En ce moment En ce moment

[Trophées] - Céline Faivre -"Il faut faire preuve de vision opérationnelle"

Publié par Eve Mennesson le | Mis à jour le
[Trophées] - Céline Faivre -'Il faut faire preuve de vision opérationnelle'
© Julien Mota

Mise en oeuvre opérationnelle et résultats sont deux sujets qui animent Céline Faivre. La directrice générale adjointe de la Région Bretagne, en charge notamment des achats et des affaires juridiques, souhaite ainsi rendre plus efficaces les dépenses publiques.

Je m'abonne
  • Imprimer

Juriste de formation, Céline Faivre a débuté sa carrière au poste de secrétaire générale puis directrice générale d'un syndicat mixte, Mégalis Bretagne, dont l'activité est de développer des projets numériques régionaux. Un poste qui la met, dès sa première expérience, en situation de manager des équipes. "Manager est une mission qui m'anime. J'aime mettre des équipes en mouvement, fédérer des acteurs pour porter des projets et les mettre en oeuvre opérationnellement", indique-t-elle. Elle se dit très attachée à la mise en oeuvre opérationnelle et aux résultats. "Je suis également animée par les questions de mutualisation et d'industrialisation dans l'objectif de réaliser des économies d'échelle pour optimiser les dépenses publiques et améliorer l'efficacité du service public", souligne-t-elle.

Un souci qui la poursuit aujourd'hui, au poste de directrice générale adjointe en charge du numérique, de la politique d'achat et des affaires juridiques de la Région Bretagne : en lien avec l'équipe en charge de la politique d'achat et les élus régionaux, elle s'efforce de mettre en oeuvre le schéma des achats économiquement responsable, voté en 2018. "L'objectif est de faire de la fonction achat un levier de développement économique source de compétitivité, d'emploi ou encore à d'innovation", décrit Céline Faivre.

Construit de manière participative, ce schéma définit quatre familles d'objectifs transversaux : faire de la commande publique un levier de développement économique, faire de la commande publique un levier des transitions énergétique et écologique, renforcer l'impact social positif de la commande publique, faciliter l'accès des TPE/PME à la commande publique en favorisant le rapprochement de l'offre et de la demande. Ces quatre familles font l'objet de 25 sous-objectifs assortis d'indicateurs. "Nous souhaitons avec ce schéma renouveler la relation acheteurs/fournisseurs de la commande publique afin d'améliorer l'efficacité de l'administration et du service public mais aussi de permettre une meilleure condition d'accès aux marchés. C'est un travail de longue haleine : rappelons que la région Bretagne c'est 800 marchés et concessions par an, pour des montants de 250 millions d'euros HT pour les marchés et 80 millions pour les concessions", souligne Céline Faivre.

Concrètement, différents chantiers ont déjà été menés : développer l'usage des procédures permettant la négociation ainsi que des procédures innovantes et performantes, systématiser le taux d'avance à 30% sans demande de garantie financière, publication des données essentielles dès le premier euro, approvisionnement alimentaire de qualité et de proximité, mise en place de process innovants respectueux de l'environnement, etc... Ce schéma a surtout pour objectif de servir de base de réflexion aux acheteurs. "Quand un acheteur lance un projet, il balaie les 25 objectifs. S'il ne sait pas répondre à l'un d'entre eux, il peut faire appel à la direction des affaires juridiques et de la commande publique qui peut l'aider", explique Céline Faivre. Elle souhaite que les commandes publiques ne soient plus enfermées dans des procédures mais répondent à des questions de politiques publiques. "C'est ensuite seulement que la procédure doit être définie. Il faut faire preuve de pragmatisme, de vision opérationnelle sur l'ensemble du cycle de vie du produit ou de la prestation achetée. Il faut oublier le juridique le temps de se concentrer sur le projet pour trouver ensuite le bon véhicule juridique capable de conduire le projet", insiste-t-elle.

Le schéma a été bien accueilli mais Céline Faivre sait qu'il y a encore du chemin à parcourir pour faire évoluer les mentalités. Siégeant au Codir du CNA Bretagne, elle aime s'inspirer des pratiques des achats dans le privé et observe d'ores et déjà une évolution positive du côté de la commande publique.

Découvrez tous les candidats en lice pour le Trophée du Décideur Achats 2020

Trophées Décision Achats / CNA : Des femmes, des hommes et de (belles) réalisations


Laurence Chardonnet (Air Liquide) ou l'art du collaboratif

Christophe Gourlay (Alstom), l'agilité au service des achats

Françoise Guillaume (Société Générale), l'engagement sans faille en faveur d'un Groupe

Karen Heys (Géodis) ou la preuve par l' "exemplarité"

Christophe Jan (Orange), curieux de tout et passionné des achats

David Lapitz (Club Med) - Une vision à 360° de la fonction achats

Denis Laxague (Réseaux Fixes de Nokia) : "Les achats sont un sport d'équipe"

Sonia Martin (Région Auvergne-Rhône-Alpes) : "Mettre mon expérience au service de la collectivité"

Johanna Tendon (Communauté d'Agglomération la Riviera du Levant), "une acheteuse mais pas que"


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

RH

Par Marie-Laure Hag, responsable du pôle conseil RH du cabinet GMBA

Selon OpinionWay, 44% des salariés se sont déclarés en détresse psychologique après le confinement. Durant les crises, les risques psychosociaux [...]