En ce moment En ce moment

Conseil national des achats : deux hommes, une mission

Publié par Aude Guesnon le - mis à jour à
Conseil national des achats : deux hommes, une mission

Jean-Luc Baras a remplacé Marc Sauvage à la présidence du CNA, mais les deux hommes poursuivent ensemble leur mission au service de la communauté des achats. Rencontre...

Je m'abonne
  • Imprimer

Le 14 juin, Jean-Luc Baras, CPO de Eiffage, a pris la présidence du Conseil national des achats - CNA - et la relève de Marc Sauvage, DGA achats, performance, commande publique et juridique au Conseil régional d'Île-de-France, qui a occupé cette fonction durant six ans, et reste d'ailleurs parmi les instances dirigeantes de l'association. Comment envisagent-ils la mission du CNA, quel regard portent-ils sur la fonction et son devenir ? Interview miroir de ces deux décideurs qui poursuivent, ensemble, leur travail au service des achats.

Vous êtes membres de longue date du Conseil national des achats (CNA) - Pourquoi vous être investis dans cette association ?

Jean-Luc Baras

Jean-Luc Baras Une grande partie de mon parcours professionnel s'est déroulée dans la fonction achat, et mis à part quelques années en recherche et développement et en responsabilité industrielle, j'ai été confronté à une palette très diversifiée de domaines et de responsabilités dans les métiers achats.

J'ai ressenti régulièrement le besoin d'échanger avec mes pairs. Dans ces partages d'expériences, j'ai trouvé des pratiques de référence, des benchmarks, qui, souvent, ont renforcé mes convictions et donc ma capacité à orienter et à transformer. J'ai trouvé notamment cela au CNA, et c'est naturellement que je m'y suis retrouvé impliqué dans l'animation de notre réseau et de notre communauté achat.

Marc Sauvage

Marc Sauvage Je crois fondamentalement que les achats sont un métier de réseaux et de benchmark, j'ai ressenti la nécessité de m'impliquer dans l'animation de cet écosystème. Je crois aussi que nous avons une responsabilité, celle de faire grandir la fonction, de lui donner ses lettres de noblesse de fonction régalienne, de fonction de Comex.

Quelle est pour vous la vocation première du CNA et ses missions ?

Jean-Luc Baras Le CNA est l'association de référence de notre profession. Il s'appuie sur une large représentativité sectorielle et territoriale, et, plus que jamais, sur une intransigeance face aux enjeux éthiques. Sa vocation est de renforcer sa légitimité pour peser, accompagner, définir, développer la fonction achat, son organisation et, bien sûr, promouvoir les femmes et les hommes qui la composent.

Parmi ses missions majeures, il s'agit notamment de s'assurer que l'ensemble de notre communauté puisse accéder pragmatiquement et efficacement aux meilleurs standards de la performance achat. Dans un univers professionnel en perpétuelle évolution, les enjeux de l'innovation, du développement durable, et de la transformation numérique impactent fondamentalement notre fonction. C'est pourquoi notre communauté doit organiser ses échanges et se positionner avec affirmation dans le management stratégique des entreprises et des organisations publiques.

Marc Sauvage Nous avons beaucoup travaillé sur notre positionnement stratégique. Très clairement, nous sommes là pour accompagner les directions achats et les acheteurs dans les défis de demain : transformation digitale, développement des fournisseurs, création de valeur, talent management...

Pourquoi avez-vous souhaité en prendre la présidence ?

Jean-Luc Baras Ce métier m'a beaucoup apporté. Depuis les années 80, l'engagement pour la professionnalisation de fonctions achat de "grandes figures" de référence en responsabilité dans les domaines du management des grandes organisations, du conseil stratégique, de la formation, etc., a été une source permanente d'inspiration, de motivation et d'encouragement. Il m'a semblé légitime et opportun de prendre un relais et d'apporter ma contribution à la construction de notre communauté d'acheteurs.

Marc Sauvage J'avais envie de relever ce challenge et je pense que cette responsabilité a révélé chez moi une fibre entrepreneuriale jusque là insoupçonnée...

Quel regard portez-vous aujourd'hui sur la fonction et sur son évolution récente ? Quels défis doit-elle relever et comment l'envisagez-vous dans quelques années ?

Jean-Luc Baras La fonction est définitivement au coeur de la transformation de l'entreprise, plus que jamais l'entreprise élargie prend corps, le renforcement des filières et le travail collaboratif (grandes entreprises, PME, start-up...) sont des leviers de compétitivité majeurs, et pourtant il faut travailler les atouts différenciant et ne pas perdre de vue la recherche de performance. Il arrive encore que les pratiques achats usent jusqu'à la corde des leviers éculés où la recherche de savings peut être destructrice de valeur.

Quel est, selon vous, l'avenir stratégique de la fonction achat ?

Jean-Luc Baras Un centre de profit, définitivement business partner entre les ressources internes et externes, capable de naviguer du global/international au local en toute simplicité, et où les acheteurs, garants des valeurs d'éthique et de responsabilité sociale et environnementale, ont un comportement exemplaire créant les meilleures conditions de travail et de performance.

La "modernisation digitale" n'exclut pas que nous devions redéfinir le métier achat de demain en redécouvrant les valeurs nécessaires à créer de la valeur.

Marc Sauvage La fonction a vécu beaucoup d'évolutions majeures, mais si je devais en retenir une, c'est le caractère multiforme que la fonction achats a pris. Nous avons désormais une palette de compétences d'une
largeur jamais atteinte jusqu'alors. Nous sommes sur tous les fronts.

Les défis à relever sont nombreux ! Évoquons simplement la transformation du métier d'acheteur : l'industrialisation des tâches à faible valeur ajoutée ou encore l'automatisation de certaines consultations sur les segments d'achats les plus simples vont dégager du temps. C'est une véritable opportunité pour consacrer davantage de temps à la dimension stratégique du métier.

Lire la suite en page 2 - 3 questions à Jean-Luc Baras et 3 questions à Marc Sauvage


Je m'abonne
no pic

Aude Guesnon

Rédactrice en chef de décision-achats.fr et de Décision Achats

Après avoir exercé plus de dix ans en tant que réactrice en presse quotidienne, j’ai voulu découvrir un autre pan du métier : je suis devenue secrétaire [...]...

Voir la fiche
Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par Office Dépôt

La digitalisation est un enjeu pour les achats non strategiques confrontes des problematiques de budget et de ressources internes la fonction [...]

Sur le même sujet