En ce moment En ce moment

DossierDe l'urgence des achats responsables

Publié par Marie-Amélie Fenoll le

3 - [Retours d'expériences] Le groupe Seb lutte contre l'obsolescence programmée, Marriott International s'engage pour une pêche responsable

Des inittiatives fleurissent ça et là. Dans le groupe Seb, les achats s'engagent avec leurs fournisseurs pour lutter contre l'obsolescence programmée tandis que Marriott International signe un partenariat avec WWF pour une pêche responsable.


Hervé Montaigu, directeur des achats du groupe Seb

"Les achats travaillent plus en amont avec les fournisseurs pour assurer la robustesse des produits"

Vers la fin de l'obsolescence programmée ? Les marques Seb et Rowenta (Groupe Seb) font un premier pas dans ce sens et s'engagent sur un programme "réparabilité des produits sur 10 ans" qui impacte forcément les achats dans leurs relations fournisseurs. Désormais, le groupe Seb conserve "toutes les pièces détachées techniques" des appareils commercialisés depuis 2012 et s'engage à les rendre accessibles même après la fin de la période de garantie. "Nous avons toujours demandé beaucoup de pièces de rechange et des garanties sur ces pièces à nos fournisseurs , commente Hervé Montaigu, directeur des achats du groupe Seb. Mais nous devons à présent renforcer les garanties sur les termes des contrats. Il nous faut également garantir le stock d'anticipation et nous travaillons avec la supply chain dans ce sens." Le groupe a promis, pour la marque Seb, de stocker 5 500 références de pièces de rechange, tandis que Rowenta en conserve 8 500. Sur simple demande du client, les pièces de remplacement des appareils Seb et Rowenta seront livrées sous 24 à 48 heures chez le réparateur. Pour cela, le groupe s'appuie sur un réseau de proximité de plus de 6 500 réparateurs professionnels agréés dans le monde, dont 250 en France. Ce programme induit aussi la nécessité de garantir des relations pérennes avec les fournisseurs pour assurer l'approvisionnement des pièces sur dix ans : "Nous devons avoir des fournisseurs plus fiables", ­souligne Hervé Montaigu. En termes de projet, les achats travaillent plus en amont avec les fournisseurs pour assurer la ­robustesse des produits. "Les cahiers des charges n'expriment plus les mêmes besoins : il nous faut des produits plus robustes. Nous travaillons donc ensemble sur ce point. Nous achetons à ­présent des sous-ensembles et des conceptions . L'objectif, explique Hervé Montaigu, est de développer petit à petit ce programme sur l'ensemble des produits du groupe."

Marriott International et WWF France s'engagent pour une pêche responsable

La COP21 a permis de soulever les grands enjeux environnementaux liés à la préservation de la planète. Ainsi, Marriott France et WWF France ont signé, en décembre 2015 un accord de partenariat en France afin d'intégrer la pêche responsable au coeur de la politique d'approvisionnement des hôtels de la marque et guider les consommateurs vers une alimentation durable. Douze hôtels du groupe, (essentiellement en Île-de-France), se sont engagés à servir des poissons "responsables" dans leurs menus. Ces poissons sont garantis ASC (Aquaculture Stewardship Council), MSC (Marine Stewardship Council) ou bio. Pour garantir 100 % de la traçabilité sur sa pêche, Marriott a travaillé avec ses "quatre fournisseurs principaux qui représentent 99 % de notre poisson responsable", explique Solveig Herth, general manager Courtyard by Marriott Paris Arcueil, en charge du développement durable pour Marriott en France. Pour cela, la ­direction achats compile toutes les informations - où sont pêchés les poissons, avec quelles techniques de pêche, etc. -, s'assure que les engagements sont tenus et aide dans la négociation avec les fournisseurs. "L'objectif est d'atteindre 20 % de poissons de mer "responsables" servis dans notre chaîne d'ici deux ans - nous en sommes à 3 % - et 50 % de poisson issus d'une aquaculture responsable. Et, bien sûr, d'étendre ce programme aux 30 hôtels que nous avons en France", complète Solveig Herth. Un chantier d'importance, puisque chaque année, l'approvisionnement en poissons des hôtels Marriott en France représente un volume
de plus de 83 tonnes.

Marie-Amélie Fenoll

Marie-Amélie Fenoll

Journaliste

Journaliste depuis près de 6 ans, j’ai rejoint l’univers des achats et de la presse professionnelle en 2010. Un nouveau monde s’est ouvert à moi sur le [...]...

Voir la fiche
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet