Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

La fonction achats gagne en stratégie grâce à la crise

Publié par le - mis à jour à
La fonction achats gagne en stratégie grâce à la crise
© eelnosiva - stock.adobe.com

"Si les directions achats ont profité de la crise pour démontrer leur rôle stratégique de business partner au sein de l'entreprise, cela ne s'est pas encore traduit hiérarchiquement dans les faits", relève Olivier Wajnsztok. Il faudra sûrement attendre encore quelques années".

Je m'abonne
  • Imprimer

"Bien que les directions achats soient encore attendues sur les économies réalisées le virage stratégique de la fonction semble définitivement acquis", commente Olivier Wajnsztok, chef d'orchestre de l'étude annuelle "Les priorités des Départements Achats en 2022" menée par AgileBuyer et le CNA et dont les résultats viennent tout juste d'être publiés. Ainsi, entre 2020 et 2022, les attentes des directions générales sur des économies réalisées par les directions achats chutent de plus de la moitié (55% en 2020 contre 26% en 2022). Les directions achats ne sont plus uniquement attendues sur la réduction des coûts et les économies réalisées. Et la crise actuelle n'a fait qu'accélérer le processus de la perception de la fonction achats au sein de l'entreprise et son rôle de business partner.

"Séparer les attentes en matière de co-innovation des attentes envers la RSE auprès des directions achats me paraît devenir désuet. En effet, lorsque l'on travaille avec nos partenaires et nos R&D sur l'intégration des enjeux de l'économie circulaire ou la décarbonation, nous ouvrons clairement des projets de co-innovation mais au service de la RSE", commente Karine Alquier-Caro, directrice des achats du Groupe Legrand.

C'est encore un chiffre marquant de l'étude: si les directions achats ne sont plus uniquement attendues sur la réduction des coûts, elles sont 19% à être attendues sur la contribution au chiffre d'affaires (contre 8% en 2021) et 19% sur la RSE (contre 10% en 2021). "La fonction achat est devenue stratégique à plus d'un titre et apparaît comme un véritable partenaire business de l'entreprise", souline Olivier Wajnsztok. "Face aux enjeux environnementaux à venir, c'est notamment à travers une politique d'achats responsables que la fonction achat prouvera sa position stratégique au sein de l'entreprise."

Karine Alquier-Caro ajoute que, "Avec 19% des attentes envers les directions d'achats liées à la contribution au chiffre d'affaires, l'action de sécurisation des approvisionnements rapprochent encore les acheteurs des vendeurs au sein des entreprises. L'acheteur n'est plus uniquement là pour faire faire des économies mais également pour aider à vendre et assurer le service au client".

Les directions achats sont également attendues sur leur taux de couverture: en 2022, plus de la moitié (54%) des directions achats auront un objectif d'augmentation de ce taux. Ce qui veut donc dire qu'une partie des achats n'est toujours pas complétement sous le contrôle de la fonction achat.

Une performance achats jugée sur sa contribution au chiffre d'affaires

Selon l'étude, en 2022, la performance des directions achats est toujours évaluée en priorité sur les économies réalisées (à 60%). Et si 41% des directions achats bénéficient de bonus sur les gains achats et autres critères, 38% ne bénéficient d'aucun bonus. Une minorité (19%) bénéficie de bonus basés sur des critères n'incluant pas les gains achats. On observe une légère différence entre 2021 et 2022, avec des bonus sur les gains achats et autres critères qui baissent (43% en 2021 contre 41% en 2022) au profit d'une augmentation de bonus sur des critères n'incluant pas les gains achats (18% en 2021 contre 19% en 2022). Notons cependant qu'en parallèle, davantage de directions achats ne reçoivent aucun bonus (+ 2 points entre 2021 et 2022).

Plus la fonction achat est élevée hiérarchiquement plus elle bénéficie de bonus sur des gains achats et autres critères. Ainsi, 56% des directeurs achats perçoivent des bonus sur les gains achats et d'autres critères, contre seulement 17% des acheteurs. Notons qu'une grande majorité des acheteurs (64%) ne reçoit aucun bonus.

Des directions achats toujours autant rattachées au Comex / Codir

En 2022, comme en 2021, 62% des directions achats sont rattachées au président du Codir/Comex.

"Si les directions achats ont profité de la crise pour démontrer leur rôle stratégique de business partner au sein de l'entreprise, cela ne s'est pas encore traduit hiérarchiquement dans les faits", relève Olivier Wajnsztok. Il faudra sûrement attendre encore quelques années". Les directions achats sont rattachées au Comex/Codir dans des secteurs jugés stratégiques avec des achats souvent plus matures comme l'automobile (à 80%) ou l'aéronautique-défense (à 74%).

La fonction poursuit sa mue digitale

Les outils collaboratifs sont utilisés par 77% des directions achats interrogées dans le cadre de l'étude AgileBuyer/ CNA. L'automatisation des tâches (RPA, etc.) n'est citée que par 45% des directions achats et elles sont seulement 38% à utiliser des outils de data analytics. 24% utilisent des marketplaces, 10% l'intelligence artificielle, 8% les enchères inversées et 3% la blockchain. Et, selon les acheteurs à qui il a été demandé quels outils digitaux impactent le plus leur direction achat, ce sont les outils collaboratifs qui arrivent en tête avec 54% des votes. Après, ce sont les outils collaboratifs, puis les outils liés à l'automatisation des tâches (RPA, etc), à 36%, qui impactent le plus les directions achats, tout comme les outils de gestion de la data (pour 30% des personnes interrogées).

L'ensemble de ces outils sont avant tout utilisés, à 63%, pour le reporting et la performance suivi par le sourcing (à 52%), l'approvisionnement (à 48%) et le contract management (à 44%).

Olivier Joseph, directeur achats France chez Microsoft, confirme que "Les outils collaboratifs sont devenus essentiels afin de maintenir une relation quasi normale avec nos fournisseurs et réaliser de nombreux appels d'offres, mais malgré tout, nous observons encore chez Microsoft des sociétés parfois importantes très mal équipées".

Voir tous les résultats de l'étude "Les Priorités des Départements Achats 2022" de AgileBuyer / CNA:

Priorités des directions achats 2022 : la crise entraîne "une redéfinition stratégique" de la fonction

Achats : des pénuries sur tous les fronts

Les relations fournisseurs / donneurs d'ordre se tendent davantage

L'objectif de réduction des coûts connaît une baisse historique

La sécurisation des approvisionnements pousse à la relocalisation

Le Made In France revient en force

RSE: la réduction de l'empreinte carbone, priorité prioritaire !

RH achats : des recrutements en hausse
Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande