En ce moment En ce moment

Revue de presse achats - semaine du 1er avril

Publié par François Bouttemy le | Mis à jour le
Revue de presse achats - semaine du 1er avril
© Elnur Amikishiyev

Vous n'avez pas eu le temps de surfer cette semaine ? La rédaction a sélectionné, pour vous, des articles parus sur le Web et susceptibles de vous intéresser car ayant trait à la relation fournisseurs, à la RSE, à la commande publique, etc. Bonne lecture !

Je m'abonne
  • Imprimer

Booster ses achats grâce au Market Intelligence

Lors de la prise de décision en matière d'achat, il peut être particulièrement difficile de trouver des données liées à des facteurs externes à l'entreprise, comme la qualité des fournisseurs, les prix des matériaux soumis à négociation, les nouveaux contrats, ou encore des facteurs liés à l'environnement, aux conditions climatiques, ou à des facteurs géopolitiques et humains. Pour pallier ce manque, il peut être judicieux de faire appel au Market Intelligence. Selon le site Neoptimal," le Market Intelligence c'est l'ensemble des données qui vous permettent d'analyser les tendances d'un marché mais aussi la performance de vos concurrents. L'ensemble de ces informations vous permettent d'identifier des opportunités de croissance et de développer des stratégies gagnantes pour conquérir votre marché. " >> Lire l'article complet sur le site Spend Matters

Grâceà l'IA, Verteego entend révolutionner le métier d'acheteur

Intelligence artificielle et machine learning sont sur toutes les lèvres, mais quelles sont les applications réelles de la technologie au sein d'une entreprise ? La start-up Verteego est revenue sur cette problématique à l'occasion de la 8e édition des #VerteegoInsights, ce28 mars 2019 à Paris. "Il y a deux questions à se poser, rappelle Jean-Charles Fesantieu, partner engineer chez Google Cloud. Pourquoi une organisation doit-elle faire du machine learning ? Et comment le machine learning peut-il aider l'utilisateur ?" Cette approche, qui a guidé Google depuis un certain nombre d'années, se retrouve dans l'ensemble des outils du géant du web : le search, Google Translate ou encore le Gmail SmartReply (réponses automatiques) reposent sur du machine learning. >> Lire l'article complet sur le site de L'Usine Digitale

Automatisation et collaboration, nouveaux maîtres-mots des achats et de la comptabilité fournisseurs

En raison des grands changements qui se succèdent dans le domaine des technologies de la communication, du B2B ou des outils financiers,la fonction achats et la comptabilité fournisseurs poursuivent leur transformation. Fortes d'une constante amélioration de leurs résultats sur fond d'une domination toujours plus importante des réseaux de fournisseurs, un acheteur professionnel et doué peut facilement tirer son épingle du jeu en offrant une meilleure visibilité des dépenses, en créant une valeur importante et des nouvelles économies significatives grâce à la gestion des relations et des risques fournisseurs. Au top des tendances, l'accent est mis sur l'automatisation des process, et sur une certaine forme de collaboration entre achats et comptabilité fournisseurs. >>Lire l'article complet sur le site de CPO Rising

La grande distribution continue de faire la loi durant les négociations commerciales

Au lendemain des premières négociations commerciales menées après l'adoption de loi issue des États généraux de l'alimentation (Egalim), l'heure est au premier bilan. Cette loi, qui consiste à relever de 10% le seuil de revente à perte (obligation de vendre certains produits 10% plus cher que leur prix d'achat) et à davantage encadrer les opérations de promotion en rayon, est censée progressivement mettre un terme à la guerre des prix dans la grande distribution. Elle a aussi pour but de rémunérer plus justement les producteurs - par une hausse des prix et donc des marges mieux répartie - ainsi que d'assurer une alimentation plus saine pour les Français. >> Lire l'article complet sur le site du Figaro

Innovation

Et dans le BTP, des matériaux innovants venus du futur... ou du passé

L'écologie, un maître-mot auquel le BTP n'y échappe pas. Sur les chantiers, des matières innovantes et respectueuses de l'environnement font leur apparition, comme la ouate de cellulose ou le ciment écolo... mais on assiste aussi à un retour des méthodes ancestrales. Chanvre, liège ou encore paille, voici un aperçu des matériaux qui font la joie des entrepreneurs, plus que jamais sur fond d'écologie... >>Lire l'article complet sur le site du Parisien

Les fabricants de pneus s'y mettent aussi

La roue. Voilà une pièce détachée dont la conception ne sera pas -trop- changée par l'arrivée de la voiture électrique. En ce qui concerne les pneumatiques de ces mêmes roues, c'est une toute autre histoire. Pissenlit,guayule, huile de tournesol... Tels Goodyear ou Michelin, des grands noms du pneumatique testent de nouveaux matériaux de fabrication plus innovants et agricoles les uns que les autres, dans un contexte de recherche de solutions plus durables. Des prototypes ayant en-tête la très sérieuse arrivée à terme des voitures volantes, ou qui seront capables de remonter des informations à la voiture, notamment sur l'état et l'entretien des roues. Du coup, on ne sait plus trop si ces matériaux viennent d'hier, ou de demain >> Lire l'article complet sur le site de l'Usine nouvelle

À boire et à manger, Panzani commercialise une paille en pâte sans plastique

Panzani anticipe l'interdiction des pailles en plastique. Le 2 avril, le fabricant français de pâtes a annoncé le lancement de sa propre alternative aux plastiques à usage unique. Il a présenté la paille en pâte : une paille qui servira aussi bien dans le gobelet que dans l'assiette. Dès 2021, le cylindre de malheur sera interdit en France et dans l'Union Européenne. Plusieurs industriels prennent déjà le pli et cherchent des alternatives aux plastiques à usage unique qui font la désolation de l'environnement. Parmi eux, Panzani vient de se joindre au combat. Le fabricant français de pâtes, filiale du groupe espagnol Ebro Foods, a annoncé le 2 avril le lancement de "PanzaPaille", sa propre paille sans plastique... Ou presque. >> Lire l'article complet sur le site de l'Usine nouvelle

RSE

Made in France : Satab prend le virage du durable et du high-tech

Après avoir avec succès mené une mutation de son modèle pour opérer par-delà le marché de la mode, le rubanier tricolore Satab se donne désormais pour défi l'éco-responsabilité, tant dans le choix des matières que dans la seconde vie des produits. Le tout sur fond de développement de ruban high-tech conducteurs d'énergie ou informations. >> Lire l'article complet sur le site de l'Usine nouvelle

Supply Chain

Petits colis, grands coûts : comment les faire baisser ?

Pour de nombreuses entreprises,l'envoi de petits colis aux clients représente un coût inévitable, qui peut vite devenir assez lourd. En effet, ces coûts, dont beaucoup ne sont répercutés qu'à la facturation, ne cessent d'augmenter parfois même plusieurs fois par an.Du coup, on imagine facilement l'économie réalisable si l'on pouvait estimer ses besoins d'envois de petits colis afin de négocier avec les fournisseurs pour obtenir des prix plus intéressants, et surtout plus conformes à la réalité. >> Lire l'article complet sur le site de Spend Matters

Six innovations logistiques à la loupe

Le monde de la logistique s'est donné rendez-vous à l'occasion de la Semaine de l'innovation Transport & Logistique et lors de la 19e édition des prix de l'innovation logistique, six entreprises ont été distingués faisant la part belle à la transition digitale et à l'écologie. Les prix de l'innovation ont distingué MagicPallet, E-Dentic, Green Switch Meridian, Carrier Transicold,Copal Handling Systems et Siemens Digital Logistics. Automatisation, livraison plus écologique, et digitalisation des opérations, retour sur ces six solutions innovantes. >> Lire l'article complet sur le site de LSA

Grande distribution : Jumbo optimise sa logistique e-commerce grâce à Llamasoft

L'enseigne numéro deux du marché néerlandais de la distribution Jumbo s'est dotée de la technologie de design de la supply chain de l'éditeur Llamasoft pour optimiser son organisation sur son activité e-commerce. Aux Pays-Bas, Jumbo est à la tête de près de 600 magasins répartis sur tout le territoire, dont 60 % de franchises. Mue par l'ambition de devenir le numéro 1 du commerce en ligne dans le pays, la société a, depuis 2014,consacré beaucoup de ses investissements au développement de son offre e-commerce. Pour relever ce défi, Jumbo a fait appel à l'éditeur de solutions de conception et de décision de la supply chain Llamasoft. >> Lire l'article complet sur le site de Fashion Network

Commande publique

Comment caractériser l'exception de mise en concurrence propre aux achats publics innovants ?

La volonté d'intégrer l'innovation à la commande publique n'est pas nouvelle. Dès 2012, le Pacte national pour la compétitivité, la croissance et l'emploi fixait un objectif de 2 % d'achat public innovant à l'horizon 2020. L'article 1er du décret n° 2018-1225 du 24 décembre 2018 prévoit ainsi une expérimentation d'une période de trois ans en application de laquelle les acheteurs publics peuvent passer des marchés négociés sans publicité ni mise en concurrence portant sur des travaux, fournitures ou services innovants d'un montant inférieur à 100 000 euros HT.Ces dispositions sont applicables aux marchés publics pour lesquels une consultation a été engagée depuis le 27 décembre 2018.Si le projet de décret initial prévoyait de limiter le bénéfice de cette expérimentation aux petites et moyennes entreprises, cette restriction n'a toutefois pas été retenue dans sa version finale. >> Lire l'article complet sur le site de Weka

Environnement de travail

A Paris, le mètre carré dépasse les 10 000 euros...

Paris brûle-t-il ? Véritable foire d'empoigne, la Ville lumière vient de franchir un seuil symbolique : 10 005 €/m2, en moyenne, pour une transaction, au premier trimestre 2019, selon les toutes dernières statistiques du réseau Century 21 France. " Plus qu'hier, moins que demain ! C'est le leitmotiv de la cote parisienne qui est en vigueur depuis deux décennies. Rien que sur les douze derniers mois, la hausse s'établit ici à + 8 % ", observe Laurent Vimont, patron de cette enseigne nationale d'agences immobilières. >> Lire l'article complet sur le site du Point

Le bruit au travail nuirait à la santé et à la productivité, selon une nouvelle étude

Chaque fois que le bruit nous interrompt dans notre travail, il faut 15 minutes pour retrouver une concentration optimale, soit en moyenne plus d'une heure de temps perdu par jour. C'est ce que révèle un sondage sur le bruit et le bien-être au travail mené en 2019 par le groupe Remark, auprès de 1 000 employés de bureau basés au Royaume-Uni.L'étude, appuyée par un psychologue de l'environnement de travail et maître de conférences à l'University College of London (UCL), indique que 65% des personnes interrogées déclarent que le bruit sur leur lieu de travail avait une incidence sur leur capacité à achever des travaux de manière précise et rapide,et sur leur bien-être général pour 44% d'entre elles. Par ailleurs, plus de la moitié des sondés confirment être interrompus en moyenne cinq fois par des nuisances sonores au cours d'une journée de travail, un chiffre qui peut monter jusqu'à plus de 10 fois par jour pour 17% d'entre eux. >> Lire l'article complet sur le site de Facilitate Magazine

Comment éviter qu'une réunion coûte 3 000 euros par an et par salarié

Halte à la réunionite ! Voici des conseils pratiques pour faire mentir une étude commandée par le géant de l'électronique japonais Sharp au sujet des réunions mal ciblées et mal préparées. D'après l'étude menée auprès de 1 000personnes, les employés des PME passent 25 heures de leur temps mensuel... en réunion, soit un peu plus de la moitié d'une semaine entière de travail. De plus, 56% des personnes qui y participent s'y ennuient. Résultat : une perte de temps et d'efficacité évaluée à 3 000 par tête, et par an par l'étude, qui suggère également quelques pistes d'amélioration pour réduire ce coût. >> Lire l'article complet sur le site du Parisien

Et les entreprises où les salariés sont les plus heureux en France en 2019 sont...

Chaque année, le palmarès Best Workplaces de Great Place to Work distingue les entreprises les plus investies dans la qualité de vie au travail. La 17e édition vient d'être publiée ce mercredi. Patrick Dumoulin, le président de Great Place to Work France, revient pour Challenges sur le processus de sélection et dévoile le classement 2019. >> Lire l'article complet sur le site de Challenges




Fleet management/ Mobilité

Les prix du Super poursuivent leur flambée

En ce début du mois d'avril, en seulement une semaine, le super a encore augmenté de 3 centimes. Une hausse qui s'inscrit dans une croissance de plus de 11 centimes depuis le début de l'année, rapporte Auto Plus. Le prix de gazole a quant à lui entamé sa lente décrue"post-hivernale", revenant à 1,457€ le litre. Résultat, on ne sait plus bien vers quel carburant se tourner pour réduire les coûts autant que faire se peut. Selon le dernier relevé hebdomadaire officiel, le SP95-E10 vaut en moyenne nationale 1,499€, soit +3,1 centimes en seulement une semaine. Le SP95 remonte pour sa part à 1,525€ et le SP98 à 1,581€... C'est carrément 5 centimes de plus en un mois et onze depuis le 1er janvier. La flambée est telle, qu'on n'est plus qu'à 5 centimes du pic atteint le fameux 12 octobre 2018, point de départ de la révolte des automobilistes. >> Lire l'article complet sur le site d'Autoplus

Les contraventions routières, cet avantage soumis à cotisations sociales

La Cour de cassation vient de confirmer que la prise en charge par l'employeur des amendes infligées à un salarié en raison de contraventions au Code de la route est un avantage soumis à cotisations sociales. Autrement dit, l'employeur qui paie les contraventions à la place de ses salariés doit verser des cotisations sociales sur le montant de ces amendes. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

Mobilité urbaine : les ventes d'engins électriques en hausse de 40% en 2018

Dans les allées du MedPi (Marché européen distribution et produits interactifs), qui se tient à Paris jusqu'au 4 avril, les fabricants de trottinettes électriques se bousculent. Les chiffres sont là : en un an, leurs ventes ont progressé de 41%en valeur et les accessoires de 188%. >> Lire l'article complet (payant) sur le site de LSA




Travel

Gagnez une nuit au Louvre avec Mona Lisa grâce à Airbnb

À l'occasion du trentième anniversaire de la pyramide du Louvre, le musée s'est associé à Airbnb pour faire gagner une nuit exceptionnelle au milieu des chefs-d'oeuvre de l'art. Cette expérience proposera diverses activités. L'heureux gagnant et l'invité de son choix pourront profiter d'une visite guidée le long des galeries d'art, trinquer avec Mona Lisa, dîner en tête à tête sous l'oeil de la Venus de Milo, et profiter d'un concert acoustique dans les somptueux salons Napoléon III. >> Lire l'article complet sur le site de Vanity Fair

Faut-il tuer les programmes hôtels ?

Les négociations annuelles avec les hôtels sont monnaie courante dans l'industrie depuis de nombreuses années. Consolidation des données, mise en place de la stratégie de négociations, construction de la liste de sollicitation, négociations, liste finale, chargement et audit : ces étapes sont connues et ont déjà été optimisées. Malgré tout, ces programmes restent chronophages et il n'est pas rare que leur valeur ajoutée soit remise en cause au sein des entreprises - par les voyageurs mais aussi par les directions achats. Pourquoi ces programmes hôtels peinent-ils tant à convaincre et comment les repenser ? >> Lire l'article complet sur le site de Déplacements Pros

Carrière / RH / management

Dans les entreprises de 2019, soyez une femme, tout simplement

L'exemple de la loi PACTE est symptomatique : les entreprises l'ont compris, le gouvernement aussi. " Le plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE) ambitionne de donner aux entreprises les moyens d'innover,de se transformer, de grandir et de créer des emplois. Élaboré selon la méthode de la co-construction avec tous les acteurs, le projet de loi a été adopté en seconde lecture à l'Assemblée nationale le 15 mars 2019 ", puis discuté au Sénat à partir du 18 mars, peut-on lire sur le site officiel du Ministère de l'Économie, des Finances, de l'Action et des Comptes publics. La méthode qui consiste à consulter, proposer, échanger plutôt que contraindre et forcer, la démarche qui vise à protéger, à prévenir plutôt que guérir sont engagées et traduisent ces transformations. A travers celles-ci, la société le chante : les femmes sont, par le style qu'elles apportent, l'avenir de l'entreprise et sa voix la plus juste. Intuition, co-construction, humilité :on assiste au retour du sens dans l'entreprise, et ce sens se veut éminemment féminin. Les femmes sont désormais attendues telles qu'elles sont et avec ce qu'elles incarnent, parce que c'est leur style que l'entreprise est en train d'adopter. >> Lire l'article complet sur le site de Influencia

La sophrologie au secours du burn-out et du stress au travail

Stress, pression, fatigue, ambiance... Les raisons du mal-être en entreprise sont aussi multiples que variées. Heureusement, des techniques existent pour prendre du recul et décompresser. En mars 2019, on a survécu entre autres à l'hiver et aux virus, déclare la rédaction de l'ADN, qui a accepté dese prêter au jeu de la séance de sophrologie, et propose son retour d'expérience.Au programme : exercices de respiration et de relaxation. Tout est bon à prendre. >> Lire l'article complet sur le site de l'ADN

Je m'abonne
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet