En ce moment En ce moment

[Billet d'humour] La vie des grands hommes

Publié par le - mis à jour à
[Billet d'humour] La vie des grands hommes

Nous autre acheteurs avons aussi contribué à un avenir plus radieux pour l'humanité au travers de... nos Grands Hommes des Achats. Pour commencer cette série : Kraljic.

Je m'abonne
  • Imprimer

D'autres fonctions se targuent d'avoir de Grands Ingénieurs, de Grands Financiers, de Grands Hommes d'Affaires... Et puis quoi encore? Elles sont bien loin d'imaginer comment nous autre acheteurs avons aussi contribué à un avenir plus radieux pour l'humanité au travers de... nos Grands Hommes des Achats. Pour commencer cette série : Kraljic.

Enfant surdoué à tel point qu'il enfanta sa mère, Kraljic gagne à 3 ans son premier tournoi de Scrabble en étalant les lettres de son nom sur la case "mot compte double". Inspiré par un peintre amateur ayant envahi la Pologne, et comprenant à l'époque que c'est la voie royale pour dominer le monde, il se lance ensuite précocement dans la peinture. Très inspiré par les oeuvres de Piet Mondrian qu'il copie sans vergogne, il en crée hélas une pâle copie sous la forme de quatre carrés. Cette première oeuvre, intitulée "Matrice" restera pourtant son chef-d'oeuvre, enseigné depuis dans toutes les écoles d'achats.

Devant le peu d'engouement du public, Kraljic réitère, mais cette fois sous pseudonyme, un peu comme Emile Ajar pour Romain Gary : ce sera le très grandiose "Swot", pâle copie de la matrice de Kraljic, mais enseigné depuis dans toutes les écoles de management. Un succès planétaire, qui catapulte Kraljic au Panthéon des Grands Hommes avant de mourir dans la misère faute d'avoir su négocier le prix de sa chambre de bonne (sous-louée à la clownesse Cha-U-Kao).

Pour les tenants du pop-art : à noter qu'un hommage posthume lui sera ensuite rendu par l'artiste rappeur Spend cube, qui étendra la vision 2D de Kraljic à une vision 3D dans son fameux tableau : "fournisseurs, commodités et dépenses", où l'univers de Kraljic se mêle à un univers 3D plus sombre, que d'aucuns disent inspiré du tableau de Brueghel l'Ancien : "la parabole des aveugles".

Les grands hommes passent, mais l'OEuvre demeure : des millions de jeunes acheteurs sont initiés à ces tableaux de maître à l'heure où nous parlons. Chapeau l'artiste !

Par Firmin de Montalembert.... un directeur achats Groupe anonyme, qui dissimule généralement son espièglerie sous un masque de grand sérieux

Lire les précédentes chroniques de Firmin:

Une couverture: c'est pour rassurer, comme les doudous?

Tirez les premiers, messieurs les Anglais !

Alors... toujours fans des années 90 ?


Je m'abonne

Firmin de Montalembert

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Stratégie achats

Par Mathieu Neu

Concurrencées frontalement par des offres technologiques innovantes, les agences de voyages se retrouvent remises en question sur leur utilité [...]