En ce moment En ce moment

[Billet d'humeur] On n'est pas bien, là ?

Publié par le - mis à jour à
[Billet d'humeur] On n'est pas bien, là ?

Firmin a déjà tout prévu : j'ai ressorti le tam-tam des familles pour négocier avec les fournisseurs. Un coup : "trop cher !". Deux coups : "beaucoup trop cher !". Trois coups : "d'accord, mais je te paie une partie du prix en papier toilette"...

Je m'abonne
  • Imprimer

Bon, maintenant que nous sommes tous bien confinés, il faut s'organiser pour le télétravail. S'organiser, vous dis-je ! L'ami Firmin a déjà tout prévu de son côté. Visite de la maisonnée...

Pour ne pas être dépaysé, j'ai poussé les meubles dans le salon, transformé en "open space". Enfin on se sent aussi bien à la maison qu'au travail, il était temps ! J'ai été illico presto plébiscité Chief Happiness Officer de notre petit foyer. On n'est pas bien, là ?

Chaque membre de la famille a reçu un rôle bien défini : l'aîné sera celui qui parle fort au téléphone (un pot de yaourt vide fera l'affaire), et dérange tout l'open space avec ses discussions sur des photos de chatons. Madame, le rôle de celle qui fait son shopping sur Internet en ayant toujours un fichier Excel ouvert pour donner le change. La cadette sera celle qui essaye de travailler dans tout ce bazar, avec un casque audio sur la tête. Elle le porte maintenant nuit et jour, pour bien rentrer dans le rôle. Notre ado de service s'occupe des gestes qui sauvent : je lui ai confié l'inventaire des stocks de spaghettis, qu'elle doit compter un à un... stage de calcul intensif pour sa réussite en prépa ensuite !

Pour les coups de fils avec les fournisseurs, le cagibi sous l'escalier a été reconverti en box de négociation. Alors bien sûr, j'en suis encore aux techniques ancestrales : Skype, Teams, Zoom... Des techniques d'un autre temps, car si le réseau tombe, il faudra bien que le génie français s'exprime à nouveau. Firmin a déjà tout prévu : j'ai ressorti le tam-tam des familles pour négocier avec les fournisseurs. Un coup : "trop cher !". Deux coups : "beaucoup trop cher !". Trois coups : "d'accord, mais je te paie une partie du prix en papier toilette". On n'est pas bien, là ?

La cuisine a été reconvertie en cantine d'entreprise, avec usage de plateaux repas obligatoires. Chacun défile avec gourmandise devant le menu de la semaine : pâtes, patates, riz. Vendredi, c'est jour de fête, avec boîte de cassoulet pour tout le monde. Le vendredi soir, l'open space redevient salon, c'est la fin de la semaine de travail, fêtée dignement à grands coups de gel hydroalcoolique. Youpi !

Vivement le week-end ! La chambre parentale, reconvertie pour le coup en salle-du-conseil-d'administration-interdite-aux-enfants, nous permettra avec Madame de faire un long point sur les avancées de la semaine. L'ordre du jour est déjà fixé, et les (d)ébats ne demandent plus qu'à commencer. Bon confinement à tous, et stay safe !

Par Firmin de Montalembert.... un directeur achats Groupe anonyme, qui dissimule généralement son espièglerie sous un masque de grand sérieux

Lire les précédentes chroniques de Firmin:

Les princes de Serendip des Achats

Ma stratégie est plus grosse que la tienne

Les achats: un métier de Petits Princes sous thérapie ?

Les feuilles mortes des contrats se ramassent à la pelle

Décomposez, décomposez, il en restera toujours quelque chose

L'Origine du Monde

FYEO- For Your Eyes Only

La vie des grands hommes

Une couverture: c'est pour rassurer, comme les doudous?

Je m'abonne

Firmin de Montalembert

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet