En ce moment En ce moment

[Interview] " Les achats, c'est fondamentalement collectif "

Publié par le - mis à jour à
[Interview] ' Les achats, c'est fondamentalement collectif '

À la tête de la direction des achats groupe de SPIE depuis un an et demi, Laurent Leschi doit continuer à professionnaliser la fonction et à libérer les synergies potentielles tout en composant avec la structure décentralisée du groupe.

  • Imprimer

> Comment situez-vous le degré de maturité de la fonction achats chez SPIE, sur une échelle de 1 à 10 ?

Par rapport au secteur, je dirais que nous sommes à 7/10. Si je nous compare, tous secteurs confondus, donc aussi aux best-in-class, et que je prends en compte notre potentiel, alors j'estime que nous sommes à 5/10. D'un côté, les bases sont là en termes de compétences, de pratiques et d'usage de certains outils. D'un autre côté, nous devons progresser sur certains leviers comme la standardisation et l'informatisation des processus, l'analyse des données ou le déploiement du category management.

> Comment est organisée la gouvernance achats ? De qui dépendez-vous ?

Je dépends du directeur du support opérationnel groupe, membre du comité exécutif de SPIE. Les achats, dans le groupe SPIE, sont organisés autour de 13 directions achats de pays ou filiales et 350 acheteurs. Les directeurs achats reportent hiérarchiquement aux directeurs généraux de chaque pays ou filiale et me sont rattachés fonctionnellement. Je réunis plusieurs fois par an les 13 directeurs achats au sein du comité achats groupe.

Le comité achats groupe élabore les priorités stratégiques achats que le comité exécutif valide ; il supporte aussi les actions interfiliales. Les directeurs achats déploient ensuite les priorités achats, charge à eux de les adapter dans chaque filiale et dans leur organisation. La direction achats groupe, basée au siège à Cergy-Pontoise, est structurée autour de deux équipes : la coordination des actions interfiliales et la digitalisation des processus. En résumé, la direction achats groupe évalue le potentiel des synergies achats. Ensuite, pour la mise en oeuvre des actions inter­filiales, deux pilotages sont possibles : par un category manager de la direction achats groupe ou par un responsable achats d'une filiale avec le soutien d'un(e) directeur/trice achats.

> Quel est votre budget achats et comment est-il réparti ? Quelle est la taille de votre panel fournisseurs et combien de fournisseurs stratégiques comptez-vous ?

Les dépenses achats devraient représenter environ 3,5 milliards d'euros en 2017. Nous avons plus de 61 000 fournisseurs. C'est trop ! Ceci étant, nous pilotons assez bien notre base fournisseurs. Il existe en effet un panel de fournisseurs préférentiels par catégorie d'achats. Par ailleurs, les catégories d'achats stratégiques et les fournisseurs stratégiques sont identifiés et pilotés par chacune des 13 directions achats et la direction achats groupe. Nous nous sommes fixé une règle simple : identifier au maximum 10 fournisseurs stratégiques par filiale ou au niveau du groupe.

Lire la suite page 2 - Avez-vous pour objectif de centraliser davantage les achats groupe ?

Bio express : Laurent Leschi a pris ses fonctions de CPO de SPIE en mars 2016. Auparavant, il a essentiellement travaillé pour le groupe LafargeHolcim où il a exercé en tant que directeur achats et supply chain et directeur de projet Asie du Sud-Est (2011-2013); directeur du sourcing groupe et Europe (2007-2011) et directeur achats et supply chain- directeur de l'Aneth, filiale maritime du groupe Lafarge, en Grèce. Auparavant, Laurent Leschi avait aussi travaillé chez PSA, Siemens et Case.
Il a également créé et fait du conseil chez Leb Consulting (2014-2016).

La rédaction vous recommande

Par Manutan

Si la plupart des entreprises tire aujourdhui profit des donnees relatives leurs achats strategiques 79 admettent ne pas avoir de vision globale [...]

Sur le même sujet