En ce moment En ce moment

[Billet d'humour] Il n'y aurait pas comme des poils de chien sur le paillasson, là ?

Publié par le - mis à jour à
[Billet d'humour] Il n'y aurait pas comme des poils de chien sur le paillasson, là ?

La fonction est tellement stratégique que son savoir-faire doit rester secret, c'est pour ça qu'on évite de trop en parler. Malin ! La version pessimiste : ben forcément, quand on s'occupe du bas du compte de résultat, il ne faut pas non plus s'attendre à être en haut de l'échelle, biloute !

Je m'abonne
  • Imprimer

Pour ceux d'entre nous qui ont la joie, le plaisir et l'avantage d'être copropriétaires, il y a un grand moment à ne jamais manquer dans l'année : l'Assemblée Générale (AG) des copropriétaires ! On s'y amuse comme des fous car, après les questions sérieuses (quitus de gestion au syndic, vote sur le budget...), on arrive aux questions diverses : pourquoi est-ce que le chien du 3e étage laisse des traces de poils dans les escaliers ? Est-ce qu'il ne pourrait pas penser à s'épiler les papattes? Est-ce que la minette du 5e étage pourrait arrêter de miauler entre 3 et 4 heures du matin ? Tant de questions fondamentales qui conditionnent nos existences !

Mais pour ceux qui ont la joie, le plaisir et l'avantage d'être aussi actionnaires de sociétés, d'autres grands moments se présentent : l'Assemblée Générale des actionnaires (le Conseil d'Administration, ou CA, étant une sorte de syndic composé d'anciens de Grandes Ecoles), les comptes sociaux, le rapport annuel, les rapports trimestriels et tout le bataclan... Alors là, nous autres acheteurs, comme on est des gros malins, on se dit : comme la valeur ajoutée des entreprises passe difficilement le cap des 50%, ça veut dire qu'en général, la masse des achats représente au moins 50% du chiffre d'affaires dans beaucoup d'entreprises. Un sujet majeur ! Le contrôle des coûts, l'effet de levier sur la marge, le contrôle des risques, l'accès à l'innovation, et j'en passe et des meilleures... On compulse fébrilement les rapports annuels des grands groupes pour apprendre plein de choses super-intéressantes sur les achats, forcément !

Mais tout compte fait... A supposer qu'on y parle achats, on en trouve plutôt mention à la rubrique "poils de chiens et paillassons", ou alors un peu noyé dans les rubriques RSE et risques. Il y a la version optimiste : la fonction est tellement stratégique que son savoir-faire doit rester secret, c'est pour ça qu'on évite de trop en parler. Malin ! La version pessimiste : ben forcément, quand on s'occupe du bas du compte de résultat, il ne faut pas non plus s'attendre à être en haut de l'échelle, biloute !

Alors, optimiste ou pessimiste ? Espérons que le proverbe russe ne s'applique pas pour cette fois : "un optimiste est un pessimiste mal informé"...

Par Firmin de Montalembert.... un directeur achats Groupe anonyme, qui dissimule généralement son espièglerie sous un masque de grand sérieux

Lire les précédentes chroniques de Firmin:

Novlangue : on s'y met, nous aussi

Allô docteur : j'avais peur d'avoir une MST, j'ai juste un RJ

Il n'y aurait pas comme un petit arrière-goût de poire, là?

Les princes de Serendip des Achats

Ma stratégie est plus grosse que la tienne

Les achats: un métier de Petits Princes sous thérapie ?

Les feuilles mortes des contrats se ramassent à la pelle

Décomposez, décomposez, il en restera toujours quelque chose

Oh ! TD

Une couverture: c'est pour rassurer, comme les doudous?

Je m'abonne

Firmin de Montalembert

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet