En ce moment En ce moment

DossierDe l'urgence des achats responsables

Publié par Marie-Amélie Fenoll le

5 - Vers des parcs informatiques vertueux

Pour rendre son parc informatique plus vert, des solutions existent. Reconditionnement, choix des écolabels, intégration du cycle de vie des équipements sont les clés du succès.

"Seuls les grands comptes ont une politique d'achats ­responsables mais ils travaillent à l'envers. Les écolabels sont la clé pour couvrir 80 % du volume d'achats. Or, les acheteurs se compliquent la vie inutilement en rajoutant des tartines d'exigences liées à l'environnement alors qu'elles sont déjà comprises dans les écolabels. Il suffit d'exiger un écolabel dans l'appel d'offres. Seul hic : les acheteurs ne maîtrisent pas les écolabels", explique Frédéric Bordage, conseil en numérique responsable depuis 2004 au sein de GreenIT.fr.

Quelle doit être la démarche des acheteurs concernant les développements ? "Il suffit de préciser, dans les annexes techniques de l'appel d'offres, les bonnes pratiques à mettre en oeuvre comme la compression des images pour générer moins d'octets, etc."

"Les acheteurs ne maîtrisent pas les écolabels" - Frédéric Bordage (Green IT)

Si l'achat d'IT devient vert, désormais les achats responsables dans l'IT s'attaquent " aux sujets des prestations intellectuelles et aux services " , contrairement à avant où ils concernaient essentiellement le matériel informatique. "Nous travaillons actuellement avec le groupe La Poste, la Caisse d'Épargne, Solocal, etc. sur l'écoconception de logiciels de services", souligne Frédéric Bordage. Sage a mis en place une politique d'achats responsables "orientée sur un travail avec le ­secteur adapté sur des achats d'emballage et de conditionnement", explique Vincent Leroux-Lefebvre, responsable achats & politique achats durables, chez Sage France. L'entreprise travaille depuis sept - huit ans avec l'Esat Marsoulan et l'Esat de Montreuil sur cette problématique.

Intégrer le cycle de vie des équipements

Quand on pense informatique, on a tendance à se focaliser sur la consommation des data centers et l'émission de GES. Or, comme le souligne le directeur de Green IT : "L'énergie n'est pas un problème, et particulièrement en France car les data centers sont performants. Ils émettent peu de gaz à effet de serre. La vraie problématique est celle de la consommation d'eau pour refroidir les circuits desdits data centers." Les acheteurs doivent davantage se pencher sur le problème de la durée de vie des équipements. "Il faut exiger le reconditionnement plutôt que le recyclage, et envisager la fin de vie du produit dès la signature du contrat. Ce n'est malheureusement pas encore une pratique courante chez les acheteurs."

La perpétuelle mise à jour des logiciels implique trop souvent de changer un matériel informatique encore fonctionnel. Pour y remédier, Frédéric Bordage conseille "lors de l'achat de logiciels, de demander que le matériel informatique fonctionne avec le même niveau de performance dans les cinq ans suivant l'achat malgré les patchs et les mises à jour. Et que cela ne nécessite pas de rajouter de la mémoire vive." Si l'achat d'IT se verdit, la supply chain offre encore un large champ de possibilités pour des achats plus vertueux... Surtout quand on sait que les émissions de gaz à effet de serre issues de la chaîne d'approvisionnement représentent jusqu'à quatre fois les émissions directes de l'entreprise.


Marie-Amélie Fenoll

Marie-Amélie Fenoll

Journaliste

Journaliste depuis près de 6 ans, j’ai rejoint l’univers des achats et de la presse professionnelle en 2010. Un nouveau monde s’est ouvert à moi sur le [...]...

Voir la fiche
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet