En ce moment En ce moment

Contribution au cash et à la protection des salariés, priorités des achats

Publié par le - mis à jour à
Contribution au cash et à la protection des salariés, priorités des achats
© alphaspirit - Fotolia

Face à la crise sanitaire, les directions achats sont maintenant évaluées sur leur réactivité (19%), leur contribution à la protection sanitaire des salariés, sous-traitants.... et les risques contractuels, selon l'étude "Les priorités des départements achats en 2020 suite au covid-19".

Je m'abonne
  • Imprimer

Concernant les attentes des directions générales sur la fonction achat, selon l'étude AgileBuyer - Conseil national des achats (CNA) sur "Les priorités des départements achats en 2020 suite au covid-19", les économies réalisées n'arrivent qu'en 4e position, avec 15% de réponses (soit 40 points de moins qu'en début d'année où le résultat était de 55%). Par contre, la contribution au cash grimpe de 5 points (12% en mai contre 7% au début 2020). Et logiquement la contribution à la protection sanitaire des salariés est dans le TOP2.

Face à la crise sanitaire, les directions achats sont maintenant évaluées sur leur réactivité (19%), leur contribution à la protection sanitaire des salariés, sous-traitants, ... (18%) et les risques contractuels (17%)

Des objectifs de réduction de coûts encore en chute, mais toujours majoritaires

Tout début 2020, "seules" 68% des directions achats admettaient que la réduction des coûts était un objectif prioritaire. A la mi-mai 2020 et face à cette crise sanitaire, ce chiffre tombe à 59%. C'est le résultat le plus bas observé depuis 2011. C'est aussi 9 points de moins qu'en début d'année. Désormais, les achats sont aussi attendus sur autre chose que la réduction des coûts.

Reste que les objectifs de réduction des coûts sont toujours plus importants dans le secteur privé que dans le secteur public (62% contre 41%).

Les secteurs les plus concernés par la réduction des coûts sont encore ceux de l'industrie. Que ce soit l'automobile à 77%, la mécanique-métallurgie à 75% ou l'industrie lourde à 71%. Le secteur de l'agroalimentaire-hôtellerie-restauration arrive en 4e position avec 67% des réponses. "A l'opposé, le secteur aéronautique-défense est le moins focalisé sur la réduction de coûts d'achat. Ce qui est cohérent avec leur inquiétude sur la survie de ses fournisseurs stratégiques".

Positionnement de la fonction achat

Près de la moitié des personnes interrogées (48%) ont le sentiment que leur positionnement au sein de leur exécutif ou de leur direction générale, est plus fort dans ce contexte de crise, contre 52% pour qui ce n'est pas le cas. Un meilleur positionnement de la fonction achat devrait durer pour 71% du panel.

L'impact sur les effectifs de la fonction achat

Début 2020, plus de la moitié (56%) des directions achats prévoyaient une stabilité de leurs effectifs, aujourd'hui c'est le cas pour 66% d'entre elles. 28% envisageaient une augmentation de leurs effectifs alors qu'aujourd'hui, on enregistre une baisse de 19 points soit 9% seulement. Nous pouvons donc en conclure que la crise sanitaire engendrera une forme diminution des recrutements au sein des achats.

Lire tous les sujets liés à cette étude:

Quelles priorités pour les achats après "ce virus qui sème le chaos" ?

Les acheteurs craignent pour la survie de leurs fournisseurs

Relocaliser en France, l'atout coeur des achats


Je m'abonne

la rédaction

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet