En ce moment En ce moment

DossierDe l'urgence des achats responsables

Publié par Marie-Amélie Fenoll le

4 - L'enjeu du bâtiment durable

En France, le parc immobilier de bureaux regroupe plus de 200 millions de mètres carrés et le secteur du bâtiment dans son ensemble consomme 43 % de l'énergie finale et contribue à 25 % aux émissions nationales de gaz à effet de serre. Des nombreux projets immobiliers plus vertueux sortent de terre.

En France, le parc immobilier de bureaux regroupe plus de 200 millions de mètres carrés et le secteur du bâtiment dans son ensemble consomme 43 % de l'énergie finale et contribue à 25 % aux émissions nationales de gaz à effet de serre. Depuis le Grenelle de l'environnement, les entreprises doivent s'engager à réduire leur empreinte carbone. C'est notamment le cas d'Allianz France qui vient de déménager dans la tour Allianz One à la Défense, un bâtiment durable.

La direction des achats d'Allianz France a collaboré à la rénovation de la tour pour le compte d'AREF (Allianz Real Estate France) qui gère le patrimoine immobilier de l'assureur. En amont, la direction achats a recherché les meilleurs cabinets conseils capables d'accompagner AREF dans sa démarche RSE, puis les entreprises générales et leurs sous-traitants, susceptibles de répondre aux exigences du cahier des charges sur le plan environnemental mais aussi sociétal. "Nous avons aidé à la sélection des matériaux et fournitures. Par exemple, ampoules led pour l'éclairage, énergie verte à 100 %, moquette claire pour la clarté, bureaux inclinables...", explique Jean-Luc Durand, responsable des achats RSE chez Allianz France. Parmi les objectifs affichés de ce nouvel immeuble de bureaux : une consommation réduite de moitié par rapport aux autres immeubles de la Défense, une alimentation en électricité d'origine 100 % renouvelable ou encore l'obtention de trois certifications HQE Exceptionnel (BREEAM Excellent, Leed Gold et BBC Effinergie Rénovation). Des matériaux recyclés ou "régionaux" récoltés à moins de 800 kilomètres du site ont été utilisés.

Hikari, premier îlot mixte à énergie positive

Lors de la première édition des Trophées Solutions Climat, Bouygues Immobilier a remporté le prix "coup de coeur grand groupe" dans la catégorie "adaptation" pour son projet Hikari ("lumière" en japonais), premier îlot mixte à énergie positive en France. Ce n'est pas la direction achats à proprement parler qui a géré le projet mais la direction immobilière. "Nous avons lancé des appels d'offres divisés en lots techniques par corps d'état séparé. Étant donné le projet, ces appels d'offres avaient des critères environnementaux comme la quantité d'énergie grise pour le choix des menuiseries extérieures ou de la distance parcourue pour la fourniture en huile de colza, et responsables comme la lutte contre le travail illégal et l'utilisation des filières locales. Au final, nous avons retenu une quinzaine d'entreprises", explique Ana Vidal Andujar, directeur immobilier d'entreprise France Sud Est chez Bouygues Immobilier.

Né d'un partenariat public-privé, cet îlot de 12 500 m² est composé de trois bâtiments à usage mixte - bureaux, commerces et logements. Hikari est l'oeuvre de l'architecte japonais Kengo Kuma. Il produira, sur une année, une quantité d'énergie supérieure à ses consommations grâce notamment à sa conception architecturale bioclimatique. Ainsi, l'enveloppe du bâtiment s'adapte à la course du soleil grâce à la géométrie de ses façades et la nature des matériaux absorbe les rayonnements lumineux. Les éléments en béton de la structure ont la capacité de stocker et restituer de manière contrôlée l'énergie gratuite de chaud ou de froid. Mais aussi, une centrale de cogénération à l'huile végétale et une centrale photovoltaïque permettront une production annuelle totale de 476 MWh électrique, soit l'équivalent de la consommation d'environ 160 foyers. Cette production couvrira 80 % des besoins électriques et plus de 90 % des besoins en chauffage de l'îlot. Des panneaux photovoltaïques pour la transformation de l'énergie solaire, géothermie et machine à absorption pour la production de froid des bureaux complètent le dispositif énergétique. Enfin, la gestion énergétique sera analysée et mutualisée dans le but de réguler la production de chaud ou de froid. Si le bâtiment durable est un grand chantier, les achats doivent également s'attaquer au verdissement de leur parc informatique, réputé très énergivore.


Marie-Amélie Fenoll

Marie-Amélie Fenoll

Journaliste

Journaliste depuis près de 6 ans, j’ai rejoint l’univers des achats et de la presse professionnelle en 2010. Un nouveau monde s’est ouvert à moi sur le [...]...

Voir la fiche
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Ecosystème

Par la rédaction

13 ans. AgileBuyer a fêté son anniversaire en compagnie d'une centaine de décideurs, dont nombre de directeurs achats, au coeur du jardin des [...]