Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Travel - La crise peut aussi être synonyme d'opportunités

Publié par le - mis à jour à
Travel - La crise peut aussi être synonyme d'opportunités

Comme dans d'autres périodes troublées de l'histoire, la crise majeure actuelle draine elle aussi son lot d'opportunités et joue d'ores et déjà un rôle de tremplin dans certains domaines. Les conséquences sur le secteur du voyage d'affaires ne sont pas uniquement négatives.

Je m'abonne
  • Imprimer

Et si la Covid-19 était également une aubaine pour la modernisation du voyage d'affaires ? Nul doute que le secteur fait partie des premières victimes d'un effondrement sans précédent. Mais il se pourrait bien que cette crise inédite et les bouleversements qu'elle engendre en matière de priorités, d'us et coutumes, soit également la source d'innovations intéressantes. Selon une étude du cabinet Censuswide pour le compte d'Amadeus, publiée à l'automne 2020, 84% des personnes interrogées en France déclarent que les technologies pourraient réduire leurs craintes en matière de voyages, tant dans le domaine du loisir que dans les déplacements d'affaires.

La mise à disposition des informations relatives au voyage en question est la fonction la plus souvent retenue comme répondant aux inquiétudes (33%), suivie par l'identité numérique du voyageur (32%) et les applications mobiles proposant des données actualisées sur les restrictions qui touchent les destinations (31%). Les procédures automatisées de nettoyage (36 %), le paiement sans contact (34 %) et les applications mobiles fournissant des alertes relatives à la Covid-19 (33 %) figurent parmi les options technologiques les plus populaires.

Alors que les différents acteurs de l'industrie s'efforcent de repenser le voyage et ses conditions, les résultats de l'étude montrent que les 5 principaux axes permettant de faire renaître la confiance chez les voyageurs du monde entier sont : la possibilité d'échanges flexibles, les politiques d'annulation et des conditions de paiement permettant d'éviter de perdre de l'argent, la limitation du nombre de passagers en avion, la distanciation physique ou la limitation des contacts tout au long du voyage, et enfin la visibilité et la garantie des mesures sanitaires, d'hygiène et de sécurité dans les hôtels et hébergements. Également évoquée : la mise en place de programmes efficaces de test, de suivi et de traçabilité.

Les innovations sans contact ont le vent en poupe avec la crise de la Covid-19. Si, jusque-là, l'argument premier était la simplicité et le gain de temps, c'est désormais l'enjeu sanitaire qui jette la lumière sur ces nouveautés. C'est dans ce contexte qu'Amadeus a annoncé ce partenariat avec Booking.com et le fournisseur Conferma Pay. Un rapprochement qui évite aux voyageurs d'affaires le paiement par carte de crédit au moment du check-out dans un établissement hôtelier. Lorsqu'un déplacement est organisé via des solutions Amadeus, Conferma Pay génère automatiquement une carte virtuelle que Booking.com envoie à l'hôtel en question. Celui-ci se charge ensuite, par ce biais, de rapprocher les données de réservation et de paiement.

Justifier la légitimité d'un déplacement

Aux paiements avec davantage de précaution s'ajoute de nouvelles facilités, à l'image de PayPal et Mastercard qui ont annoncé il y a quelques mois la poursuite du développement international de la carte PayPal Business Debit Mastercard. Cette carte permet aux petites entreprises d'avoir un accès instantané à leurs fonds disponibles sur PayPal et leur offre un cashback illimité de 0,5% sur toutes leurs dépenses éligibles. La pandémie de la Covid-19 ayant mis les petites entreprises en difficulté, même lorsqu'elles avaient les reins solides, cette disponibilité accrue de la carte survient à un moment où les dirigeants d'entreprise du monde entier ont davantage la nécessité d'accéder à des fonds.

Du côté de Visa, Nicole Flory, Head of Visa Business Solutions pour la France, la Belgique et le Luxembourg, souligne la volonté du groupe de "s'adapter pour aider à l'accélération du paiement en ligne. Le paiement mobile et sans contact se développe extrêmement vite. Les achats, de façon générale, se digitalisent rapidement dans les entreprises". Elle rappelle qu'avec les nouvelles réalités inhérentes au contexte sanitaire, "74% des Français déclarent désormais privilégier les possibilités sans contact".

Les entreprises vont de plus en plus devoir justifier la légitimité d'un déplacement. "Une plus grande rigueur se développe déjà autour des pratiques associées. Les moyens de paiement personnels existent encore, mais ils doivent être évités, pour des raisons de facilité de visibilité et de meilleur contrôle des dépenses", constate Nicole Flory. Les solutions innovantes ont en conséquence une belle carte à jouer.

Christophe Drézet, associé au sein du cabinet de conseil EPSA, observe que "le contexte de la Covid-19 s'accompagne d'un essor important du paiement sans contact qui va probablement se poursuivre. Désormais, une dynamique globale nouvelle gagne du terrain, avec le développement du flex-office, des achats en ligne, tout comme l'adoption de solutions virtuelles, dans un cadre toujours plus sécurisé et plus paramétrable." Les attentes des jeunes générations de travailleurs concernant les paiements invisibles, déjà existantes avant la crise sanitaire, semblent désormais encore plus fortes.

Jean-Christophe Lacour

"Les voyageurs vont plus que jamais vouloir avoir le choix du mode de paiement, lors des check-out par exemple. Les wallets tels que AliPay, Apple Pay, Google Pay en profiteront fortement", souligne Jean-Christophe Lacour, Head of Merchant Services, Payments chez Amadeus.

Lire la suite en page 2 de cet article : Des leviers inattendus / Focus - Les spécialistes de la sécurité aux avant-postes


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande