Recherche
Magazine Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Publié par Marie-Amélie Fenoll le | Mis à jour le
© GoodIdeas - stock.adobe.com

Je m'abonne
  • Imprimer

Anticiper la sortie de crise

La sortie de crise paraît tout aussi délicate que sa gestion actuelle. "Il faudra être très agile dans le pilotage des fournisseurs et la gestion du cash", estime Pierre Rougier, du cabinet Kepler.

Pour l'expert en stratégie de PwC, les priorités dans les prochains jours doivent concerner la mise en place d'un plan de continuité des approvisionnements intégrant un monitoring en continu de la situation (cockpit supply chain de crise), des actions de soutien auprès des fournisseurs critiques, la renégociation des conditions contractuelles, et bien évidemment la recherche de sources alternatives - tenant compte de l'évolution des foyers - en s'appuyant sur des outils de sourcing intelligents basés sur le machine-learning. Enfin, dans les prochaines semaines, il s'agira de s'organiser pour le challenge de la reprise, remobiliser rapidement les ressources, les moyens de production et disposer des bons stocks pour redémarrer l'activité.

Inventer des modèles résilients

"Et une fois la crise passée, il faudra s'attaquer à un sujet peu abordé par le passé : comment construire des modèles supply chain plus résilients ? s'interroge-t-il. Car "Proximité, relocalisation, réindustrialisation, résilience, développement durable vont façonner ces modèles de supply chain Responsable pour ce que l'on appelle déjà "le monde d'après". Une réflexion partagée par Pierre Rougier, co-fondateur, du cabinet Kepler, pour qui il faudra 'inventer des modèles résilients plus forcément basé sur la profitabilité et savoir à quel point on accepte de perdre des points de compétitivité".

Et l'occasion pour la fonction achats, selon Elvire Regnier-Lussier, de démontrer sa valeur ajoutée au sein de l'entreprise : "c'est notre moment à nous les achats, il faut le saisir, et nous positionner comme interlocuteur stratégiques des directions générales afin de sécuriser le sourcing et préparer la sortie de crise".

8 conseils de sortie de crise

par Olivier Audino, pdg de BME (Buy Made Easy)

>> Actions internes

- Préparer le prévisionnel de reprise de production par priorités produits et services

- Identifier les fournisseurs risquant de disparaître à court terme (santé financière, rupture de production) "C'est un travail énorme qui peut se baser sur la loi Pareto du 80/20 ou la matrice de Kraljic".

- Préparer un plan d'aide et d'accompagnement de vos fournisseurs stratégiques à risques


>> Actions externes

- Contacter les fournisseurs impactés pour évaluer l'état des stocks et capacité de production

- Contractualiser (dans la mesure du possible) vos conditions de reprise, avec une date de reprise inconnue. "Faites attention, car aujourd'hui, les fournisseurs ne peuvent pas vous opposer le cas de force majeure qui ne s'applique plus à la crise du cOVID-19".

- Contacter les transporteurs pour réserver des livraisons (Avion, maritime, route), afin d'être "dans une zone de confort car quand la reprise sera là ce sera déjà trop tard".

- Accepter certaines hausses de tarifs MAIS SURTOUT proposez le paiement comptant des commandes

- Demander un bilan financier et un prévisionnel

Source : Webinar Covid-19 : comment maîtriser vos risques fournisseurs?

Lire aussi: Comment construire une stratégie achats résiliente

Je m'abonne
Marie-Amélie Fenoll

Marie-Amélie Fenoll

Journaliste

Journaliste depuis près de 6 ans, j’ai rejoint l’univers des achats et de la presse professionnelle en 2010. Un nouveau monde s’est ouvert à moi sur le [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles