Recherche
Magazine Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Publié par le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

Gérer la multiplicité des clients et de leurs solutions

Les approvisionneurs et les financiers seraient beaucoup plus moteurs, expliquant l'accélération actuelle sur les flux Procure-to-pay, pour notamment digitaliser l'ensemble du traitement de la commande aux factures. A travers sa plateforme web, lancée en 2000 et qui était alors pionnière sur le marché B2B, Manutan assure être aujourd'hui capable de se connecter à toutes les places de marché ou aux solutions digitales achats de ses clients. Grâce aux interfaces de type API qui ont été développées et aux ressources internes dont dispose le groupe, cela ne nécessiterait plus aucun effort. Pour progresser et se préparer au développement des interactions électroniques avec ses clients, Babb Co aurait aussi choisi cette voie. Le groupe travaillerait à la mise en place d'un site d'e-commerce, qui lui permettra de tester le marché, et à la construction de référentiels harmonisés autour de ses produits. Il réfléchirait aussi à la connexion de son ERP à certaines plateformes sectorielles, comme AirSupply pour les échanges avec ses clients de l'aéronautique.

Pour digitaliser l'ensemble des interactions, la multiplicité des clients, qui utilisent différents systèmes et travaillent dans des formats variés, peut constituer une difficulté pour les fournisseurs, surtout pour une PME ou une ETI qui dispose souvent de ressources limitées. Babb Co reconnaît qu'il devrait probablement être davantage proactif, en donnant priorité à ses clients les plus stratégiques, notamment les plus importants en fréquence de transactions ou de volume d'affaires. Mais le manque d'harmonisation et d'interopérabilité des outils lui permet encore difficilement d'être bien connecté à ses clients. Pour simplifier les choses, l'avenir semble passer par des plateformes intermédiaires et interconnectées. Les donneurs d'ordres reconnaissent aussi la difficulté. Certes, le principal frein demeure la résistance au changement, lié à un problème de culture d'entreprise vis-à-vis du digital, encore fréquemment vécu comme une contrainte. Mais au-delà du manque de volontarisme, les fournisseurs font aussi souvent face à autant de systèmes qu'ils ont de clients. Et s'y connecter suppose parfois un investissement conséquent alors que les programmes d'achat ne sont pas éternels.

Un intérêt croissant pour les plateformes interopérables

Pour favoriser la collaboration digitale, le marché des solutions cherche donc à s'adapter. Les éditeurs disposant d'une offre de connectivité, autour d'une plateforme mutualisée de type "Business network", présentent un avantage indéniable pour les fournisseurs en leur permettant d'utiliser le même outil pour de multiples clients. L'implication croissante des fournisseurs montre l'intérêt des plateformes transverses, comme les Business networks d'Ariba ou de Coupa, qui limitent l'investissement, la formation et surtout l'hétérogénéité des processus. Sur un plan opérationnel, ces "réseaux Business-to-Business" facilitent en premier lieu la mise en relation dans le cadre des consultations, offrent des solutions de gestion collaborative des contenus (documents de référence, contrats, catalogues, etc.) et automatisent en aval les flux sur la chaîne allant de la commande au paiement. Ils peuvent aussi offrir des espaces de travail partagés, voire des outils participatifs (blogs, réseaux sociaux, etc.).

L'autre valeur ajoutée des Business networks réside dans la mise à disposition d'une base de données d'entreprises, mutualisée pour tous les utilisateurs, qui évite aux fournisseurs de se connecter à de multiples systèmes pour s'enregistrer ou mettre à jour leurs informations. Sur ce terrain, en attendant qu'un opérateur émerge, avec l'offre la plus complète et la meilleure expérience utilisateurs, les banque de données externes (Altares, BvD Electronic publishing, Ellisphere, Docapost, Infogreffe, Pouey International, Tessi, etc.) ou des plateformes agrégeant des informations enrichies et mises à jour, à partir de différentes sources, surfent sur l'hétérogénéité.

Sur le marché des éditeurs de solutions digitales achats, y compris les opérateurs de Business network, l'interopérabilité reste rare. En l'état actuel, il manque des offres proposant une couche intermédiaire pour se connecter à différentes plateformes. D'ailleurs, Manutan travaillerait sur le sujet avec certains éditeurs, par exemple pour proposer une interface web facilitant la comparaison entre des articles avant d'orienter l'utilisateur vers les catalogues. En perpétuelle recherche d'innovations, pour perfectionner leur solution et simplifier toujours plus le quotidien des utilisateurs, les équipes de R&D de tous les acteurs du marché prévoient d'ailleurs d'avancer plus volontairement dans cette voie.

Par Acxias, Digital Source-to-Pay Experts

Bertrand Gabriel, directeur

et

Thierry Parisot, analyste marchés & solutions achats

Acxias est une agence de digitalisation des achats, des approvisionnements et de la comptabilité fournisseurs. Intervenant auprès des grands groupes et des institutions publiques, la société dispose d'une expertise dans les projets d'optimisation des organisations, des processus et des systèmes d'information. Acxias est l'auteur de l'ouvrage La Digitalisation des Achats - Enjeux, bonnes pratiques et référentiel des solutions. Plus d'informations, cliquer ici sur : http://acxias.com/ressources/livre-la-digitalisation-des-achats

Je m'abonne

Bertrand Gabriel, directeur, et Thierry Parisot, Acxias

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet