En ce moment En ce moment

[Billet d'humour] Oh ! TD

Publié par le - mis à jour à
[Billet d'humour] Oh ! TD

Beaucoup affichent des OTD à faire pâlir d'envie ! Si vous voulez vous aussi tangenter les 100%, nous allons vous livrer ici sous le manteau quelques bonnes vieilles recettes de tripatouillage d'indicateurs...

Je m'abonne
  • Imprimer

Tous ceux qui achètent du transport le savent bien : au-delà des coûts, l'indicateur de référence, c'est l'OTD (On-Time Delivery), à savoir le pourcentage de transports réalisés en temps et en heure. Pas étonnant : un des incoterms les plus courus étant le bon vieux DDP, quand on achète du transport, c'est pour livrer des produits à nos clients-adorés-qui-nous-font-vivre-eux... C'est-à-dire, dans le jargon, les flux "outbound" par opposition aux flux "inbound" (en provenance des vils-fournisseurs-qui-font-rien-que-de-nous-réclamer-de-l'argent).

Mais quand on y regarde de plus près, beaucoup affichent des OTD à faire pâlir d'envie ! Si vous voulez vous aussi tangenter les 100%, nous allons vous livrer ici sous le manteau quelques bonnes vieilles recettes de tripatouillage d'indicateurs...

D'abord, l'erreur grossière du bizut serait de mesurer l'OTD par rapport au délai demandé par le client. Et puis quoi encore ? Mesurez-le bien au contraire par rapport au délai que vous lui avez promis à réception de sa commande. Et si votre OTD n'augmente toujours pas avec ça, modifiez votre plan de transport : promettez-lui des délais encore plus longs ! CQFD

Une fois cette astuce élémentaire réalisée, passons aux choses sérieuses : si vous devez livrer un véhicule qui comporte 5000 composants, et qu'il lui manque les 4 roues, n'hésitez pas un instant : calculez un OTD "à la ligne de commande". Au lieu d'indiquer bêtement "zéro", puisque le client ira toujours à pied (RATP = "Rentre Avec Tes Pieds"), claironnez fièrement : "4996 livraisons bonnes sur 5000 !". Bien sûr, il va ensuite falloir faire progresser l'indicateur. Si personne ne regarde, allez-y sans vergogne et calculez votre OTD sur une base livraison J+1. En clair : accordez-vous de facto le droit systématique à un jour de retard. On pourra valablement arguer des heures d'ouverture, de la saturation des quais de chargement, voire même des aléas climatiques.

Ce serait bien le diable si avec tout ça vous n'arriviez pas au moins à 95%. Merci qui ?

Par Firmin de Montalembert.... un directeur achats Groupe anonyme, qui dissimule généralement son espièglerie sous un masque de grand sérieux

Lire les précédentes chroniques de Firmin:

La couverture: on préférerait parfois être sous la couette !

La vie des grands hommes

Une couverture: c'est pour rassurer, comme les doudous?

Tirez les premiers, messieurs les Anglais !

Alors... toujours fans des années 90 ?

Je m'abonne

Firmin de Montalembert

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par Synertrade

premiere vue cette loi peut representer de nouvelles contraintes pour les entreprises ainsi que des risques reputationnels et financiers Mais [...]

Sur le même sujet