Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

[Billet d'humour] Mars 2022 : Crime et Châtiment

Publié par Aude Guesnon le - mis à jour à
[Billet d'humour] Mars 2022 : Crime et Châtiment

Si on vous demande "aviez-vous vu venir les hausses de matières premières ?", ne répondez pas "je ne sais même pas ce que j'achète moi-même, c'est vous dire ma bonne dame", mais "bien entendu, nos équipes sont sur le pont pour garantir le plus haut degré de sérieux de notre société".

Je m'abonne
  • Imprimer

Eh oui les amis, on ne peut pas dire que ce mois de mars ait été l'occasion d'une franche rigolade.

Bien sûr, le business ne s'est pas arrêté et il a même encore été de plus belle, en profitant de la diversion créée par la guerre en Ukraine. Notre ami Bernard Arnault, 150 milliards sous le pied et 73 ans au compteur, en a allègrement profité pour mettre à l'ordre du jour de la prochaine assemblée générale de LVMH (en avril) une motion lui permettant de rester en poste jusqu'à 80 balais : il nous enterrera tous, comme dirait François Ruffin !

Car mars, c'est bien sûr le mois (pour les acheteurs) des objectifs individuels mais surtout (et pour les sociétés) de la préparation de leurs assemblées générales d'actionnaires. Alors, qu'est-ce qu'on va bien pouvoir leur raconter, aux petits porteurs, en relation avec les achats ?

Pour EDF, Firmin a décidé de bouder l'AG. Car pas la peine, on connaît déjà la chanson : cadeau de 8, 11 ou 16 milliards demandé par l'Etat actionnaire (on ne sait plus trop), et allez vous faire voir, les petits porteurs, merci, le buffet et les petits fours, c'est par là !

Pour les autres AG, il va quand même falloir expliquer ce qui se passe en ce moment et, là, ça va faire de la casse. Les Présidents (avec un "P" majuscule) vont se retrouver réduits non plus à discourir sur leur grande vision stratégique (genre : on va tous aller ensemble sur Mars pour s'acheter des sacs Louis Vuitton), mais de leurs petits problèmes d'appros et d'achats.

Vu que la grande majorité n'a aucune idée de ce qui se trame dans les soutes (car c'est bien là que nous en sommes réduits, ô pauvres acheteurs que nous sommes), on n'est pas à l'abri d'une ou deux belles gaffes. "Eh oui, être acheteur, c'est un métier !"

Alors l'ami Firmin, jamais en veine de bons conseils, propose un média-training express à tous ces Présidents avisés (toute ressemblance avec des faits avérés serait naturellement fortuite) :

Si on vous pose la question "comment avez-vous fait pour traiter la crise des semi-conducteurs ?", ne répondez pas "on a pris un stagiaire quelques mois pour envoyer des formulaires Excel aux fournisseurs", répondez simplement "nous en avons naturellement tiré toutes les conséquences". Si on vous demande "aviez-vous vu venir les hausses de matières premières ?", ne répondez pas "je ne sais même pas ce que j'achète moi-même, c'est vous dire ma bonne dame", mais "bien entendu, nos équipes sont sur le pont pour garantir le plus haut degré de sérieux de notre société". Si un impertinent vous pose la question de l'impact de la crise Ukrainienne sur votre activité, ne répondez surtout pas "je n'en sais rien, je lis le Figaro tous les jours pour m'informer" mais plutôt "Le redressement de notre société est bien engagé, c'est une stratégie de long terme (...) qui va bien au-delà de la situation actuelle en Russie". Si un autre impertinent vous dit : "expliquez-nous pourquoi l'Arabie Saoudite compte vendre son pétrole en Yuans et pas qu'en Dollars", ne répondez pas "c'est quoi, le Yuan, c'est comme le Mikado ?", mais plutôt "nous avons toute confiance en notre monnaie de réserve". Et attention à la réponse, car l'Arabie Saoudite (le beau pays du Rallye Dakar en janvier) vient juste d'entrer dans le Livre des Records en ordonnant l'exécution de 81 personnes en 24h, pendant que tout le monde a les yeux rivés sur l'Ukraine...Si votre entreprise européenne de chimie est en train de se fracturer en deux, ne dites pas "ça fait désordre" mais "this plan once completed could bring exciting challenges for procurement because it would enable us to to strengthen our relationships with suppliers and make uncompromising strategic decisions". Et, cerise sur le gâteau, si on vous demande "allez-vous continuer à fournir du matériel équipant des chars russes ?", ne répondez pas "je ne sais pas de quoi vous voulez parler", mais "tout ça, c'était avant l'embargo sur la Crimée, c'est du passé". La CIEEMG est en train de se planquer sous les bureaux, pas le moment de l'énerver!

Bon, comme il ne s'agit pas de cas réels (ça va sans dire), on pourra penser que Firmin a des vapeurs, forcément... C'est l'effet bien connu des giboulées de mars.

Par Firmin de Montalembert.... un directeur achats Groupe anonyme, qui dissimule généralement son espièglerie sous un masque de grand sérieux

Lire d'autres chroniques de Firmin (mais ce ne sont que des exemples, il y en a plein d'autres sur notre site !):

Jambier, 45 rue Poliveau : je veux 3000 euros !

Matières premières : le retour de Pif le Chien

Vaccinologie des achats

Février: le mois de la Saint-Valentin des acheteurs...

Ethique et toc

Hibernatus : un acheteur congelé, ça fait trop mal

Responsable, mais pas coupable

Un tigre dans le moteur

Dérapage au frein à main sur le circuit de signature

Thé, c'est eau?

Ca y est, je relocalise !

Ma stratégie est plus grosse que la tienne

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page