Recherche
Magazine Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

[Étude] Les coûts d'importation vont grimper en l'Europe

Publié par Lisa Henry le - mis à jour à
[Étude] Les coûts d'importation vont grimper en l'Europe
© © fotolia.com

Les prix à l'importation en Europe s'apprêtent à exploser après une forte demande depuis la Chine, et une pénurie de container. Une crise principalement due aux confinements à travers le monde, et qui bouscule l'import-export à l'échelle mondiale.

Je m'abonne
  • Imprimer

Une pénurie de container et une forte demande en produits chinois sont en train de faire grimper les coûts d'importation pour les sociétés françaises. Selon une étude Euler Hermes, les prix atteindront un pic de +6% en avril 2021, alors qu'ils avaient déjà augmenté de 3% en novembre 2020. Cette crise, bien qu'elle touche le monde entier, est concentrée en Europe. Aux Etat-Unis, l'augmentation des prix prévu n'est que de 2% en juillet 2021, sachant qu'en novembre 2020, ils avaient baissé de 1%.

La pénurie de containers s'explique par une difficulté à prévoir la demande des pays durant les confinements qui se sont succédé et à la reprise anticipée de l'activité en Asie. Combinée aux perturbations des chaînes logistiques, elle a entraîné une augmentation significative des taux de fret de 150% en 2020. Selon un sondage mené auprès des entreprises chinoises en fin d'année 2020, la pénurie de containers devrait se prolonger au moins jusqu'à l'été 2021. 90% de ces entreprises pensent qu'elle durera encore trois mois minimum et 25% vont jusqu'à, penser qu'elle durera encore six mois.

De cette crise qui affecte particulièrement les supply chain européennes, l'Asie devrait tirer un avantage dans les années à venir. Selon l'étude, le centre de gravité de l'économie et de l'export mondial devrait se situer entre la Chine l'Inde et le Pakistan d'ici 2030, alors que les dernières études, qui datent de 2007, le plaçait au niveau de l'océan Atlantique. Le centre d'activité de l'export mondial se déplaçait déjà vers l'Est il y a quelques années, mais ce mouvement s'est accéléré en 2020, lorsque la Chine a augmenté sa part dans le marché de l'export.

Les supply chain, vulnérables face à la Chine

Au cours des années à venir, les supply chain internationales vont être vulnérables aux changements drastiques qui vont toucher l'économie chinoise. Ce changement peut-être résumé par la stratégie de circulation double du pays: augmenter la demande domestique et abaisser la dépendance aux pays étrangers. Cette stratégie de circulation domestique pourrait créer des changements sur le long terme, à l'échelle internationale dans les secteurs majeur de l'économie chinoise comme l'automobile, ou encore l'électronique.

L'étude d'Euler Hermes montre que les secteurs indispensables à la stratégie de circulation double de la Chine (communication, transport, santé...) représentent entre 12% et 20% de l'IPC* des Etats-Unis, et des économies majeures en Europe. Le secteur de la communication en particulier, est fragilisé par les changements qui se profilent dans le pays, puisque 10% de la demande mondiale dépend de la Chine.

Même si les experts qui ont travaillé sur ce sujet sont certains de ce qu'ils avancent, ils précisent que des événements extérieurs pourraient mettre à mal leurs prédictions.


*IPC: indices des prix à la consommation, outil de mesure d'inflation d'un pays.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande