Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

GRTgaz, rouage clé de la transition vers le gaz vert

Publié par MATHIEU NEU le - mis à jour à
GRTgaz, rouage clé de la transition vers le gaz vert

Jamais les approvisionnements en gaz n'ont suscité autant et d'inquiétudes dans l'Hexagone. Mais qu'en est-il du réseau qui le transporte, de ses contraintes logistiques et du virage écologique qui doit aussi s'imposer dans ce domaine ? Zoom sur les coulisses d'une ressource hautement stratégique.

Je m'abonne
  • Imprimer

La France est dépendante du gaz russe à hauteur de 17 %. « A un horizon de 5 ans, nous avons la possibilité de mettre fin à ce problème avec un remplacement à 100 % par du gaz écologique. » C'est par ces mots que Franck Wintenberger, adjoint au directeur général et directeur du domaine Finance, Achats, Logistique de GRTgaz, résume les ambitions de la filière gazière, lors de son discours à l'occasion du 10ème anniversaire de la plateforme logistique de GRTgaz, située à quelques encablures de Châteauroux.

Tandis que les approvisionnements en gaz questionnent les industriels et entrepreneurs de tous secteurs, les acteurs de l'énergie ont depuis quelques mois une occasion unique d'attirer l'attention sur leurs initiatives, en particulier sur le volet écologique, de plus en plus prégnant.

« Nous sommes face à un changement de paradigme très important, avec une orientation progressive vers le biométhane qui suppose de revoir les modalités d'acheminement depuis la source et à travers notre réseau de canalisation. Il existe déjà une pression et une demande active du côté des clients, en faveur des approvisionnements en gaz vert », témoigne Isabelle Ragault-Rolland.

Priorité à l'énergie propre

Au-delà de la date anniversaire, l'événement célébré pour les 10 ans de la plateforme de GRTgaz marque en réalité une transition forte dans ses développements industriels. Les 10 dernières années étaient principalement consacrées à la création de grands ouvrages, notamment la construction de milliers de kilomètres de canalisations, la rénovation des stations de compression gazière, pour un investissement total de 800 millions d'euros.

« Les 10 prochaines années seront surtout dédiées à la transition accélérée vers le gaz vert : celui-ci doit représenter 100 % des consommations d'ici 2050 », annonce Franck Wintenberger.

Le traitement des boues d'épuration, notamment, doit servir de levier pour atteindre cet objectif. A l'heure actuelle, le territoire national compte déjà 365 sites de biométhane qui injectent du biométhane dans le réseau à hauteur de 6,4 TWh, soit 1 % de l'ensemble de la production. Une part encore faible, mais dont la progression devrait désormais être exponentielle. « Le nombre de sites fournissant du biométhane sur un an chez GRTgaz va rapidement doubler », indique-t-il.

Les 700 clients industriels de GRTgaz sont tous animés par des directives RSE qui voient du meilleur oeil cette évolution du transporteur national de gaz. Soucieuse de montrer l'exemple, la plateforme logistique de Châteauroux a d'ailleurs elle-même intégré dès sa naissance des critères de préservation environnementale : elle est le premier bâtiment HQE (Haute qualité environnementale) ayant vu le jour dans l'Hexagone. 1 100 mètres carrés de panneaux photovoltaïques recouvrent le toit du vaste édifice, et 4 hectares de terrain extérieurs sont destinés à l'éco-pâturage de moutons.

Des autoroutes du gaz en pleine mutation

Etendue sur 32 527 kilomètres de canalisations, GRTgaz est le réseau vital national de l'acheminement de gaz. La plateforme centrale du site de Châteauroux stocke et envoie le matériel destiné à la maintenance des installations gazières vers les 140 dépôts répartis sur l'ensemble du territoire hexagonal, points de départ vers les chantiers de réparation et de modernisation.

Une activité de chef d'orchestre qui nécessite de vastes espaces. L'entrepôt castelroussin s'étend sur 10 000 mètres carrés et jouxte un parc à tubes de 5 hectares capable d'accueillir jusqu'à 120 km de tubes en acier. Avec une capacité de stockage de 5 000 palettes, 12 000 bacs, 430 000 pièces et 7 000 références produits, la plateforme stocke des robinets, des pièces forgées, des éléments pour la signalisation, des compteurs, des produits chimiques, du matériel de maintenance ou encore des appareils de régulation.

De par sa position géographique et ses missions, le site joue ainsi un rôle clé dans l'optimisation des besoins logistiques du réseau gazier national. A noter qu'une astreinte d'alerte permet une livraison 24h/24 et 7j/7, notamment pour du matériel dit « stock de sécurité ». En 2021, ce sont 19 millions d'euros de marchandises de toutes sortes qui sont arrivés sur la plateforme, dont 40 % à destination des chantiers de GRTgaz.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande