En ce moment En ce moment

[Billet d'humour] Pas facile de lire l'avenir dans une boule de pétanque...

Publié par le - mis à jour à
[Billet d'humour] Pas facile de lire l'avenir dans une boule de pétanque...

La Boule m'a dit : les transports de personnes vont souffrir. La RHF (Restauration Hors Foyer, comme on dit dans les salons Place de la Concorde, la Boule ayant de belles lettres) va prendre lourd. La consommation de biens non alimentaires va déguster, c'est bien le moins...

Je m'abonne
  • Imprimer

Bon ben, comme on en est tous à sortir la boule de cristal sur ce que sera le "monde d'après", l'ami Firmin a retrouvé une bonne vieille boule de pétanque (c'est tout ce qu'on avait à la maison en période de confinement). O lecteur incrédule : la boule de pétanque a finalement parlé, après un arrosage modéré de pastis. Car, pour la boule de pétanque, voyez-vous, le pastis est un peu comme son placenta originel : elle ne saurait parler sans cela.

Les révélations de la Boule, car je lui donne du "B" majuscule maintenant, sont si-dé-rantes. Figurez-vous que ceux qui croyaient au début que ce n'était pas une crise sanitaire le croient maintenant... Stupéfiant ! Figurez-vous encore que ceux qui croient encore que ce n'est qu'une crise sanitaire vont s'apercevoir que c'est aussi une crise sociétale et économique. Sacrée Boule ! Aussitôt dit, aussitôt fait, j'ai ressorti de ma bibliothèque les Raisins de la Colère de John Steinbeck.

Lui aussi devait avoir une sacrée Boule de pétanque à la maison ! Tout est déjà dedans, il n'y a qu'à lire le livre entre les lignes, ou plus vicieux encore, lire seulement les voyelles une fois sur 3, pour les Très Grands Initiés.

La Boule m'a dit : les transports de personnes vont souffrir. La RHF (Restauration Hors Foyer, comme on dit dans les salons Place de la Concorde, la Boule ayant de belles lettres) va prendre lourd. La consommation de biens non alimentaires va déguster, c'est bien le moins. Pour le tourisme, le Guide du Routard va plutôt s'intéresser à tous les points d'eau à 1 km de distance du domicile. Grande révélation de la Boule : à la même époque où Steinbeck écrivait son livre, la relance keynésienne battait son plein. Oui, Keynes, vous savez, l'économiste qui rétorquait à ses adversaires pensant avoir raison contre lui sur le long terme : "oui d'accord, mais sur le long terme, nous serons tous morts".

Au centre de la relance keynésienne, ou de toute autre forme de relance économique, il y a la confiance des entreprises et des ménages. Pour les ménages, je m'en occupe, puisque nous profitons avec Madame de la période de confinement pour y apporter nuitamment notre écot. Pour la confiance des entreprises, nous autres acheteurs n'y serons pas toujours pour grand-chose, mais si on peut aider, c'est le moment ou jamais d'amener de l'huile dans les rouages !

Mets de l'huile ! Bon confinement, & stay safe

Par Firmin de Montalembert.... un directeur achats Groupe anonyme, qui dissimule généralement son espièglerie sous un masque de grand sérieux

Lire les précédentes chroniques de Firmin:

On n'est pas bien, là ?

Les princes de Serendip des Achats

Ma stratégie est plus grosse que la tienne

Les achats: un métier de Petits Princes sous thérapie ?

Les feuilles mortes des contrats se ramassent à la pelle

Décomposez, décomposez, il en restera toujours quelque chose

L'Origine du Monde

FYEO- For Your Eyes Only

La vie des grands hommes

Une couverture: c'est pour rassurer, comme les doudous?

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Firmin de Montalembert

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet