En ce moment En ce moment

Espaces détente : quand la sieste au travail devient réalité

Publié par le - mis à jour à
Espaces détente : quand la sieste au travail devient réalité

Les espaces détente se multiplient au sein des entreprises sous la forme de canapés et d'assises modulaires à combiner au gré des envies des salariés. Mais les cabines de sieste font une entrée remarquée sur le marché.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les espaces détente se multiplient et les bienfaits ne sont plus à démontrer. "Nous ne pouvons être productifs 8 heures par jour. Le cerveau a besoin de se régénérer". D'après des recherches en neurosciences, le cerveau a une capacité de pleine concentration de 23 minutes. Il faut donc installer des espaces de "régénération", soit des espaces où l'esprit peut "respirer" , explique Sandra Garcia, consultante en recherche appliquée chez Steelcase, société spécialisée dans les solutions d'environnement de travail.

Des espaces pour respirer, "se regénérer"

Il faut aussi penser que ce besoin de s'aérer l'esprit est différent pour chaque salarié. "Ainsi, un salarié plutôt introverti aura besoin d'un espace où s'isoler tandis qu'un salarié plus extraverti aura besoin d'un espace collaboratif de socialisation, voire de s'activer en faisant du sport", développe la consultante de Steelcase.

Ainsi, dans les espaces détente peuvent se côtoyer des bulles pour s'isoler des bruits ambiants avec des canapés où les salariés peuvent se poser après une réunion autour d'un café. Pour cela, les fabricants misent sur la modularité des éléments et le fait de pouvoir reconfigurer à l'envie l'espace détente avec les assises, les poufs, etc. tout en reprenant les codes design de l'habitat. C'est ce que propose Four Design avec son canapé FourLikes qui permet d'assembler différents modules, ou encore Cider et la Manufacture du Design avec son canapé modulaire Hawaï en forme de serpentin. De son côté, Interior's, spécialisé dans les cloisons, a lancé en 2017 Oxygen, une bulle de confidentialité qui se décline en espace détente grâce à une isolation acoustique, un plafond à l'intensité lumineuse variable et des parois qui peuvent devenir opaques.

Lire la suite en page 2: Les cabines de sieste à l'assaut du marché - Des programmes détente basés sur les neurosciences


Je m'abonne

Marie-Amélie Fenoll

Aude Guesnon,<br/>rédactrice en chef Aude Guesnon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par Synertrade

premiere vue cette loi peut representer de nouvelles contraintes pour les entreprises ainsi que des risques reputationnels et financiers Mais [...]

Sur le même sujet