En ce moment En ce moment

DossierPanorama de la fonction achats

Publié par le

3 - Les acheteurs dans les entreprises

Qui sont les acheteurs? Quelles sont leurs compétences, leurs missions, leur formation? Zoom sur les acteurs de la fonction achats.

Portrait-robot de l'acheteur d'aujourd'hui

La fonction achats s'est fortement professionnalisée et s'est aussi en partie féminisée depuis une dizaine d'années. Aujourd'hui, les acheteurs ont généralement un niveau bac + 5. Les achats s'internationalisent et les entreprises ont besoin de collaborateurs polyvalents, venant d'horizons divers, bons communicants et maîtrisant l'anglais. Cependant, tous les acheteurs n'exercent pas dans des situations complexes ou internationales et certains postes requièrent un niveau bac + 2 ou 3.

  • Les compétences-clés des acheteurs

Pour ce qui est des profils, il convient de distinguer les responsables achats des acheteurs. Pour les premiers, le management d'équipe, la vision stratégique et la capacité à négocier en interne sont les premières compétences. Quant aux seconds, ils disposent de compétences spécialisées en matière de marchés et de négociations.

Il faut également différencier les acheteurs selon la taille de l'entreprise. Dans les grands comptes, l'acheteur fait partie d'un service très structuré, sa responsabilité est beaucoup mieux définie et il est spécialisé sur une activité, un métier. Dans une moyenne entreprise, il lui est déjà confié plus de responsabilités. Dans une TPE, il est multitâche.

Par ailleurs, l'acheteur est un connaisseur de plus en plus fin des outils informatiques dédiés à sa fonction, une part de la valeur ajoutée de l'achat étant de produire des tableaux de bord, des ratios et d'informatiser les procédures. Enfin, du fait de son travail en binôme avec l'opérationnel, technicien du produit à acheter, c'est un homme de réseau qui garde le contact avec ses clients internes.

Les différentes fonctions dans les achats

Il existe de nombreuses fonctions dans le domaine des achats. Dans les entreprises, on peut néanmoins distinguer deux grandes familles: les acheteurs de production et les acheteurs hors production.

De leur côté, les acheteurs dans la grande distribution représentent une famille à part entière. C'est également le cas dans la sphère publique où la fonction est en train de se professionnaliser.

  • Les acheteurs de production

Historiquement, les acheteurs de production sont apparus les premiers dans les organisations. Les achats de production étant considérés comme stratégiques, les acheteurs industriels jouissent d'un certain statut au sein des directions achats. La fonction évoluant rapidement, de nouveaux titres sont apparus. L'importance grandissante des pays à bas coûts dans les stratégies achats a, par exemple, provoqué l'émergence de responsables du sourcing international. La montée en puissance de la notion de qualité a eu pour conséquence la naissance de la fonction de responsable de la qualité achats. Des juristes spécialisés dans les achats ont également fait leur apparition.

  • Les acheteurs hors production

Les acheteurs hors production, pour leur part, occupent une place de plus en plus importante dans les organisations achats. Les entreprises se sont en effet rendu compte qu'il existait un potentiel d'économies substantielles dans des familles d'achats qui n'avait jamais été décelé jusqu'à présent.

Au sommet de l'organisation, le directeur achats est chargé de manager toute la fonction et de faire l'interface avec la direction générale ou le directeur de la production.

La formation achats

Qu'elle soit initiale ou continue, la formation a vu son offre se développer fortement ces dernières années parallèlement à la montée en puissance de la fonction dans les entreprises. Les 3es cycles de type master ou mastère spécialisé, après une école d'ingénieurs ou de commerce, sont les diplômes les plus recherchés par les recruteurs. Les masters, qui correspondent peu ou prou aux anciens DESS universitaires, sont des diplômes délivrés au nom de l'État.

Les mastères spécialisés (MS), quant à eux, sont des formations reconnues par l'État et ayant reçu le label de la Conférence des grandes écoles, une association regroupant un certain nombre d'établissements d'enseignement supérieur. Aujourd'hui, il existe une trentaine de diplômes de ce type. En revanche, le nombre de MBA (Master Business Administration) spécialisés achats se comptent sur les doigts d une main. Destinés aux cadres de haut niveau, ils n'en restent pas moins des formations très réputées.

À noter qu'il existe également des licences professionnelles spécialisées dans les achats, qui tendent à se développer.

La rédaction

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet