Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

[Trophées] Emeline Gasiglia (Seb), "dopée" à l'adrénaline des achats directs

Publié par Aude Guesnon le - mis à jour à
[Trophées] Emeline Gasiglia (Seb), 'dopée' à l'adrénaline des achats directs

La nouvelle directrice achats du Groupe Seb ne rechigne jamais devant l'obstacle. Mieux, si elle aime les achats, c'est parce qu'ils offrent la possibilité de se renouveler perpétuellement et de contribuer à la transformation des entreprises, en plus de constituer une fenêtre ouverte sur le monde.

Je m'abonne
  • Imprimer

Alors qu'elle avait récemment intégré Citroën, cette jeune gadzart a saisi l'opportunité du départ de son conjoint en Inde pour concrétiser l'ambition d'une carrière à l'international. "J'ai travaillé pendant 3 années pour une société américaine qui souhaitait étudier la viabilité d'achats de pièces en Inde. L'étude étant positive, j'ai monté un bureau local d'achats de pièces de fonderie et usinage", raconte-t-elle. "Cette expérience fut très enrichissante car elle m'a fait découvrir les achats et, sur le plan humain et culturel, une expérience inoubliable". Emeline a ensuite travaillé en Allemagne en tant qu'acheteur pour Valéo. Elle a alors rejoint une direction achats très structurée et mature : "J'y ai fait mes classes d'acheteur". En plus d'y apprendre les techniques du métier, elle y a découvert tous les aspects de la fonction et s'est ainsi forgé sa propre vision des achats Deux ans après, elle s'envole pour le Canada où elle prend son premier poste de direction : celle des achats de l'usine l'Oréal de Montréal. "Une usine en plein développement qui doublait sa production lorsque je suis arrivée. Et qui l'avait encore doublée à mon départ."

A son retour en France, en 2006, Emeline Gasiglia est repassée par la case équipementier. Mais elle avait envie d'autre chose. En 2007, l'appel de bioMérieux qui cherchait un directeur achats a répondu à ses aspirations. "Pour moi qui n'avais jamais fait que des achats de production, j'ai eu la vision globale du métier en découvrant par exemple les achats indirects." Sa mission d'alors : transformer l'organisation achats et la faire rapidement monter en compétence. Emeline Gasiglia met en place un plan de transformation sur trois ans et se fixe un autre objectif "coordonner les équipes achat entre elles et les rapprocher de leurs clients internes".

En 2012, et une fois sa mission remplie, la directrice achats a rejoint Stef, "une société de service un footprint européen et donc très concentrée sur les achats indirects". Là aussi, elle fut chargée de faire monter la fonction en maturité pour optimiser les achats des 220 sites européens. Nouveau plan de transformation sur 3 ans, accompagné d'un plan de consolidation sur trois ans. "Le challenge était d'augmenter la couverture achats, d'apporter de l'expertise et de démontrer la valeur ajoutée achats pour intégrer la fonction à sa juste valeur, dans tous les process", se souvient-elle. A la tête d'une petite équipe, elle a mené les opérations tambour battant puis s'en est allée rejoindre le Groupe SEB, il y a un an et demi. "Un retour au manufacturing et à un footprint international", commente-t-elle, ravie. "L'adrénaline du quotidien apportée par les aléas du direct et les collaborations interculturelles me manquaient". Et passer les obstacles, qui ne font que s'élever en cette période n'est pas pour déplaire à cette passionnée d'équitation qui a beaucoup pratiqué le Concours de saut d'obstacle. Et qui a transmis l'amour des chevaux à ses enfants.

Emeline Gasiglia vit pleinement son métier et ne se prive pas de dire combien elle aime cette fonction "chalengeante" aux missions très diverses. "Les achats ont fortement gagné en maturité mais ils ont la chance d'être encore en pleine mutation. La fonction a une place prépondérante à prendre dans la transformation des entreprises dont les business models sont très perturbés par la crise". "Les achats, qui sont en lien avec toutes les fonctions doivent être extrêmement agiles et se réinventer perpétuellement", conclut-elle.

Pour découvrir les portraits des neuf autres nominés, cliquer sur les liens suivants:

Qui sera élu Décideur Achats de l'année 2021 ?


Michel Biero, directeur exécutif achats et marketing de Lidl

Eric Bouret, directeur des achats de Bouygues Construction

Stéphane Faustin-Leybach, directeur achats du Groupe NAOS

Stanislas Landry, directeur des achats groupe EDF

Jean-Michel Mardelle, directeur filières et achats de Fleury-Michon

Hélène Paul, CPO de Michelin

Max Rossigneux, directeur des achats de la Monnaie de Paris

Nathalie Saint-Martin, Purchasing Vice President Faurecia Group

Pierre Villeneuve, directeur régional des achats de la PFRA de Bretagne


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande