En ce moment En ce moment

Malakoff Médéric mise sur une vision à 360° de ses fournisseurs

Publié par le - mis à jour à
Malakoff Médéric mise sur une vision à 360° de ses fournisseurs

La gestion du risque fournisseurs est plus que jamais stratégique. Malakoff Médéric a donc mis en place un pilotage dynamique en interfaçant deux outils. Retour d'expérience.

  • Imprimer

Interfacer l'outil de gestion du risque à l'outil de gestion achat pour une vision 360° des fournisseurs. Telle a été la stratégie de Malakoff Médéric pour avoir la totalité de la donné disponible en instantané et ainsi pouvoir améliorer le pilotage fournisseurs. "Avec un volume d'achats de 300 M€ pour un taux de couverture de 93% et une activité déclinée en deux métiers : la gestion des retraites complémentaires et l'assurance des personnes, nous sommes susceptibles d'être audité sur tous nos achats. L'obligation de vigilance dans la gestion de nos fournisseurs recouvre donc un périmètre important qu'il faut mettre à jour tous les 6 mois, explique Géraldine Mirre, chargée de mission à la direction achats groupe.

"Il faut préparer la mise en place de l'interface avec les 2 fournisseurs pour que le besoin soit bien compris", Géraldine Mirre.

Utilisant d'un côté la plateforme Provigis pour la gestion de la conformité fournisseurs et de l'autre la plateforme SynerTrade pour la gestion des appels d'offres, la direction achats a souhaité intégrer Provigis à SynerTrade pour avoir, en un coup d'oeil, l'ensemble des informations par fournisseur. "L'interfaçage nous permet d'avoir tout sur le même tableau de bord de façon dynamique, ce qui permet de faire un suivi de la performance, de la dépense, des risques financiers, contractuels, de conformité ainsi qu'un suivi RSE", détaille Sonia Hugot, directrice achats groupe. Une mise sous contrôle efficace du risque pour la base de 1 900 fournisseurs de Malakoff Médéric et un moyen de diminuer la charge en interne. "De plus, la disponibilité de la totalité des données en instantané améliore le pilotage fournisseurs et facilite la préparation des revues fournisseurs", souligne Sonia Hugot.

La prochaine étape sera d'avoir un indicateur global pour mesurer le risque au niveau des catégories achats. "Nous avons toutes les données par fournisseur maintenant il nous faut consolider ces données pour enrichir la cartographie des risques par catégorie et avoir une vision globale", précise Sonia Hugot. Ce sera donc le chantier 2018. Un chantier déjà ouvert en mode test & learn : "nous sommes en cours de création d'un nouveau tableau de reporting par catégorie avec SynerTrade", indique Géraldine Mirre.

Compétitivité des pays émergents, instabilité des pays à bas coûts, développement de nouveaux canaux de distribution, évolution du cadre réglementaire et normatif... Tous ces facteurs demandent une prise en compte spécifique du risque car aujourd'hui aucune entreprise n'est à l'abri d'une défaillance fournisseur qui viendra impacter la chaîne d'approvisionnement ou l'image de l'entreprise s'il s'agit d'une défaillance RSE. "En 2018 l'acheteur idéal doit être capable, efficace ET doit protéger le business", souligne Sébastien Dumas, VP marketing et business development chez SynerTrade.


4 questions pour évaluez votre maturité en gestion des risques fournisseurs :

- Connaissez-vous vos fournisseurs et leurs partenaires?

- Savez-vous identifier vos fournisseurs clés et les classer en fonction de leur criticité?

- Connaissez-vous les différents risques encourus en fonction des catégories achats et suivant l'activité?

- Mesurez-vous le risque que représentent vos fournisseurs? Si oui,le réduisez-vous via un plan d'actions et mesurez-vous ces actions?

A lire aussi :

Cybersécurité : quelles précautions prendre avec ses fournisseurs?

Schneider Electric renforce sa gestion du risque fournisseurs

[Gestion des risques] Le risk manager, un allié précieux de la direction achats


La rédaction vous recommande

Sur le même sujet