Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

DossierRelocaliser en France, c'est possible !

Publié par le

1 - La gestion du risque pays, une nécessité

Ces dernières années, la gestion des risques et la mise en conformité des produits sont devenues dominantes dans la fonction achats. En effet, les catastrophes sont souvent à l'origine d'un durcissement des lois.

  • Imprimer

La gestion des risques et la mise en conformité des produits sont devenues, ces dernières années, dominantes dans la fonction achats. Les catastrophes sont souvent à l'origine d'un durcissement des lois. Nous nous rappelons tous l'usine qui s'est effondrée au printemps 2013 au Bangladesh, les manifestations d'ouvriers du textile au Cambodge en fin d'année dernière, les premières grèves d'usines en Chine il y a deux ans, etc.

Renforcement des législations

Le renforcement des législations de type Reach, en Europe (qui rationalise et améliore l'ancien cadre réglementaire sur les produits chimiques) et l'engagement d'associations, qui soulèvent la question de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises (RSE), intensifient la responsabilité des achats en regard des risques encourus.
L'analyse d'un risque pays, qui est déterminé en premier lieu en termes de finance ou d'économie, est en fait beaucoup plus large: elle inclut les risques géopolitiques, sociologiques ou encore historiques.

Les risques de l'écosystème
Les économistes américains Christine Harland, Richard Brenchley et Helen Walker ont identifié 11 types de risques qui lient l'entreprise à son environnement : stratégique, d'opérations, d'approvisionnement, du client, de dépréciation d'actifs, de concurrence, de réputation, financier, fiscal, réglementaire et juridique.

Les crises économiques

Les opérations commerciales domestiques ou les achats internationaux font intervenir, à la source de l'approvisionnement ou à l'importation, divers organismes tels que les banques, les transporteurs, les douanes ou, plus largement, les États (droits de douane, fiscalité...). Tous sont éloignés les uns des autres et, malgré une tendance à la ­communication, c'est à l'entreprise que revient de fédérer les législations.
Les crises économiques, et surtout celle que nous vivons actuellement, engendrent des faillites d'entreprises dans tous les pays ou créent des tensions politiques qui peuvent engendrer de l'attentisme chez les fournisseurs et les intervenants liés à la chaîne d'achat ou d'approvisionnement. La gestion du risque pays est devenue une nécessité plus qu'un résultat micro-économique lié à la finance.

Charles-Édouard Ranchin, Kenzo (groupe LVMH).

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet

Stratégie achats

Par Marie-Amélie Fenoll

Olivier Wajnsztok, directeur associé du cabinet de conseil en achats AgileBuyer sort un nouvel opus sur les achats aux éditions Eyrolles Learning [...]