En ce moment En ce moment

[Avis d'expert] Vous mettrez bien un peu d'hybride dans votre flotte ?

Publié par le - mis à jour à
[Avis d'expert] Vous mettrez bien un peu d'hybride dans votre flotte ?
© Andrzej - Fotolia

Les motorisations hybrides, une solution d'optimisation de votre budget flotte automobile ? Oui, à certaines conditions.

Je m'abonne
  • Imprimer

Contre toute attente, les voitures neuves à motorisation hybride essence, plus chères à l'achat que toutes autres versions, sont une solution pertinente pour optimiser son budget flotte automobile tout en satisfaisant aux considérations environnementales de plus en plus prégnantes. Mais à certaines conditions. Explications.

Du diesel à l'hybride, la nouvelle donne

La demande croissante des entreprises pour des motorisations alternatives en accord avec leur démarche RSE, le Diesel Gate et le Dieselbashing, les restrictions de circulation aux véhicules les plus émetteurs de CO2 comme les diesel, les augmentations successives des prix du litre de gazole... ont un impact considérable sur le marché.

Une transformation relayée par les constructeurs qui cessent même pour certains de produire des citadines diesel et qui à l'instar de Toyota, précurseur en matière de motorisations hybrides, s'engouffrent sur le marché des motorisations alternatives. Comme l'annonce le journal Auto Moto : "En 2018, le marché de l'hybride pour les particuliers en France a bondi de 30,4 % par rapport à l'exercice précédent en totalisant 106 366 unités contre 81 559 en 2017". Et pas que pour les particuliers. Les entreprises s'y intéressent également.

Pour preuve les loueurs, acteurs autrefois frileux à l'idée de proposer des véhicules hybrides, commencent aujourd'hui à les chiffrer favorablement et proposent des solutions avantageuses aux entreprises. Un revirement de situation par rapport aux pratiques passées qui accompagnaient le tout diesel alors en vogue. Il y a encore quelques mois, ces acteurs cotaient mal les hybrides, car ils étaient méfiants au regard de leur revente, à l'image encore des "tout électrique". Les entreprises ne s'appuyaient donc que sur les possibilités offertes par les loueurs captifs des constructeurs. Le premier loueur à s'être lancé dans l'aventure est ALD Automotive, filiale de la Société Générale, avec qui il était possible d'obtenir des solutions alternatives intéressantes.

Lire la suite en page 2 : Business case


Je m'abonne

Yann Guillaud, Euklead

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet