En ce moment En ce moment

L'immobilier: un achat de production au service de la performance

Publié par le - mis à jour à
L'immobilier: un achat de production au service de la performance
© ©morganimation - stock.adobe.com

Et si l'immobilier était un outil de production comme un autre, qui contribue à la performance de l'entreprise ? Permettant d'attirer les salariés les plus performants et de les garder. C'est en ce sens que les achats immobiliers devraient être envisagés

  • Imprimer

Après les économies, le bien-être des salariés: les priorités régissant les achats immobiliers sont en train d'évoluer. Alors que, suite à la crise des 2008, les entreprises cherchaient à faire des économies et se tournaient vers des locaux avant tout bon marché, elles sont désormais plus attentives à la qualité des produits immobiliers qu'elles achètent ou qu'elles louent. La raison : les difficultés de recrutement et le fort turnover auxquelles elles sont soumises. "Dans l'immobilier, on pensait assez peu à l'occupant. C'était avant tout les prestations les moins chères possibles qui étaient recherchées. Jusqu'à ce qu'on se rende compte que dans l'équation d'attractivité, la dimension bien-être était importante : nous sommes passés d'une industrie B to B à une industrie B to C", approuve Laurent Dequéant, directeur associé du cabinet Oresys.

En effet, les profils qualifiés, notamment dans l'informatique, sont de plus en plus difficiles à trouver... et à garder ! D'après une étude de Pôle Emploi et du Credoc, 44,4 % des recrutements sont jugés "difficiles" par les entreprises et ceci principalement en raison d'une pénurie de candidats (83 %). Quant au turnover, 48 % des salariés français seraient prêts à changer d'entreprise : 15 % recherchent activement un nouveau poste et 33 % considèreraient favorablement une proposition (étude Evolution of Work 2.0 2018, publiée par ADP Research Institute). Du côté de la jeune génération, cette envie d'ailleurs est encore plus présente : 48 % des Millenials seraient prêts à quitter leur job (Cegos - 2017).

Dans ces conditions, tout doit être mis en oeuvre pour séduire les candidats à l'embauche et faire en sorte que les salariés restent le plus longtemps possible dans l'entreprise. Or, les locaux font partie des éléments qui permettent de faire progresser la "marque employeur" : une étude de la plateforme d'emploi Meteojob (mai 2018) révèle que 64 % des candidats postulent en raison de la localisation (deuxième raison, après le contenu du poste) et que 53 % attachent de l'importance à la découverte des locaux lors du processus de recrutement (troisième attente derrière le contenu de la mission et l'ambiance).

Et les salariés contents de leurs locaux seraient plus engagés : une étude de JLL (octobre 2017) révèle que 38 % des collaborateurs satisfaits de l'outil de travail mis à leur disposition se disent "très engagés". Ingrid Nappi-Choulet, professeure-titulaire de la chaire Immobilier et Développement Durable de l'ESSEC rapporte par ailleurs que plusieurs études ont démontré que des employés satisfaits de leurs espaces de travail sont plus productifs. Il ne s'agit donc plus de parquer ses employés dans une tour sans âme à plus de 45 minutes de chez eux, mais de leur offrir des locaux agréables, situés à proximité des moyens de transport et dans un quartier vivant. C'est en partant de ces critères, ceux des employés, que les achats immobiliers doivent se décider.

Ingrdi Nappi-Cgoulet

"Le poste de travail n'est plus seulement un poste de dépense des entreprises, mais devient a contrario une partie importante de leurs stratégies. De plus en plus, les entreprises vont investir pour créer des espaces de travail dans lesquels leurs employés aiment travailler", résume Ingrid Nappi-Choulet.

Matières nobles et services de qualité

Quelles qualités un bâtiment doit-il réunir pour assurer le bien-être de ses salariés ? Premier élément essentiel : la localisation. Comme le souligne Ludovic Delaisse, directeur de l'agence immobilière France de Cushman & Wakefield, "le premier élément à prendre en compte en termes d'achat immobilier est l'emplacement, le deuxième élément est l'emplacement et le troisième élément est l'emplacement". Un immeuble bien situé est avant tout proche des transports, mais aussi des commodités. "Les salariés apprécient de pouvoir sortir de leur bureau pour faire une course, boire un café et ensuite revenir travailler", constate Magali Marton, qui dirige la recherche chez Cushman & Wakefield. Les entreprises reviennent donc dans les centres-villes : l'exemple le plus parlant est celui de Nestlé France qui va quitter Noisiel (77) pour la Porte de Versailles. "La proportion de transactions dans Paris intra-muros est importante, de l'ordre de 45 %", rapporte Ludovic Delaisse. Pour répondre à cette forte demande, de nouveaux quartiers s'ouvrent à l'immobilier d'entreprise, comme le XVIIIe , le XIXe et le XXe arrondissement.

Lire la suite en page 2 : Au-delà de l'emplacement, comment assurer le bien-être de ses salariés ? - La RSE, pour apporter bien-être et valeurs


La rédaction vous recommande

Sur le même sujet