En ce moment En ce moment

[Billet d'humour] Une couverture: c'est pour rassurer, comme les doudous?

Publié par le - mis à jour à
[Billet d'humour] Une couverture: c'est pour rassurer, comme les doudous?

"Eh oui, quand quelqu'un prétend "toujours acheter au plus bas", méfiez-vous : soit il en est vraiment persuadé, et il est bon à enfermer, soit il est en train de vous vendre le dossier qu'il ne va pas tarder à vous refiler parce que la déroute est proche. Méfiance, méfiance !"

Je m'abonne
  • Imprimer

Quand votre patron, inquiet des hausses des matières premières, surgit dans votre bureau et vous demande d'un air martial : "alors, on est couverts contre les hausses?", prenez un air sérieux et répondez mystérieusement: "bien sûr, patron". Et quand le même revient quelque temps plus tard, et vous apostrophe : "alors, nos prix d'achat vont enfin baisser, puisque les matières premières baissent maintenant?", ne vous démontez pas et répondez du même ton : "bien sûr, patron".

Ah ! Heureusement qu'on est tous couverts, et qu'on achète toujours au plus bas du marché, nous autres acheteurs... forcément, sinon on ne dirait pas tout le temps: "bien sûr, patron" ! On les bat tous, ces traders millionnaires décadents de la City : nous autres, on est malins comme des singes, on achète TOUJOURS au plus bas. Au début, on voulait faire traders, mais c'était trop fastoche, on a fait acheteurs. Et puis, les jacuzzis pleins de champagne, c'est d'un commun...

Pourtant, si on pratiquait un peu le syllogisme : si on couvrait tous les risques de volatilité, alors nos sociétés feraient toutes des profits sans risque... mais alors tout le monde se ruerait sur nos marchés, puisqu'on y ferait du profit sans risque : une vraie aubaine ! Mais si tout le monde s'y ruait, la concurrence serait telle qu'on n'y ferait plus AUCUN profit. Cela veut-y donc dire que si on est vraiment couverts, on ne fait plus de profit ?? On ne va tout de même pas répondre à nos patrons : "bien sûr patron, j'ai coulé la boîte ce matin" !!

Eh oui, quand quelqu'un prétend "toujours acheter au plus bas", méfiez-vous : soit il en est vraiment persuadé, et il est bon à enfermer, soit il est en train de vous vendre le dossier qu'il ne va pas tarder à vous refiler parce que la déroute est proche. Méfiance, méfiance !

Moralité : si on est couverts, c'est qu'on accepte de prendre (au moins) des risques de "pertes d'opportunités". La réduction du risque a fatalement un coût : pas de risque entrepreneurial, pas de profit, CQFD. Sur la couverture à proprement parler, on y reviendra...

Par Firmin de Montalembert.... un directeur achats Groupe anonyme, qui dissimule généralement son espièglerie sous un masque de grand sérieux

Lire les précédentes chroniques de Firmin:

Tirez les premiers, messieurs les Anglais !

Alors... toujours fans des années 90 ?

Je m'abonne

Firmin de Montalembert

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Stratégie achats

Par Mathieu Neu

Concurrencées frontalement par des offres technologiques innovantes, les agences de voyages se retrouvent remises en question sur leur utilité [...]