En ce moment En ce moment

La réunion du futur vue par 1 500 cadres

Publié par le - mis à jour à
La réunion du futur vue par 1 500 cadres
© Matej Kastelic

Les cadres plébiscitent largement la montée en puissance des nouvelles technologies dans les réunions, selon une étude menée par Barco auprès de plus de 1 500 cadres en Europe, aux États-Unis, en Chine, en Inde et dans le Pacifique.

Je m'abonne
  • Imprimer

La technologie améliore les réunions et permet de les rendre plus efficaces. Surtout, les nouvelles technologies vont continuer de révolutionner les réunions dans les années à venir, selon les résultats d'une étude* Barco menée auprès de cadres de différents secteurs, dans huit pays.

Les nouvelles technologies, facteur clé de l'amélioration de la qualité des réunions

En 2019, la technologie joue un rôle central dans la plupart des réunions. Seuls 4 % des salariés européens entrent en réunion sans aucun appareil électronique (smartphone, PC, tablette, smart watch). En France, ce chiffre tombe à 1 %.

Sans surprise, l'ordinateur portable est l'appareil le plus présent en réunion (77 % des cadres français interrogés) et de plus en plus de salariés multiplient les écrans en réunion : près d'1 cadre sur 10 entre même en réunion avec jusqu'à quatre appareils électroniques.

Les dernières innovations technologiques font également leur entrée en réunion, notamment par le biais des jeunes générations. Ainsi, 28 % des cadres de la génération Z portent une smart watch en réunion. Un mouvement qui va logiquement accélérer.

Vidéo, grands écrans et partage d'écran pour plus d'engagement

La grande majorité des cadres estiment que la présence de la technologie rend les réunions plus attrayantes. L'étude révèle que les grands écrans, combinés au partage d'écran et à la vidéo, permettent de rendre les réunions beaucoup plus intéressantes pour les participants.

Des réunions qui évoluent... pour le meilleur

Logiquement, avec plus d'engagement et d'interactivité, pour les cadres les réunions sont aujourd'hui de meilleure qualité qu'il y a cinq ans (60 % des cadres interrogés pensent que les réunions sont "mieux" ou "beaucoup mieux").

8 cadres français sur 10 préfèrent les réunions plus courtes. C'est plus qu'en Allemagne et moins qu'au Royaume-Uni. Et près de 3 professionnels sur 4 en France préfèrent les réunions en effectif réduit.

De plus en plus de réunions en mobilité

Plus de la moitié des réunions sont désormais organisées avec des participants à distance. Plus de 2 cadres sur 3 interrogés estiment que les réunions auxquelles ne participent que des personnes à distance vont s'imposer encore davantage dans les années à venir.

La réunion du futur, selon les désirs des cadres

La réunion de demain mettra la vidéo à l'honneur :

- 92% des cadres français interrogés veulent plus de vidéo pour les réunions

- Seuls 11% des cadres interrogés veulent plus de réunions en audio

Les cadres européens veulent toujours plus d'innovation en réunion, avec :

- la reconnaissance vocale

- les filtres vidéo

- le contrôle avec les gestes

- des bots

- la réalité virtuelle et la réalité augmentée

Les bots seront utiles pour augmenter l'efficacité des réunions et gagner du temps : compte-rendus automatiques, rappel du timing des réunions et organisation automatique de la prochaine réunion en vérifiant automatiquement les créneaux disponibles dans les agendas de chaque participant

Réalité virtuelle et réalité augmentée

Les cadres interrogés veulent enfin voir arriver la réalité augmentée et la réalité virtuelle en réunion pour afficher :

- Des éléments de la présentation

- Des informations de source externe (depuis Internet. Exemple : des définitions depuis Wikipedia)

- Des indicateurs d'ennui des participants

- Des indicateurs sur l'environnement de la réunion


* En collaboration avec le cabinet d'études indépendant Savanta, Barco a réalisé un rapport, basé sur une enquête menée auprès de plus de 1 500 cadres en Europe, aux États-Unis, en Chine, en Inde et dans le Pacifique. Parmi les professionnels interrogés figurent des cadres supérieurs, provenant de divers secteurs : des directeurs de département, des managers et des cadres âgés de 21 à 65 ans.

Je m'abonne

la rédaction

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet