En ce moment En ce moment

Fraude aux achats et aux fournisseurs: la crise sanitaire pourrait accentuer le phénomène

Publié par Aude Guesnon le | Mis à jour le
Fraude aux achats et aux fournisseurs: la crise sanitaire pourrait accentuer le phénomène
© Elnur - Fotolia

N°1 des fraudes commerciales, la fraude aux achats représente un quart des fraudes constatées, suivi de près par les fraudes au président (20%) et les détournements d'actifs/ de stocks (17%), selon une étude Stelliant Expertise Entreprise.

Je m'abonne
  • Imprimer

Sur trois ans, entre 2016 et 2018, Rajàa Aouina, directrice des risques financiers chez Stelliant Expertise Entreprise (TGS x GM Consultant), société de services à l'assurance, a mené une étude de marché sur "le risque fraude" auprès d'entreprises commerciales (TPE, PME, ETI et grands groupes multinationaux) et d'institutions financières (banques, gestionnaires d'actifs, fonds d'investissement et courtiers). Elle a étudié 200 cas de fraude constatés (entre 2016 et 2018) "au cours de nos interventions en expertise sinistre dans le cadre de police d'assurance Fraude, pour le compte d'assureurs français et de leurs clients, impactés au sein de leurs entités françaises et de leurs ?liales à l'international" et constate que:

- Les très grandes entreprises (+1000 salariés) restent les plus touchées par les cas de fraude.

- N°1 des fraudes commerciales, la fraude aux achats représente un quart des fraudes constatées, suivi de près par les fraudes au président (20 %) et les détournements d'actifs/ de stocks (17 %).

- Concernant les montants, un tiers des fraudes aux achats, supérieures à 500 000 euros, portent sur de l'achat de prestation en ligne. Près d'une fraude au président sur 4 dépasse 1M€, une attaque ciblant très souvent les grandes structures, ayant une organisation décentralisée. Concernant le détournement de marchandise, une large majorité des dossiers n'excède pas 500 000 euros, du fait de la contrainte logistique des volumes à transporter.

- Bien qu'encore minoritaires, la fraude au fournisseur et les détournements de marchandise connaissent une forte augmentation, passant réciproquement de 9 % à 22 % et de 9 % à 13 % des cas constatés entre 2016 et 2018.

"Nous faisons face à de nombreuses tentatives de fraude et d'usurpation d'identité", nous avait confié Eric Bouret, directeur achats de Bouygues Construction, à l'occasion d'une interview à retrouver ici. "Des gens passent des commandes, en notre nom, et se font livrer des fournitures qu'ils ne paient pas. Nos fournisseurs habituels savent que nos bons de commande sont équipés de QR codes qui permettent d'authentifier les bons de commande Bouygues Construction mais les fournisseurs avec lesquels nous ne travaillons pas encore l'ignorent. La cybersécurité est un réel sujet."

Pour pouvoir s'accaparer des fonds qui ne leur sont pas destinés ou des marchandises, explique Rajàa Aouina, "les fraudeurs s'introduisent dans les systèmes d'information des entreprises. "Ils récupèrent des données fournisseurs pour émettre des nouvelles factures ou bons de commande, voire modifient directement les données fournisseurs, dont le RIB, dans le système pour se faire régler des factures encore non payées."

Si les grandes entreprises sont les plus visées par les fraudeurs, c'est bien évidemment car ce sont les plus à même de se faire voler les plus grosses sommes, mais aussi car leurs organisations décentralisées favorisent la fraude. Et cette distanciation organisationnelle et fonctionnelle est actuellement encore plus prégnante... "Les entreprises et institutions financières font face à un contexte de plus en plus complexe du fait de la mutation continue des environnements de travail et des évolutions technologiques, tout en rognant prioritairement sur le budget alloué à la gestion du risque en période de difficultés financières", commente Rajàa Aouina. "La crise sanitaire que nous traversons depuis le mois de février aura inéluctablement un impact sur le nombre de fraudes. Le temps du constat intervenant toujours avec un décalage, les chiffres devraient le confirmer d'ici quelques semaines ou mois".

Lire la suite en page 2: Les sept bonnes pratiques pour se prémunir de la fraude


Je m'abonne
no pic

Aude Guesnon

Rédactrice en chef de décision-achats.fr et de Décision Achats

Après avoir exercé plus de dix ans en tant que réactrice en presse quotidienne, j’ai voulu découvrir un autre pan du métier : je suis devenue secrétaire [...]...

Voir la fiche
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Stratégie achats

Par Ken Aerts et Grégory Wanlin, Enabling Procurement

Si nous partions d'une page blanche aujourd'hui, organiserions-nous encore ces longues et opaques chaînes d'approvisionnement mondiales ? Continuerions-nous [...]