Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

[Billet d'humour] Inauguration sur la place du village à Montalembert

Publié par le - mis à jour à
[Billet d'humour] Inauguration sur la place du village à Montalembert
© Dron-foto.de

Je me mis en tête d'inaugurer sur la place du village un monument consacré aux grands capitaines d'industrie. Mais qui choisir ? Certains des membres, n'ayant pas bien compris la question, et (surfant sans doute trop sur les réseaux sociaux) se mirent à suggérer une "place Nabilla" ou une statue en

Je m'abonne
  • Imprimer

O mes amis lecteurs, j'avoue qu'après l'intervention magistrale de Louis Gallois aux derniers Trophées Décision Achats - CNA, je suis revenu à Montalembert avec un fourmillement d'idées dans la caboche.

Convoquant sans délai le conseil municipal, je me mis en tête d'inaugurer sur la place du village un monument consacré aux grands capitaines d'industrie. Mais qui choisir ? Certains des membres, n'ayant pas bien compris la question, et (surfant sans doute trop sur les réseaux sociaux) se mirent à suggérer une "place Nabilla" ou une statue en taille réelle de Moundir. Pas de ça, Lisette !

D'autres voulaient emballer le monument aux morts en mode "Christo" en mettant dessus une citation de Margaret Thatcher, pour honorer nos amis anglais brexiters habitant sur la commune : "aucun pays occidental ne doit se construire un mur pour garder son peuple à l'intérieur".

Non, non, non... A Montalembert, on honore forcément les personnalités dont le nom finit en "bert" : le Sapeur Camembert, le Chat Bébert, le Gros Bébert. Et là, un des participants, très sérieux d'un coup, nous dit : "et si on faisait un monument à Bernard Esambert ?".

Mais c'est qui ça ? Personne ne connaissait dans la salle... Et pourtant, si on a aujourd'hui de l'électricité, des Airbus, des TGV, tous ces trucs dont on s'enorgueillit, il faut bien que quelqu'un y ait pensé au début, ce n'est pas arrivé par hasard ! Un vague type, Alain-Juillet-de-la-Piscine (c'est un pseudo), a déclaré : "Bésambert est un type formidable, qui fait partie de ce petit nombre méconnu qui ont permis à la France de vivre 30 années exceptionnelles".

Alors, au moment où on s'intéresse à la relocalisation (que j'appellerais plutôt réindustrialisation, ce qui n'est pas tout à fait la même chose), on s'est penché avec le Conseil Municipal sur le cas Esambert : X-Mines (nul n'est parfait), président de X-résistance (mais oui, ça existe), grand officier de la légion d'honneur, ex-conseiller économique de la présidence de la république dans les années Pompidou, il a inventé le premier (en 1971 !) le concept de guerre économique.

Tout était là, sous nos yeux, depuis 1971, cinquante ans plus tôt ! Alors, avec le conseil municipal, on a voté à mains levées : on va faire un grand monument aux "capitaines d'industrie inconnus". Et tant pis pour tous les Sapeurs Camembert qui, eux, vont donner leurs noms à des impasses...

Par Firmin de Montalembert.... un directeur achats Groupe anonyme, qui dissimule généralement son espièglerie sous un masque de grand sérieux

Lire d'autres chroniques de Firmin (mais ce ne sont que des exemples, il y en a plein d'autres sur le site !):


Vaccinologie des achats

Ethique et toc

Car c'est notre projet (dans les achats)

Matières premières : le retour de Pif le Chien

Responsable, mais pas coupable

Recherche d'alternance en achats

Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?

Dérapage au frein à main sur le circuit de signature

Thé, c'est eau?

Bien le bonjour d'oncle Deng

Ca y est, je relocalise !

Ma stratégie est plus grosse que la tienne

Les achats: un métier de Petits Princes sous thérapie ?

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande