Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

[Etude] Flexibilité et transparence : les guidelines 2022 du voyage d'affaires

Publié par Lisa Henry le - mis à jour à
[Etude] Flexibilité et transparence : les guidelines 2022 du voyage d'affaires
© noppadon

"La personnalisation du voyage doit être considérée avant le coût car cela contribuera à améliorer la conformité ainsi que le bien-être et la productivité des employés plus heureux", préconisent les rapporteurs d'une étude SAP Cocnur sur les tendances du voyage d'affaires.

Je m'abonne
  • Imprimer

Toujours impactés par la crise sanitaire, les voyages d'affaires devraient connaître des changements et adaptations, afin de correspondre aux attentes et aux innovations qu'annonce 2022, selon une étude SAP Concur. L'un des maîtres mots de cette nouvelle année devrait être la flexibilité. En effet, selon les experts, les voyageurs désirent de plus en plus choisir le fournisseur de voyages avec lequel ils souhaitent voyager, que ce choix se base sur des critères sanitaires ou de sécurité. En 2022 : "la personnalisation du voyage doit être considérée avant le coût car cela contribuera à améliorer la conformité ainsi que le bien-être et la productivité des employés plus heureux."

Des voyageurs plus éco-responsables

Au-delà de la flexibilité, c'est la transparence qui prend de l'ampleur dans les attentes des employés, notamment sur l'impact carbone de leurs voyages. Selon les rapporteurs de l'étude, les entreprises qui s'adaptant rapidement à cette nouvelle tendance, ont plus de chances d'attirer et de retenir les meilleurs talents. Avec les mesures gouvernementales prises pour la réduction des émissions de CO2, si les voyages d'affaires augmentent à nouveau, l'année prochaine, les entreprises se doivent, en 2022, d'offrir à leurs employés une plus grande visibilité sur les actions et les informer de l'impact de leurs voyages avant de les réserver.

La conscience des voyageurs d'affaires sur l'empreinte carbone de leurs déplacements est de plus en plus forte, ainsi ces derniers veulent privilégier les options plus respectueuses de l'environnement. "Pour ce faire, estime Pierre-Emmanuel Tetaz, directeur général de SAP Concur, nous nous attendons à ce que de nombreuses entreprises se tournent vers des outils technologiques qui peuvent les aider à gérer leurs budgets et leurs empreintes carbone en conséquence et à planifier les itinéraires les plus écologiques et les plus efficaces pour leurs déplacements."

En termes d'impact carbone notamment, la réglementation qui varie d'un pays à l'autre crée une problématique de taille pour les voyageurs d'affaires. Selon Mark Cullen, ces derniers "auront besoin de soutien et de conseils, pour s'assurer qu'ils connaissent et respectent les différentes réglementations afin de garantir un voyage sans encombre. Nous nous attendons à ce que de plus en plus d'organisations se tournent vers les fournisseurs de technologie pour les aider à résoudre ces complications."

En effet, les rapporteurs de l'étude prévoient (.... et espèrent!) l'expansion de l'utilisation des outils et ressources des fournisseurs capables de procurer le soutien nécessaire aux entreprises. "Les organisations s'intéressent de plus en plus à l'écosystème au sens large et à la manière dont les nouveaux partenariats peuvent apporter une valeur ajoutée et un soutien, les fournisseurs étant les meilleurs dans des domaines de niche tels que le "devoir de protection"."

L'essor des paiements par carte virtuelle

Le développement des paiements sans numéraire accéléré, notamment dans les secteurs de l'hôtellerie et de la vente au détail, a poussé les entreprises à chercher de nouveaux moyens de gérer les budgets des employés en déplacement. C'est dans l'optique d'aider à gérer et responsabiliser les dépenses des voyageurs d'affaires que les rapporteurs de l'étude SAP Concur préconisent l'utilisation des cartes virtuelles comme solution clé en 2022. Selon eux : "Pour les entreprises "B to B", où peu de paiements sont effectués en face à face, cela pourrait potentiellement changer la donne."

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande