En ce moment En ce moment

Trophées Décision Achats / CNA 2019: Le Groupe Naos remporte la catégorie "Agilité des achats"

Publié par le | Mis à jour le
Trophées Décision Achats / CNA 2019: Le Groupe Naos remporte la catégorie 'Agilité des achats'
© nicepicparis

A leurs côtés sur le podium, le ministère des Armées et Silex, pour le prix argent, ainsi que Enedis, pour le prix bronze.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le prix or de la catégorie "Agilité des achats" est revenu à la direction achats de Naos (Bidoderma, Esthederm, etc) et plus particulièrement à son très dynamique directeur des achats, Stéphane Faustin-Leybach qui a créé un groupement d'acheteurs en cosmétiques. A l'origine de son projet, une problématique claire: les achats de catégorie C étaient souvent mal pilotés, ce qui entraînait des prix en hausse et une qualité aléatoire. Afin de mettre sous contrôle ces achats généraux de catégorie C, rapidement et avec un faible investissement personne, le directeur achats de Naos a décidé de créer un groupement d'acheteurs, HACosmed, réunissant des PME de l'industrie cosmétique afin de partager la tâche du sourcing, les négociations et le suivi qualité, et de mutualiser les besoins.

Plusieurs actions ont été mises en place comme la création d'une formation des acheteurs aux bonnes pratiques d'achats responsables, des bourses d'échange pour revendre des fins de lots, ou encore l'organisation de rencontres B to B entre acheteurs et fournisseurs. Ce sont les fournisseurs référencés qui paient une cotisation et non les acheteurs. En 2018, HACosmed, qui réunissait 280 acheteurs et 65 fournisseurs, a mutualisé pour 2 millions d'euros d'achats. La centrale rend un vrai service aux PME qui bénéficient de tarifs attractifs en achetant directement chez les fournisseurs référencés et pour le compte de leur propre société. "Dans un monde où les tensions concurrentielles sont toujours plus fortes, le développement de solutions communes impliquant de nombreux acteurs devient une force essentielle", a commenté Stéphane Faustin-Leybach, après avoir reçu son prix sur scène.

Le ministère des Armées digitalise son sourcing

Le trophée argent de la catégorie "Agilité des achats" est revenu à un tandem constitué du ministère des Armées et de Silex. A l'origine du projet, le souhait de la mission achats de "renforcer les capacités de sourcing des acheteur pour améliorer la performance achats, tout en accroissant leurs capacités à détecter l'innovation". Pour ce faire, le ministère a souhaité outiller la démarche de sourcing des acheteurs par une solution évoluée de sourcing cognitif et a choisi de travailler sur la solution cloud Silex. L'objectif assigné étant de déployer une solution permettant aux équipes d'identifier plus simplement et rapidement les entreprises susceptibles de répondre aux besoins. D'abord expérimentée en mode agile par la DIRISI, la solution a été rapidement déployée sur un périmètre achats plus large. Les technologies de Big Data et d'IA développées par Silex, permettent aussi d'automatiser certaines tâches liées au sourcing fournisseurs.Aujourd'hui, se réjouit Jean-Paul Duffaud, chef du pôle processus outil à la mission achat du ministère des Armée, les acheteurs disposent de données pertinentes qui facilitent leur analyse et peuvent dégager plus de temps pour se concentrer sur des tâches à valeur ajoutée: analyser les entreprises, spécifier le besoin, assurer une mise en concurrence saine, etc.

Enedis parie sur la dégressivité des prix

"Certaines difficultés apparaissent vis à vis des fournisseurs qui se plaignent d'un manque de lisibilité sur les approvisionnements envisagés par Enedis qui avaient en outre de plus en plus de difficultés à appliquer sa clause de RRR (Rabais Ristournes Remises)", a expliqué Philippe Reyterou, adjoint au directeur du pôle achats de matériels électriques chez Enedis, qui a remporté le bronze de cette catégorie. Il fut donc décidé d'instaurer un nouveau mécanisme d'engagement financier avec les fournisseur. La direction achats de Enedis a alors mis en place une dégressivité des prix des matériels en fonction des volumes considérés. Ce mécanisme permet de participer financièrement aux frais de développement de l'outil de production du fournisseur par l'acceptation d'une majoration des prix de 5% sur une tranche de 0 à 30% du volume engagé. Une seconde tranche (30 à 50% des volumes engagés) est ensuite rétribuée au prix initial remis par le fournisseur et une dernière tranche prévoit un prix minoré de 3% vs le prix initial au-delà` de 50% de volumes engagés. Résultats de la mise en place de ce mécanisme : "Une gestion au plus juste des engagements financiers prévus par Enedis avec ses fournisseurs", selon Philippe Reyterou. Ayant donné satisfaction, ce mécanisme a maintenant été généralisé à tous les marchés d'Enedis.


Je m'abonne

la rédaction

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet