En ce moment En ce moment

[Etude] Le transport routier de marchandises, un secteur au coeur de la crise

Publié par Marwa Nakib le | Mis à jour le
[Etude] Le transport routier de marchandises, un secteur au coeur de la crise

Avec le confinement et la fermeture des commerces, les volumes transportés sont en chute libre. Une récession qui devance même celle de 2012.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le secteur du transport routier de marchandises semble, pour l'instant, bien s'enfoncer dans la crise, selon une enquête menée par bp2r en septembre 2020 auprès de 191 prestataires et transporteurs en France et en Europe. Plus de 54% des sondés déclarent en souffrir. Avec le confinement et la fermeture des commerces, les volumes transportés sont en chute libre. Une récession qui devance même celle de 2012, où seulst 36% des répondants avaient déclaré un recul de leur activité. Lequel recul affecte évidemment la situation financière des entreprises du secteur : 42% des répondants indiquent que leur situation financière s'est dégradée. On retrouve des taux similaires à ceux de 2013, considérée l'une des pires années enregistrées pour le secteur en terme financier. Un recul de l'activité qui entraîne aussi une baisse, voir un arrêt, des recrutements : 44% seulement des prestataires interrogés disent recruter au-delà du renouvellement de l'effectif existant.

Pourtant, les transporteurs n'envisagent pas d'augmentations tarifaires; ils cherchent même à limiter leurs augmentations tarifaires hors gazole : le niveau moyen d'augmentation demandé pour les 12 prochains mois serait, en moyenne de 1,66% seulement. La crise sanitaire provoque une situation de surcapacité et d'excès de l'offre chez un nombre croissant de transporteurs, une situation qui varie beaucoup suivant les phases de confinement et de déconfinement, et les défaillances des entreprises du secteur. Il n'en reste pas moins que la majorité relative (39%) rapporte une situation d'équilibre, pour l'instant. L'incertitude règne.

Les solutions de sortie de la crise

Avec la montée du e-commerce, le transport B2C est l'un des secteurs qui ont le mieux résisté a la crise. Faut-il s'adapter en transformant son activité vers la livraison aux particuliers comme un moyen de sortie de la crise? Pour 38% des répondants, une transformation structurelle de leur entreprise n'est pas envisageable pour 2021, même s'ils reconnaissent que l'opportunité existe.

De même, la transformation digitale et la transition écologique du secteur sont des projets en retrait pour l'instant. Face aux incertitudes, les préoccupations financières des transporteurs prennent le devant. 60% d'entre eux veulent surtout améliorer la rentabilité de leur collaboration avec leurs clients et se basent sur la sécurisation du renouvellement de leurs contrats existants (76%) et l'acquisition de nouveaux clients (67%).

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet