Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

[Billet d'humour] De l'art de la guerre (des boutons)

Publié par le - mis à jour à
[Billet d'humour] De l'art de la guerre (des boutons)
© Dron-foto.de

Le maire du village, toujours bonasse mais passant par-là, s'est ému de la situation : mais bon sang de bonsoir, pourquoi ces damnés acheteurs et supplychaineurs continuent-ils toujours de se disputer ?

Je m'abonne
  • Imprimer

O mes amis lecteurs, il faut bien que je vous dise qu'à Montalembert-du-Bas, on est tellement fans des achats (et jaloux de certains événements nationaux) que nous avons décidé de créer sur la place du village notre propre "Université des Achats" à nous. Bien sûr, le nom étant déjà pris, nous l'avons habilement rebaptisée "Université des (steaks) Hachés". Un détournement malin dont mon copain Lebrac a eu l'idée, entre la dégustation de deux boîtes de sardines et un passage par la boucherie du village.

Il s'en occupe avec toute une bande de copains : Petit Gibus, Grand Gibus, Tintin, Camus, La Crique, et bien sûr Firmin... une belle brochette d'acheteurs. Lebrac a une sacrée réputation : "malin comme un singe, têtu comme une mule et vif comme un lièvre". La basse-cour n'a qu'à bien se tenir !

Mais voilà, figurez-vous qu'à Montalembert-du-Haut, ils ne sont pas fans du tout des achats, mais plutôt de la supply chain ! Leur chef, l'Aztec des Gués, est lui aussi entouré d'une fameuse équipe de professionnels de la logistique : Tord-Gueule, Tatti et Migue la Lune (un dégoûtant qui se fait dessus quand il entend le mot "achats").

Alors, quand on a commencé à monter les chapiteaux de notre Université-des-Achats-à-nous sur la place du village de Montalembert-du-Bas, les petits gars de Montalembert-du-Haut sont venus nous les détruire dans la nuit. Lebrac a commandé l'expédition punitive en retour. On s'est emparé de la tour médiévale qui domine Montalembert-du-Haut, et on a déversé tout ce qu'on avait (et plus encore) sur les stands de ces damnés supplychaineurs. Non mais, on n'allait pas se laisser faire !

La bande de supplychaineurs est revenue dès le lendemain matin, et nous a crié à la face : "Vous n'y connaissez rien en S&OP, en PIC-PDP, c'est nous qui avons les contacts clients, bande d'acheteurs... Et La Murie vous crève !". Et nous, en rangs d'oignons, on leur a répondu : "Vous êtes nuls en RFP, vous ne savez même pas ce que c'est qu'un SWOT, c'est nous qui avons les contacts fournisseurs... Et à cul les Velrans !".

Le maire du village, toujours bonasse mais passant par-là, s'est ému de la situation : mais bon sang de bonsoir, pourquoi ces damnés acheteurs et supplychaineurs continuent-ils toujours de se disputer ?

Camus, mal inspiré, a envoyé d'un coup d'un seul un caillou casser les fenêtres de la mairie avec son lance-pierres. Tatti montrait les muscles pendant ce temps-là. Quelle histoire au village! Heureusement, ça n'arrive jamais en entreprise, nous voilà bien rassurés...

Par Firmin de Montalembert.... un directeur achats Groupe anonyme, qui dissimule généralement son espièglerie sous un masque de grand sérieux

Lire d'autres chroniques de Firmin (mais ce ne sont que des exemples, il y en a plein d'autres sur notre site !):


Léopold ne manque pas d'énergie

Le syndrome de Cost Down : soignez-vous !

Le brouillard de la guerre : roulez, carrosses !

Les plaisirs démodés

Hibernatus : un acheteur congelé, ça fait trop mal

"Et leur sentence est irrévocable !"

Matières premières : le retour de Pif le Chien

La Starmania des success fees

Vaccinologie des achats

Ethique et toc

Car c'est notre projet (dans les achats)

Responsable, mais pas coupable


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande