En ce moment En ce moment

[Avis d'expert] La maturité digitale des fournisseurs, facteur clé de succès d'un projet digital achats

Publié par le - mis à jour à
[Avis d'expert] La maturité digitale des fournisseurs, facteur clé de succès d'un projet digital achats
© PHOTOMORPHIC PTE. LTD.

Pour permettre aux directions achats d'atteindre leurs objectifs de performance, la collaboration digitale avec les fournisseurs est devenue déterminante. Leur maturité dans le domaine du commerce électronique reste cependant globalement faible, malgré des avantages multiples de part et d'autre.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les entreprises ont investi massivement dans leurs systèmes d'information achats au cours des dernières décennies, et continuent de redoubler d'efforts pour intégrer les nouvelles technologies. Mais, seules, elles ne pourront atteindre leurs objectifs de performance. L'implication des partenaires et, surtout, leur capacité à collaborer via des plateformes numériques, sont devenues déterminantes. En interne, la collaboration digitale avec les prescripteurs/utilisateurs et les autres directions métiers (finance, logistique, juridique, qualité, etc.) se met progressivement en place.

En revanche, alors que le marché promeut le concept d'entreprise étendue depuis 15 ou 20 ans, les fournisseurs avancent pour la plupart timidement dans cette direction. Et ce, malgré les avantages que cela pourrait leur apporter: accélération des échanges et des décisions, diminution des erreurs et des litiges, réduction des délais de paiement, amélioration du suivi des dossiers, etc.

Les fournisseurs, prolongement naturel de l'entreprise

De fait, dans une enquête réalisée en 2018 par Acxias, auprès d'une cinquantaine de directeurs et responsables achats, plus de deux répondants sur cinq considéraient cette maturité comme "très faible" (4 %) ou "plutôt faible" (39 %). Et aucun ne la jugeait élevée. La situation est d'autant plus alarmante que les fournisseurs partenaires sont des acteurs vitaux de l'entreprise. Et que, dans leurs rôles, les achats ont de plus en plus souvent pour mission de développer avec eux une relation collaborative.

L'exemple des organismes publics, qui travaillent avec de nombreux mandataires chargés de gérer les appels d'offres et l'exécution de travaux pour plusieurs centaines de millions d'euros de marchés, est symptomatique. Dans le cadre de cette délégation, les acheteurs de la collectivité devraient partager des outils communs avec ces partenaires. Ce qui serait loin d'être le cas. Dans le privé, le constat serait moins sévère, notamment vis-à-vis des plus gros fournisseurs. Seulement, la digitalisation des échanges est intéressante lorsqu'il y a de la volumétrie, c'est-à-dire pour les interactions avec les multiples petits fournisseurs. Or, la plupart d'entre eux n'ont ni le temps, ni la capacité, ni parfois les compétences pour se connecter aux systèmes de leurs clients.

L'enquête révèle, par ailleurs, que les grandes étapes de la chaîne de traitement ne sont pas à mettre au même plan. Si le Source-to-contract (S2C) et le volet "procurement" du Procure-to-pay (P2P) révèlent une maturité majoritairement "très faible", ce sont aussi les segments où les fournisseurs semblent les plus impliqués : 4 % des décideurs achats qui ont répondu estiment en effet que la maturité digitale de leurs fournisseurs y est "plutôt élevée".

Il en va de même sur le volet "finance" du P2P, c'est-à-dire les flux transactionnels historiques de facturation et de paiement, qui recueille globalement les meilleures appréciations. Finalement, c'est en matière de gestion de la relation fournisseurs (informations, pilotage, performance) que le retard semble le plus important : plus de la moitié des répondants considèrent que la capacité d'interactions digitales des fournisseurs y est "plutôt faible" ou "très faible". De fait, lorsque des connexions sont mises en place, c'est le plus souvent sous la pression des donneurs d'ordres.

Lire la suite en page 2 : Les échanges Procure-to-pay, davantage digitalisés

Je m'abonne

Bertrand Gabriel, directeur, et Thierry Parisot, Acxias

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par Office Dépôt

La digitalisation est un enjeu pour les achats non strategiques confrontes des problematiques de budget et de ressources internes la fonction [...]

Sur le même sujet