Recherche
Magazine Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Les risques salariés en hausse pour 2021

Publié par Marwa Nakib le - mis à jour à
Les risques salariés en hausse pour 2021

Gestion de la crise de la Covid19, troubles civils, infodémie, santé mentale, devoir de protection.... Découvrez les 5 principaux facteurs de risques en 2021, selon une étude International SOS menée auprès de professionnels du risque, partout dans le monde.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les risques salariés sont en hausse, à leur plus haut niveau depuis 5 ans, et les experts s'attendent à ce que cette tendance se poursuive en 2021: près de 80% des professionnels interrogés dans le cadre d'une étude "Perspectives des risques 2021", menée par International SOS, en partenariat avec Ipsos Mori*, estiment que les risques pour la santé et la sécurité des salariés ont augmenté en 2020, et qu'ils vont continuer à croître en 2021.

Le Comité de résilience de l'organisation et d'International SOS identifie 5 risques à anticiper en 2021 : les "turbulences économiques et politiques, qui exacerberont tensions, troubles civils et criminalité", suivies par "l'infodémie, qui va accroître la demande de sources fiables en matière de santé et de sécurité", "la santé mentale des employés, déterminante dans leur engagement et leur productivité"," le besoin de redéfinir les pratiques du duty of care en entreprise", et "la focalisation de l'attention sur la Covid-19, qui créera des angles morts."

En effet, la majorité des professionnels interrogés estime que les maladies infectieuses pourront impacter l'implication des employés en entreprise l'année prochaine, et un tiers d'entre eux juge que les problèmes de santé mentale y contribueront aussi. Les experts du Comité de résilience de l'organisation prévoient quant à eux que les problèmes liés à la santé mentale dépasseront ceux liés à la Covid-19 en 2021.

En contrepartie, l'impact d'autres facteurs de risques sont minorés, notamment le classement des risques par pays, les risques de menaces géopolitiques, les troubles civils, les préoccupations en matière de transport, et les menaces pour la sécurité. Charline Gelin, directrice sûreté pour la région Europe, Moyen Orient et Afrique pour International SOS, commente: "les résultats de l'étude révèlent une déconnexion et un manque de vision concernant les impacts de la Covid-19 sur l'environnement sécuritaire. Les problèmes de sécurité ont été exacerbés par la pandémie, notamment les troubles civils, les tensions politiques, la criminalité [...]. Nous ne sommes qu'au début des retombées socio-économiques et psychologiques de la crise de Covid-19 [..]. Les problèmes de sécurité et de sûreté persistent, comme l'illustrent par exemple les récents attentats terroristes en France et en Autriche".

Des menaces sécuritaires qui pourront accélérer les évacuations et rapatriements : plus d'un tiers des sondés pensent que les menaces sécuritaires sont importantes en Afrique et au Moyen-Orient et qu'elles provoqueront des évacuations l'année prochaine, avec plus de 55% des pays d'Afrique se trouvant actuellement dans une situation de risque de sécurité élevé ou extrême, avec une hausse du militantisme ou de l'insurrection. Selon Charline Gelin "le besoin en rapatriements, y compris pour des personnes ayant des problèmes médicaux aigus et souvent dans des environnement sécuritaires complexes, s'est considérablement accéléré. Les organisations qui n'ont pas eu de soutien logistique localement ont été très exposées à des difficultés".

La capacité à rapatrier les employés est un défi pour les professionnels chargés d'assurer la sécurité des collaborateurs : 73% des sondés estiment que la majorité des rapatriements sera liée à la Covid-19, et 31% estiment que les rapatriements seront liés à la fermeture des frontières

L'enquête révèle également cinq défis opérationnels majeurs que les entreprises devront relever afin d'assurer la protection de la santé et la sécurité de leurs employés en 2021. Elles devront disposer des ressources adéquates pour lutter contre la maladie, fournir un accès rapide aux informations sur les menaces sanitaires et sécuritaires, former leur employés à propos des risques, gérer leur santé mentale, et enfin bien communiquer en période de crise.

Selon Philippe Guibert, directeur médical régional consulting santé pour International SOS : "La pandémie de Covid-19 a engendré une triple crise, communautaire, géopolitique et économique, qui a propulsé le sujet de la santé au niveau exécutif des organisations [...]. elle va modifier durablement leur vision en matière de santé des salariés [...]. Le besoin croissant de conseils médicaux et d'accompagnement sur les enjeux des organisations pour le bien-être de ses salariés se fait pressant. La Covid-19 sera désormais le prisme à travers lequel la plupart des autres risques seront perçus et maîtrisés".


*Cette enquête a été menée auprès de plus de 1400 professionnels du risque dans 95 pays.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande