Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

[Chronique achats] Les achats, une fonction atypique

Publié par le
Je m'abonne
  • Imprimer

Atypique par le savoir-être

Savoir utiliser une matrice de Kraljic, maîtriser les tableaux croisés dynamiques ou gérer les techniques de négociation les plus avancées ne feront pas nécessairement de vous un bon acheteur. Pour exercer notre fonction avec le plus de succès possible, l'acheteur doit disposer de ce qu'on appelle des "soft skills" très particuliers.

ATTENDEZ ! On me dit dans l'oreillette que je dois définir ce terme !

Pour faire simple et passer au plus vite, les "compétences douces" (je sais, le terme en français ne sonne pas terrible) peuvent être définies comme des "attributs personnels qui permettent à quelqu'un d'interagir efficacement et harmonieusement avec d'autres personnes" !

En d'autres termes, ce sont des qualités qui vous sont propres et qui ne dépendent pas forcément de ce que vous avez appris à l'école. Pour vous donner des exemples, voici quelques Softskils répandues : la gestion des émotions, l'optimisme, le bon sens, l'intuition, la capacité à collaborer... Cette liste est bien sûr non-exhaustive. Sans transition, voici une liste de compétences douces qui vont faire une grande différence dans votre vie quotidienne d'acheteur :


C'est pour toutes ces compétences que notre fonction peut être considérée comme atypique.

Quentin Mirablon, coach en achats atypiques

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet

Veille

Par Geoffroy Framery

Vous n'avez pas eu le temps de "surfer" cette semaine ? La rédaction a sélectionné, pour vous, des articles parus sur le Web et [...]

Retour haut de page