Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

[Billet d'humour Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?

Publié par le | Mis à jour le
[Billet d'humour Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?
© ©complize | m.martins - stock.adobe.com

On s'est mis en tête avec mon collègue de voir comment on pourrait bien occuper ses fameux acheteurs "MICE"... Après tout, puisque ce sont des spécialistes de l'événementiel, on allait bien pouvoir leur trouver quelque chose !

Je m'abonne
  • Imprimer

Un beau matin de re-re-confinement, un de mes collègues m'appelle et me dit tout de go: "Firmin, Mes acheteurs MICE sont dans la Mouise en ce Moment" !

"Mais comment, mon vieil ami, tu me fais une blague ?", lui répondis-je du tac au tac. Je pensais qu'il venait juste de découvrir une figure de style bien connue : l'allitération (la répétition de la même consonne dans une phrase). Mais même pas...

De quoi voulait-il bien parler dans ce cas ? De ses acheteuses "miss" car, comme chacun sait maintenant depuis peu, "être acheteur, c'est un métier" ? Que nenni !

De l'acronyme MICE qui signifie "Money, Ideology, Compromise, Ego" dans le monde de l'espionnage, pour désigner les moyens de retourner un agent étranger ? Quand même pas, ce n'était pas James Bond qui m'appelait de si bon matin !

Eh non, gros ballot que je suis, il était juste en train de me parler de ses achats de "Meetings, Incentives, Conferences and Exhibitions". Bon là, c'est vrai qu'avec la crise sanitaire et la multiplication des événements à distance (ou leur annulation), l'industrie de l'événementiel a un peu souffert ces derniers temps... Même les Universités des Achats ont dû se résoudre à un événement à distance (avec l'ami Firmin toujours là, dans les coulisses, bien sûr...).

Alors, on s'est mis en tête avec mon collègue de voir comment on pourrait bien occuper ses fameux acheteurs "MICE"... Après tout, puisque ce sont des spécialistes de l'événementiel, on allait bien pouvoir leur trouver quelque chose ! Ouvreurs dans une salle de cinéma ? Pas possible. Gardiens de musée ? Pas possible non plus. Placiers dans un théâtre ? Là aussi, c'était compliqué.

C'est là où on a eu l'idée du siècle : pour des raisons de bien-être animal, la présentation d'animaux sauvages dans les cirques va être progressivement interdite en France. C'est officiel depuis septembre dernier ! Nos acheteurs MICE vont donc pouvoir se reconvertir : on va les faire sauter au travers de cercles en feu, les tigres devant partir se reposer on ne sait où. Ça, c'est de l'événementiel assuré ! On imagine le spectacle, avec un fournisseur qui mettrait sa tête dans la gueule d'un acheteur tout en lui donnant des coups de fouet. Eh oui, on est parfois des bêtes de cirque dans les achats...

Par Firmin de Montalembert.... un directeur achats Groupe anonyme, qui dissimule généralement son espièglerie sous un masque de grand sérieux

Lire les précédentes chroniques de Firmin:

Responsable, mais pas coupable

Dérapage au frein à main sur le circuit de signature

Thé, c'est eau?

Une carte platinum : ça se mérite !

"Argent : trop cher, trop grand" - 1er épisode

"Argent : trop cher, trop grand" - (suite et fin)

Tête-à-queue sur le circuit Paul Ricoeur

Bien le bonjour d'oncle Deng

Veni, vidi, vici (ou presque)

Si seulement Ricardo avait eu des cotons tiges recyclables...

Ca y est, je relocalise !

Ma stratégie est plus grosse que la tienne

Les achats: un métier de Petits Princes sous thérapie ?

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande