Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

[Billet d'humeur] Un cargo peut en cacher un autre (ma cabane au fond du jardin)

Publié par le - mis à jour à
[Billet d'humeur] Un cargo peut en cacher un autre (ma cabane au fond du jardin)
© ©complize | m.martins - stock.adobe.com

Personne n'a jamais dit non plus qu'il suffisait de faire un copié-collé des procédures achats de l'automobile pour devenir bon toutes catégories... Personne n'a jamais dit qu'il suffisait de faire une matrice des risques et l'invoquer pour éloigner tous les problèmes d'appros...

Je m'abonne
  • Imprimer

Un beau matin ensoleillé, je m'en suis retourné faire un tour chez mon copain Bébert (cf. précédent épisode), un spécialiste de la Grande Histoire. Bébert m'attendait, tranquille le chat, dans son salon du 16e arrondissement.

"Mon petit Firmin, me dit-il (car il faut bien avouer que je ne suis pas très grand sous la toise), que penses-tu du culte des cargos ?". Alors là, Bébert, tu croyais m'avoir collé : bien entendu que je sais tout là-dessus, du blocage du canal de Suez, jusqu'au prix des containers et des palettes en bois ! "Mais non, mon petit Firmin (là, il commençait à m'énerver, surtout que j'avais pris soin de mettre des talonnettes), je te parle du CULTE DES CARGOS"... Mais qu'est-ce que c'était encore que cette affaire ?

A la fin du XIXe siècle, les habitants des îles d'Océanie virent débarquer les colonisateurs européens. Et ils étaient fascinés par tant de technologie : il suffisait d'une cabine radio, et d'un message lancé dans un micro, pour voir apparaître quelques jours plus tard un cargo plein de victuailles prêt à débarquer sur la plage. Alors, pas bêtes, certains ont commencé à construire de fausses cabines radios faites de bric et de broc, et se sont mis à y invoquer des arrivées de cargos... Avec un peu moins de succès, on s'en doute un peu.

Le culte des cargos est l'archétype de la pensée magique : c'est comme si on était malade, qu'on allait chez le médecin, et qu'il vous conseillait de mimer les symptômes de la guérison pour que ça passe...

Alors bien sûr, nous dans les Achats, ça ne nous concerne pas, évidemment !

Personne n'a jamais dit bien sûr qu'il suffisait juste de se doter d'une plateforme fournisseurs pour devenir aussi "digital" qu'un GAFA... Personne n'a jamais dit non plus qu'il suffisait de faire un copié-collé des procédures achats de l'automobile pour devenir bon toutes catégories... Personne n'a jamais dit qu'il suffisait de faire une matrice des risques et l'invoquer pour éloigner tous les problèmes d'appros... O grand jamais de distingués consultants en achats n'ont fait de brillants Powerpoint pour mimer les codes managériaux sur des sujets où ils n'y connaissaient que pouic... Personne n'a jamais dit qu'il suffisait que les Directeurs Achats soient au Comex pour que la fonction soit "reconnue"...

Bon, c'est décidé : en rentrant à la maison, je vais me construire une cabane au fond du jardin pour invoquer l'arrivée de tout ça, ça devrait marcher aussi efficacement qu'en Océanie. Et comme disait l'autre : "Pour se laver le derrière - On file jusqu'à la rivière - Elle est pleine de cailloux qui dansent dans les remous - Elle est belle comme le matin - Ma cabane au fond du jardin"

Par Firmin de Montalembert.... un directeur achats Groupe anonyme, qui dissimule généralement son espièglerie sous un masque de grand sérieux

Lire les précédentes chroniques de Firmin:


Le joli mois de mai

Une carte platinum : ça se mérite !

Responsable, mais pas coupable

Dérapage au frein à main sur le circuit de signature

Les envahisseurs sont parmi nous !

Ton AQP est plus belle que la mienne

Thé, c'est eau?

"Argent : trop cher, trop grand" - 1er épisode

"Argent : trop cher, trop grand" - (suite et fin)

Tête-à-queue sur le circuit Paul Ricoeur

Veni, vidi, vici (ou presque)

Bien le bonjour d'oncle Deng

Si seulement Ricardo avait eu des cotons tiges recyclables...

Ca y est, je relocalise !

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande