En ce moment En ce moment

"Acheter moins cher, mais jamais au détriment des droits humains et environnementaux"

Publié par le | Mis à jour le
'Acheter moins cher, mais jamais au détriment des droits humains et environnementaux'
© © Marc BERTRAND

Arrivée il y a six ans à la direction des achats groupe, Isabelle Quettier a transformé l'organisation achats afin de renforcer l'impact de la filière, mais aussi mené de nombreux projets transverses pour augmenter la performance achats et la couverture des dépenses, comme la mutualisation de la gestion des catégories d'achats indirectes ou la mise en place du catégory management au niveau du groupe.

  • Imprimer

Quel fut le premier défi que vous avez eu à relever à votre arrivée chez Suez ?

L'un des premiers enjeux, à mon arrivée il y a six ans à ce poste, a été de structurer et de renforcer les organisations achats au sein de chacune des dizaines de business units que le Groupe Suez comprend. En 2012, il n'y avait pas de direction achats groupe à proprement parler car Suez était encore une branche de GDF Suez. Ma mission était alors double : créer une direction achats groupe et définir ses missions ainsi que sa valeur ajoutée. Il s'agissait aussi d'impliquer les achats de notre filiale spécialisée dans le recyclage et la valorisation des déchets, branche qui avait une organisation achats limitée à cette époque. En amont, nous avons mené un diagnostic de l'activité recyclage, identifié les leviers et mis en place un plan de formation des fonctions achats avec un projet clair, définissant la gouvernance achats, l'organisation, le category management, les outils et les processus.

Nous avons réalisé une cartographie des compétences au sein de la filière et défini les rôles de chacun. Ce projet a été mené sur 18 mois, entre 2013 et 2014, avec les directions achats des différentes BU, chacun prenant en charge un des lots du projet.,

Quel est votre spend et comment est organisée votre équipe ?

Les dépenses externes traitées par les achats de Suez représentent 7.4 milliards d'euros. L'équipe est constituée de 500 acheteurs au niveau mondial et de 40 acheteurs au niveau central. Notre organisation achats repose sur des category managers groupe et des directions achats par BU. Nous avons bâti un maillage entre ces category managers groupe et les category leaders qui sont dans les BU pour mettre en place les stratégies. À l'occasion du prochain Comex achat, nous allons lancer le plan moyen terme annuel sur la performance attendue l'année prochaine et les plans d'actions croisées entre les BU et les category managers. En incluant GE Water qui sera consolidée à la fin de cette année, nous collectons 95 % des dépenses du groupe grâce à notre outil de pilotage directement connecté aux différents ERP des BU.

Nous sommes aujourd'hui engagés dans un plan de transformation du groupe pour les 18 prochains mois. Afin d'améliorer la performance globale et la création de valeur de la fonction, nous privilégions le renforcement et la mutualisation des ressources par zones géographiques correspondant à des marchés fournisseurs cohérents. Cela va nous permettre de renforcer le positionnement des acheteurs à un niveau plus stratégique, leur donner une meilleure connaissance du marché fournisseurs pour identifier des innovations à valeur ajoutée et garantir une performance durable.

Comment objectivez-vous vos acheteurs ? Sur quoi porte la variable, si variable il y a ?

Les acheteurs ont effectivement une part variable basée sur des objectifs définis par leurs managers et qui reposent sur des critères qualitatifs et quantitatifs. Ces objectifs découlent des objectifs achat groupe que sont la performance durable, l'innovation, la digitalisation et la coopération. Les managers les déclinent auprès de leurs équipes en tenant compte de la réalité du terrain .

Quelles sont, pour vous, les familles d'achats les plus importantes ?

L'énergie (électricité et gasoil), les travaux réseaux, l'IT, l'IoT, la flotte de véhicules, l'intérim, le facility management, la chimie, les équipements d'usine (pompes, instrumentation, etc.). Compte-tenu de la diversité de nos métiers, nous sommes sur un nombre de familles d'achats extrêmement vaste, et pour arriver à un taux de couverture important, il faut adresser beaucoup de familles. Notre objectif est d'atteindre une couverture achats de 75 %. Pour l'améliorer de manière qualitative, il nous faut renforcer le category management groupe et les catégories leaders régionaux afin d'obtenir des réponses adaptées par géographie. Même lorsque l'on fait, par exemple, un contrat global groupe avec nos acteurs majeurs, cela suppose de faire des contrats d'application sur une zone géographique et de travailler sur sa mise en oeuvre. Nous envisageons de développer de nouvelles catégories liées à l'acquisition de GE Water, notamment dans la logistique et le transport, et de renforcer la chimie.

Lire la suite en page 2: Comment définiriez-vous le rôle des achats en interne ? - Comment les achats sont-ils perçus en interne, par les métiers et les autres directions fonctionnelles? - Quelle a été la contribution des achats lors de l'acquisition de GE Water ? - Comment mesurez-vous la performance achats et comment la valorisez-vous en interne ?


no pic

Aude Guesnon

Rédactrice en chef de décision-achats.fr et de Décision Achats

Après avoir exercé plus de dix ans en tant que réactrice en presse quotidienne, j’ai voulu découvrir un autre pan du métier : je suis devenue secrétaire [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Par Synertrade

premiere vue cette loi peut representer de nouvelles contraintes pour les entreprises ainsi que des risques reputationnels et financiers Mais [...]

Sur le même sujet