Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

[Billet d'humour] Les dents en bois de George Washington

Publié par le - mis à jour à
[Billet d'humour] Les dents en bois de George Washington
© ©complize | m.martins - stock.adobe.com

A l'heure où les temps sont durs pour tous : sauf à n'avoir plus qu'une seule dent, ne faisons pas comme George Washington. Souriez aux fournisseurs, eux aussi ils en bavent !

Je m'abonne
  • Imprimer

Nous autres acheteurs, qui aimons bien les histoires d'argent, penchons-nous un peu sur la plus grande monnaie du monde... J'ai nommé le dollar, bien entendu (avant que le yuan ou les bitcoins ne le détrônent, qui sait ?).

Pour beaucoup d'Américains, le symbole du dollar est le fameux billet de "un dollar". Et il est peu dire que nombre de commentateurs se sont penchés sur son recto, pour comprendre pourquoi les Pères Fondateurs avaient cru bon d'y fait figurer autant de symboles ésotériques... Avouez que ce n'est pas commun, pour une nation située en Amérique du Nord, de faire figurer sur le recto de ses billets une pyramide égyptienne surmontée de l'oeil de Sauron. Un truc à faire peur à tous les hobbits de la terre, entre deux agapes chez Gandalf.

Mais le pauvre Firmin, bien loin de "plancher" sur le sujet, s'est plutôt intéressé au verso du billet : le portrait de George Washington himself, iconique premier président des Etats-Unis ! Et là, surprise : George Washington ne sourit sur aucun de ses portraits, toujours sérieux comme un pape. Pourquoi donc cela, allez-vous me dire, amis acheteurs ?

Il se trouve que le pauvre George a perdu ses dents très jeune et que quand il est devenu président, il ne lui en restait plus, en tout et pour tout, qu'une seule! Il s'était donc fait faire un dentier, relevant du véritable cabinet de curiosités pour l'époque, avec moult ressorts et fils métalliques - ce qui ne manquait pas de faire le même bruit qu'une guimbarde mal entretenue quand il parlait. La grande histoire veut que ses fausses dents aient été en ivoire, la petite qu'elles aient été prélevées sur des esclaves. O tempora, o mores !

Toujours est-il que le pauvre George avait un tel goût prononcé pour le "gros rouge qui tâche" que ses fausses dents prirent progressivement une jolie teinte acajou... ce qui lança la légende des "dents en bois de George Washington".

Pourquoi cette anecdote, amis acheteurs ? A l'heure où les temps sont durs pour tous : sauf à n'avoir plus qu'une seule dent, ne faisons pas comme George Washington. Souriez aux fournisseurs, eux aussi ils en bavent !

Que nous fassions ou pas affaire avec eux, et comme disent nos amis anglo-saxons : "be hard on facts and soft on people", ils vous en remercieront toujours.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande