Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

[Billet d'humour] Hibernatus : un acheteur congelé, ça fait trop mal

Publié par le - mis à jour à
[Billet d'humour] Hibernatus : un acheteur congelé, ça fait trop mal
© Dron-foto.de

Que se passerait-il si un acheteur se retrouvait projeté en 2050 ? Firmin imagine l'échange avec le robot qui l'accueille: " Vous vous doutez bien qu'une bonne part de ce que vous faisiez est maintenant confiée à l'intelligence artificielle. Vous savez, ça a beaucoup évolué..."

Je m'abonne
  • Imprimer

Cet été, profitant de mon tout nouveau pass sanitaire, je me mis en tête de faire une grande fête à la maison, avec force barbecue, petits verres de vin rosé et tout le tralala. Et bien sûr, nous arrivâmes avec délectation au moment du dessert. J'avais un petit stock de glaces des familles dans le congélateur : je m'empressais donc d'aller le chercher. Erreur funeste : me penchant dans le congélateur, c'est à ce moment que la cadette passa, me bouscula, et me fis entrer dans le congélateur dont la porte se renferma sur moi !

Me voilà donc, moi, Firmin, congelé. Heureusement, une bonne âme me délivra... mais en 2050. Le réveil fut un peu rude, mais, fort de mon passé d'acheteur, je me dirigeais derechef vers la plus proche agence de Pôle Emploi pour y faire valoir mes droits et reprendre mes activités... Bien sûr tout en époussetant au passage les derniers restes de glace sur mon costume.

"Profession : acheteur". Le robot me regarda de ses grands yeux et me demanda : "mais qu'est-ce que c'est que ça ?". Eh bien, vous savez, on fait des stratégies, on négocie avec les fournisseurs, on essaie de faire tenir la boutique, quoi. Le robot n'y comprenait rien. J'essayais de lui expliquer : on fait des appels d'offres, des grilles de comparaison, on essaie d'être malins, de promouvoir l'innovation, de faire tout un tas de trucs en termes de productivité, vous savez quoi, "acheteur", nom de nom !

Le robot était tout interloqué par cette nouvelle fonction qu'il ne connaissait pas. Il faut bien dire que depuis le "great reset" de 2040, une bonne partie des données n'avaient pas été conservées. Seules avaient pu être sauvées les reliques numériques des grands penseurs des réseaux sociaux du début du XXIe siècle : Nabilla, les Marseillais, Moundir, toutes ces grandes figures tutélaires qui font la gloire de la France éternelle.

Du fond de son esprit cybernétique, le robot commença à cogiter : "ah, oui, acheteur, maintenant je vois bien où on peut vous employer ! Vous vous doutez bien qu'une bonne part de ce que vous faisiez est maintenant confiée à l'intelligence artificielle. Vous savez, ça a beaucoup évolué depuis votre dernière glace au chocolat".

Enfin, on me comprenait ! Il était temps. Un métier où des compétences relationnelles, stratégiques, tactiques, financières et techniques était indispensable. Merci, mon robot adoré, on voit bien que, toi, tu me comprends.

Et c'est ainsi qu'en 2050 je devins vigile de supermarché. Bienvenue dans le Nouveau Monde !

Par Firmin de Montalembert.... un directeur achats Groupe anonyme, qui dissimule généralement son espièglerie sous un masque de grand sérieux

Lire d'autres chroniques de Firmin (mais ce ne sont que des exemples, il y en a plein d'autres sur notre site !):


Les plaisirs démodés

Matières premières : le retour de Pif le Chien

Vaccinologie des achats

Ethique et toc

Car c'est notre projet (dans les achats)

Responsable, mais pas coupable

Recherche d'alternance en achats

Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?

Dérapage au frein à main sur le circuit de signature

Thé, c'est eau?

Bien le bonjour d'oncle Deng

Ca y est, je relocalise !

Ma stratégie est plus grosse que la tienne

Les achats: un métier de Petits Princes sous thérapie ?

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande