En ce moment En ce moment

Se doter des clés de l'excellence achats

Publié par le | Mis à jour le
Se doter des clés de l'excellence achats

A l'occasion d'une conférence plénière, les Universités des Achats qui se sont tenues le 14 mai au Palais des Congrès d'Issy-les-Moulineaux sont revenues sur les grands axes indispensables à l'heure actuelle pour conduire une politique d'achats efficiente et stratégique.

  • Imprimer

Bien sûr, les économies réalisées forment un objectif permanent pour les directions achats. Mais loin d'être une quête du moins-disant, ce volet renferme aujourd'hui un ensemble de choix, de possibilités et d'opportunités plus ou moins bien exploitées par les entreprises. "L'innovation, les calculs de TCO (Total cost of ownership), la capacité à gérer et maîtriser le risque achats sont des critères absolument essentiels", illustre Gérard Dahan, CMO au sein de l'éditeur de solutions e-Achats Determine. Les indicateurs doivent donc également se pencher sur ces questions.

Mais encore faut-il maîtriser la mise en oeuvre. Innover implique d'augmenter sa capacité à capter l'innovation, ce qui passe par le renforcement de la relation avec les fournisseurs sur ce terrain. La simplification des processus est alors une clé, car souvent le prescripteur ne sait pas par quel moyen entrer dans les canaux qui l'intéressent, notamment dans les grandes organisations. "Nos sources d'innovation sont variées, du fait de notre métier. Elles concernent aussi bien la technologie que le marketing par exemple. La difficulté est alors de les canaliser", souligne Christophe Jan, directeur des achats chez Orange.

En soutien à l'innovation, l'accès aux données, l'harmonisation des bases de données et l'exploitation de ces dernières se présente comme une autre facette cruciale. "La globalisation des activités n'est pas forcément souhaitable dans un groupe d'envergure mondiale. Mais en matière de bases de données, c'est une nécessité", estime Christophe Sassola, directeur des achats chez Total. "Il en va de l'exploitation des données et de l'efficacité des solutions d'intelligence artificielle à venir."

D'ici 2020, les technologies prédictives devraient en toute vraisemblance se répandre massivement dans les infrastructures, les équipements industriels, les transports, ainsi que les services publics. Les solutions intelligentes intégrant des approches cognitives, analytiques auront alors besoin de systèmes harmonisés pour révolutionner les pratiques, et faire entrer les achats en entreprise dans une nouvelle ère.

En terme de méthode, la définition des objectifs avec la direction financière et la mise en place de solutions visant à obtenir des données fiables, précises, faciles à analyser en vue d'établir des rapports, tableaux et indicateurs font figure d'éléments déterminants, tout comme la gouvernance, c'est-à-dire la façon dont la direction générale va utiliser la direction Achats, qui se situe véritablement au coeur de l'efficience de la fonction Achats. "Il faut à tout prix éviter de la considérer comme une fonction décentralisée au service de business units", indique Marc Sauvage, directeur général adjoint en charge des achats, de la performance, de la commande publique et du juridique au sein de la région Île-de-France.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet