En ce moment En ce moment

Intelligence artificielle - Les achats du futur sur les rails

Publié par le - mis à jour à
Intelligence artificielle - Les achats du futur sur les rails
© Blue Planet Studio - stock.adobe.com

Le déploiement imminent de la 5G devrait faire la part belle aux objets connectés et à la valorisation des données. L'automatisation et l'analyse prédictive se présentent d'ores et déjà comme une évolution incontournable synonyme de changement de paradigme pour les organisations achats.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les technologies prédictives pourraient-elles se généraliser plus vite que prévu ? Dans une étude menée par le cabinet de conseil PwC en 2019, 63% des directions achats européennes (52% des directions achats françaises) annonçaient envisager des investissements dans plusieurs technologies novatrices. 60% des entreprises interrogées avaient déjà débuté la digitalisation de processus stratégiques qui concernent par exemple le sourcing, la relation fournisseurs ou encore le prédictif, alors que cette part ne représentaient que 21% en 2017.

Dans le contexte économique difficile, la pertinence des technologies adossées à de l'intelligence artificielle prend une résonance particulière. "Nul doute que le fait d'avoir identifier le Covid-19 au sein d'un fournisseur en Chine dès la fin décembre aurait permis à certains donneurs d'ordre de basculer vers un autre fournisseur analogue rapidement. Le prédictif et le prescriptif qui peut en découler pour mieux anticiper les situations est indéniablement un atout précieux", souligne Philippe Harel, AI Practice Director chez Umanis, spécialiste français en matière de Data, Digital et Business Solutions.

Les déploiements dans ce domaine doivent se faire par étapes, d'après les recommandations des experts. "Avant de parler de prédictif, on parle souvent de descriptif, en faisant fonctionner dans un premier temps des algorithmes destinés à trouver des corrélations entre les informations. Si on se fournit en caoutchouc, il y a une multitude de fournisseurs. L'historique de chaque fournisseur, les données météo et leur impact, ses dates de livraison, par exemple, sont autant d'armes de négociation. Ensuite, on procède à l'élaboration de solutions prédictives visant à analyser l'évolution de la relation avec le fournisseur en question. Enfin, dans un troisième temps, on s'intéresse au volet prescriptif, c'est-à-dire au travail qui consiste à identifier les leviers qu'il est possible d'actionner pour atteindre ses objectifs", détaille Philippe Harel. Ainsi, si on décide d'être livré plus rapidement, il est judicieux de se tourner vers plutôt vers certains fournisseurs en particulier, avec des exigences de prix adaptés au moment et au contexte.

Des déploiements toujours plus fréquents

Les entreprises sont toujours plus nombreuses à se montrer enthousiastes par rapport à ces solutions d'avenir, en particulier dans le secteur de l'énergie, les banques et assurances, les transports logistiques, ou encore les plateformes d'achats en ligne.

Les besoins informatiques font partie des domaines amenés à être grandement optimisés par ce biais. Les pannes touchent fréquemment une multitude d'éléments tels que des serveurs, des connectiques. Les données portant sur les surcharges, les pics d'utilisation permettent dans ce cas de prédire les les interruptions de services ou pannes à venir. Des acteurs majeurs tels que Ubisoft et Engie se sont d'ores et déjà tournés vers ces solutions. Dans l'industrie, le groupe Zeppelin, qui fournit des engins et solutions pour le secteur de la construction, l'extraction minière, la gestion de chantiers, est également client de ce type d'innovations qui lui permet de diminuer considérablement les risques d'arrêts matériels et prédire la maintenance des machines et équipements.

Les technologies prédictives sont aussi sources d'opportunités en matière de logistique. Le groupe PSA utilisent des capteurs pour tracer leurs conteneurs. L'entreprise en perdait régulièrement par le passé, occasionnant des coûts liés à la rupture des lignes de production ainsi que le rachat d'équipements. L'objectif est de répondre à ces difficultés tout en optimisant les rotations, par l'intermédiaire d'une solution de suivi individuel en temps réel, impliquant aussi bien les sites fournisseurs que les usines de montage.

Lire la suite en page 2 : Une innovation aux innombrables promesses


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Mathieu Neu

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet