Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Revue de presse achats - semaine du 24 mai

Publié par le - mis à jour à
Revue de presse achats - semaine du 24 mai

Vous n'avez pas eu le temps de "surfer" cette semaine ? La rédaction a sélectionné, pour vous, des articles parus sur le Web et susceptibles de vous intéresser. Bonne lecture.

Je m'abonne
  • Imprimer

Electricité, gaz : explosion des litiges commerciaux avec la flambée des tarifs

En cause : les pratiques de plusieurs fournisseurs alternatifs à EDF qui face à l'explosion des prix sur les marchés ont changé les règles du jeu pour les consommateurs. « Depuis le début de l'année 2022, les clients de MINT ENERGIE et de MEGA ENERGIE se plaignent de la hausse très importante de leurs factures d'électricité, qui résulte d'un changement de la formule d'indexation de prix, sans qu'ils n'aient pu véritablement en mesurer la portée lorsque leur fournisseur les en a informés », indique le médiateur. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

Inflation : la filière alimentaire dans la spirale de la renégociation permanente

L'inflation pose un problème : personne ne sait quand elle ralentira. En avril, les prix de l'alimentation avaient augmenté de 3,4 %. Les instituts d'études et les professionnels prédisent un taux entre 7 % et 10 % pour la fin de l'année.

« Ce phénomène est ponctuel. Les déséquilibres qui provoquent l'inflation aujourd'hui ne sont pas inscrits dans la durée. Ils ne correspondent pas à une insuffisance structurelle des facteurs de production. La production va revenir progressivement à un niveau normal », estimait en janvier Jean-Charles Naouri dans une interview aux « Echos ». Le PDG de Casino pointait l'effet du « quantitative easing » des banques centrales qui ont injecté des trillions dans l'économie. La guerre en Ukraine repousse l'inflexion qu'il envisageait. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

Pour produire plus de blé et lutter contre la flambée des prix, l'UE songe à reporter la règle de rotation des cultures

Prévue pour entrer en vigueur en 2023, la règle de rotation des cultures, prévue par la politique agricole commune (PAC), pourrait être décalée d'un an. C'est en tout cas ce que souhaitent plusieurs pays membres de l'Union européenne (UE), dont le commissaire européen à l'Agriculture Janusz Wojciechowski, à cause du contexte particulier de guerre en Ukraine et la crise alimentaire qui en découle. La France, épinglée sur ce sujet par la Commission européenne, vise par ailleurs une validation de sa stratégie agricole dans l'été. >> Lire l'article complet sur le site de La Tribune

La guerre en Ukraine coupe l'élan des trains de la nouvelle route de la Soie

Le long corridor ferroviaire entre la Chine et l'Europe est certes touché, mais pas coulé. Cette « nouvelle route de la Soie » qui achemine des marchandises entre les deux continents - dont l'axe principal serpente sur plus de 8.500 kilomètres via le Kazakhstan, la Russie, la Biélorussie, la Pologne puis l'Allemagne -, n'est pas expressément visée par les sanctions européennes envers la Russie. Mais bon nombre de clients se sont évaporés depuis l'invasion de l'Ukraine par les troupes de Vladimir Poutine. « Les quelques convois qui roulent aujourd'hui sont surtout réalisés pour des réservations d'avant le conflit », décrypte un spécialiste de la logistique. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

Un embargo de l'UE sur le pétrole russe possible «d'ici quelques jours», selon Berlin

«Il n'y a plus que quelques États, surtout la Hongrie, qui ont signalé des problèmes», a dit Robert Habeck lundi soir à la télévision publique ZDF. Mais «les discussions se poursuivent» et «je pense que nous allons réussir une percée d'ici quelques jours.» Les Européens ont déjà annoncé la fin des importations de charbon russe à partir d'août prochain. Mais un embargo sur le pétrole d'ici la fin de l'année est encore en cours de discussion. «Un embargo est à portée de main», selon Robert Habeck, les sanctions européennes devant être décidées à l'unanimité. >> Lire l'article complet sur le site du Figaro

Comment réindustrialiser la France de façon durable

La crise du covid-19 a agi comme un catalyseur quant à la prise de conscience des limites de la dépendance industrielle internationale. Les problèmes d'approvisionnement qui s'en sont suivis ont été encore renforcés par les rebonds économiques à plusieurs vitesses et la guerre russo-ukrainienne. Résultat : de nombreux achats ne peuvent plus être garantis, alors même que le choix des fournisseurs en accord avec les politiques RSE devient un incontournable. >> Lire l'article complet sur le site de Décision Achats

RSE

Quand l'aviation d'affaires rêve d'un avenir électrique et décarboné

D'où une floraison de projets d'aéronefs futuristes au Salon Ebace de Genève, devenu le rendez-vous des start-up de l'aviation décarbonée et des nouvelles mobilités. Le plus connu, le Volocopter, est présent à chaque manifestation du secteur. Cet aéronef électrique à décollage et atterrissage vertical, de conception allemande, se voit comme le complément naturel du jet d'affaires pour les trajets entre l'aéroport et les centres-villes. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

Comment développer ses achats solidaires ?

Intégrés à la politique responsable d'un groupe, les achats solidaires consistent à passer des marchés avec des entreprises du secteur protégé, adapté ou d'insertion. "Cela peut concerner une large famille d'achats tels que les prestations d'entretien des espaces verts, la restauration, les transports, la location de salles, la logistique et le conditionnement, la menuiserie, le facility management, l'informatique, etc.", énumère Joseph Ramos, directeur général d'Handéco, une association qui accompagne les entreprises dans leur démarche d'achats socialement responsables. >> Lire l'article complet sur le site de Décision Achats

Commande publique

Le GCS achats Nouvelle-Aquitaine, tête de pont de l'achat durable

Une initiative menée parallèlement aux travaux de la DGOS pour pousser l'achat durable. « C'est le hasard des choses », précise Stéphanie Fleureau. En juin dernier, un groupe de travail, composé d'une dizaine de professionnels, commence à réfléchir aux initiatives et outils possibles. Premier de cordée, une « charte pour la promotion des achats publics durables hospitaliers et médico-sociaux » (à télécharger) est mise au point et validée par l'ensemble des directions achats des GHT. >> Lire l'article complet sur le site de Santé-Achats

Professionnalisation : les acheteurs publics misent sur la formation continue

La Commission européenne s'investit dans la professionnalisation des marchés publics. Dans sa recommandation du 3 octobre 2017, elle donne aux états membres de l'Union européenne une orientation pour améliorer l'efficacité des marchés publics : "Définir la stratégie de professionnalisation de la passation des marchés publics", "Améliorer la formation et la gestion de la carrière" et "Fournir des outils et des méthodes". >> Lire l'article complet sur le site de Décision Achats

Recrutement : les achats de communication à la rescousse

Avec une petite centaine de postes paramédicaux non pourvus, soit 100 à 150 lits non fonctionnels et un service d'accueil des urgences à la peine, le CHR d'Orléans est l'exemple de l'établissement au bord de l'asphyxie, en plan blanc depuis le 28 mars. Pourtant, le site ne manque pas d'atouts. « Alors que le Loiret compte parmi les premiers déserts médicaux de France, le nouvel hôpital d'Orléans ouvert en 2016, doté d'un plateau technique d'excellence, offre, au coeur d'une métropole, les avantages de la proximité de Paris sans ses inconvénients », résume la directrice de la communication, Juliette Vilcot-Crepy. >> Lire l'article complet sur le site de Santé-Achats

La Bretagne ouvre les portes de son observatoire des achats publics

Publier des données sur ses achats participe de la transparence de l'action publique. Partant de ce principe, la région Bretagne a décidé d'ouvrir les portes de son observatoire. Alimenté en temps réel par un système de collecte automatisée des données, ce dernier permet d'en savoir plus sur l'atteinte des objectifs que la collectivité s'est fixée pour ses achats et ceux de ses mandataires. L'ambition est de taille puisque sont prévus des éléments sur une soixantaine d'indicateurs. >> Lire l'article complet sur le site de Santé-Achats

Supply chain

IT

Fleet

Automobile: les flottes d'entreprise passent au vert

Les grands loueurs, qui achètent les véhicules aux constructeurs et gèrent les flottes de société, constatent que les niveaux de commandes de modèles hybrides et électriques n'ont jamais été aussi élevés. «Actuellement, 30 % de nos commandes portent sur des véhicules à faibles émissions, observe Jérôme Conrad, le président de LeasePlan France, dont le parc sous gestion avoisine 150.000 véhicules et qui est en cours de rachat par ALD Automotive, filiale de Société générale. Et parmi ces véhicules électrifiés, les deux tiers sont des hybrides rechargeables et un tiers sont 100% à batterie.» >> Lire l'article complet sur le site du Figaro

Baromètre 2022 : les flottes en quête de flexibilité

Avec l'essor du télétravail et des modes de déplacement alternatifs, on pourrait penser que la crise sanitaire ait réduit le nombre de véhicules de fonction. Il n'en est rien. « Dans le contexte post-crise sanitaire, les commandes ont explosé », campe Régis Masera, président de l'Arval Mobility Observatory (AMO) qui vient de publier son Baromètre des flottes et de la mobilité 2022.

Sur 7 576 responsables interrogés en Europe, 93 % anticipent une stabilisation voire une augmentation des parcs dans les trois ans à venir. Certes, les déplacements pendulaires sont moins nombreux mais le véhicule de fonction statutaire résiste en tant qu'avantage lié au contrat de travail. >> Lire l'article complet sur le site de Décision Achats

Travel

L'aviation d'affaires se voit au début d'un nouvel âge d'or

A ce premier motif de réjouissances s'ajoute une demande en plein « boum » pour les vols en avions privés. À l'occasion de la pandémie, une partie de la clientèle des compagnies aériennes a troqué au moins partiellement les avions de ligne pour les jets privés. Si bien que le trafic de ce qu'on appelle « l'avion d'affaires » a déjà retrouvé et souvent dépassé son niveau d'avant-crise, pour la plus grande satisfaction des opérateurs et des avionneurs, dont les ventes ont redécollé. >> Lire l'article complet sur le site des Echos

Carrière / RH / Management et .... autres

Travail flexible : ce que veulent les femmes

Une femme française sur deux déclare travailler de façon flexible aujourd'hui, selon une étude menée par Linkedin. Parmi les politiques proposées au sein de leur entreprise pour lesquelles elles sont le plus au fait : la possibilité de travailler à temps partiel au sein de leur entreprise (30%),pouvoir télétravailler (25%), gérer leurs propres horaires (24%), bénéficier d'une politique de travail hybride (21%), avoir des horaires aménagés (17%). >> Lire l'article complet sur le site de Décision Achats

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande