Recherche
Magazine Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

[Billet d'humour] Ton AQP est plus belle que la mienne

Publié par le - mis à jour à
[Billet d'humour] Ton AQP est plus belle que la mienne
© ©complize | m.martins - stock.adobe.com

"Nous autres acheteurs avons des procédures d'Assurance Qualité Produit du tonnerre ! Et d'ailleurs, comme on est malins comme des singes, toutes les mesures d'AQP ont été renforcées, forcément. D'ailleurs, ça doit se voir en ce moment sur les offres d'embauches de qualiticiens".

Je m'abonne
  • Imprimer

Comme j'aime bien parler de la Grande Histoire des Achats, je suis retourné voir mon copain Bébert, toujours historien, et toujours érudit (cf. épisode précédent).

Et là, on a parlé de la campagne de Russie et de la façon dont les armées de Napoléon avaient été vaincues. Par le froid, par l'épuisement, par une épidémie de typhus... Mais aussi par ses chaussures ! Notre Grande Armée, à force de marches intensives, avait des besoins en chaussures énormes, ce qui était sans doute un des plus gros marchés d'achats de l'époque. Et "l'intendance suivra", comme disait aimablement Napoléon à ses acheteurs de l'époque, comme le Baron Firmin (eh oui, Firmin a aussi du sang bleu).

Alors, des petits malins se mirent en tête de livrer à la Grande Armée des chaussures en faux cuir et à semelles de carton. Et vous, ça vous dirait de marcher dans la neige par -40 avec du carton aux pieds ?

Si on revient à notre époque, les besoins en matières premières sont énormes pour faire redémarrer l'économie mondiale après la crise sanitaire. Et devinez quoi ? C'est sans doute le plus gros marché d'achats du monde, et l'histoire des semelles en carton pourrait bien se reproduire.

En juin de l'année dernière, une grande entreprise suisse a acquis pour plus de 30 millions d'euros une cargaison de lingots de cuivre qui se sont avérés être... de vulgaires cailloux peints en brun rougeâtre, la couleur du cuivre. Pour l'électronique, où c'est tendu en ce moment : le marché des composants contrefaits a été évalué par un magazine spécialisé à 70 milliards de dollars, une paille ! Dans l'aéronautique, on se souviendra aussi des excuses présentées par un aciériste distingué, qui (semble-t-il) avait eu bien du mal à lire le cahier des charges. Un problème de traduction sans doute...

Avec Bébert, on se regardait : "mais tout ça n'existe plus maintenant, n'est-ce pas ? Nous autres acheteurs avons des procédures d'Assurance Qualité Produit du tonnerre ! Et d'ailleurs, comme on est malins comme des singes, toutes les mesures d'AQP ont été renforcées, forcément. D'ailleurs, ça doit se voir en ce moment sur les offres d'embauches de qualiticiens".

Et là, on a commencé à "regarder nos pompes" ensemble, comme on dit un peu vulgairement. En revenant de chez Bébert, je marchais tranquillement quand la pluie s'est mise à tomber. Et les semelles de mes chaussures se sont dissoutes dans l'eau de pluie...

Par Firmin de Montalembert.... un directeur achats Groupe anonyme, qui dissimule généralement son espièglerie sous un masque de grand sérieux

Lire les précédentes chroniques de Firmin:

Une carte platinum : ça se mérite !

Responsable, mais pas coupable

Dérapage au frein à main sur le circuit de signature

Thé, c'est eau?

Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?

"Argent : trop cher, trop grand" - 1er épisode

"Argent : trop cher, trop grand" - (suite et fin)

Tête-à-queue sur le circuit Paul Ricoeur

Bien le bonjour d'oncle Deng

Si seulement Ricardo avait eu des cotons tiges recyclables...

Ca y est, je relocalise !

Ma stratégie est plus grosse que la tienne

Les achats: un métier de Petits Princes sous thérapie ?
Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande