Recherche
Magazine Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Economie circulaire : les acheteurs publics entrent dans un cercle vertueux

Publié par le - mis à jour à
Economie circulaire : les acheteurs publics entrent dans un cercle vertueux
© PHOTOMORPHIC PTE. LTD.

Encouragés par les politiques publiques, les acheteurs de l'Etat et des collectivités territoriales montrent l'exemple : ils innovent en intégrant l'économie circulaire dans leurs stratégies. Des projets verts fleurissent dans toutes les familles d'achats.

Je m'abonne
  • Imprimer

La feuille de route "Numérique et environnement", dévoilée la dernière semaine de février par Bruno Le Maire, Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, et Cédric O, secrétaire d'Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques. Nourrie par des travaux d'experts, de collectifs et d'organisations, elle intègre l'obligation, à compter de cette année, pour les acheteurs publics, d'acquérir des produits numériques reconditionnés ou de seconde main - Lire notre article: La feuille de route "Numérique et environnement" prône des achats publics plus vertueux


"Les achats circulaires entrent totalement dans le champ des achats responsables", explique Nathalie Paillon, directrice des études et des opérations de l'Observatoire des achats responsables. "Ce sont ceux qui répondent au principe de l'économie circulaire." Si l'expression est relativement nouvelle, l'engagement des acheteurs publics ne date pas d'aujourd'hui.

"Il y a quelques années la commande publique utilisait déjà les ventes aux enchères", rapporte Alain Bénard, président de l'Association des acheteurs publics. Des sites comme agorastore.fr ou webencheres.com sont toujours utilisés pour l'achat et la vente, notamment de véhicules. "Mais l'économie circulaire est devenue un sujet prioritaire, poursuit Alain Bénard. Beaucoup de nouveaux exécutifs vont proposer et développer des politiques d'achat dans ce sens."

En 2018, la région Bretagne s'est par exemple dotée d'un Schéma des achats économiquement responsables.

Gildas Renard

"C'est notre politique d'achat, un relai de nos politiques publiques, explique Gildas Renard, chef de projet pilotage de la politique d'achat à la Région Bretagne. L'économie circulaire se retrouve dans notre quatrième chantier, la contribution à la transition écologique, énergétique et numérique." L'objectif n°1 de ce chantier est de "mettre l'économie circulaire au coeur de la détermination des besoins et de l'attribution des contrats". Dès cette année la région souhaite atteindre 30% de marchés intégrant la notion d'économie circulaire.

Stratégies responsables à la Direction des achats de l'Etat

Tout aussi attentive aux achats circulaires, la Direction des achats de l'Etat (DAE) élabore des stratégies interministérielles par segment d'achat. "En ce qui concerne les systèmes réseaux et de télécommunications, nous veillons par exemple à l'éco-conception des produits, à l'achat de produits reconditionnés et à la prévention de la production de déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE)", témoigne Julie Boulet, cheffe de projet au pôle achats responsables de la DAE.

Les achats publics circulaires se développent dans de nombreux domaines. "Les idées vont fuser, prévient Alain Bénard. En termes de segments d'achat, je pense par exemple au petit mobilier des écoles, au petit matériel courant des écoles et des crèches, au petit matériel d'entretien technique, au matériel professionnel de cuisine, aux sèche-linge et lave-linge professionnels pour les crèches, aux rayonnages des bibliothèques, aux véhicules d'occasion... ".

Mobilier écologique et solidaire à Meudon

La ville de Meudon vient par exemple d'acheter du mobilier conçu et fabriqué en économie circulaire. Il équipe désormais sa ludothèque inaugurée le 15 septembre 2020 au sein du nouvel éco-quartier. Sophie Baudou, responsable achats à la mairie de Meudon, a initié ce marché en contactant Les Canaux. Cette association, qui soutient les acteurs des économies solidaires et innovantes, l'a mise en relation avec de jeunes cabinets d'architecture d'intérieur. Elle en a retenu six pour concevoir des meubles fabriqués par des personnes en insertion. "Ce projet rejoint l'achat social, souligne Sophie Baudou. Notre volonté était de valoriser les compétences de chacun." Résultat ? De nouveaux mobiliers innovants comme ces poufs réalisés avec des bâches publicitaires.

Autre exemple, venant de la Direction des achats de l'Etat : le marché public des téléphones mobiles notifié début 2020, pour quatre ans. "En complément de l'offre en mobile neuf, les titulaires ont l'obligation de présenter une offre en mobile reconditionné, précise Mounir Ould-Ghouil, chef du bureau achats informatiques et de télécommunications à la DAE. Nous n'avons pas attendu l'arrivée de la loi anti-gaspillage pour agir."

Lire la suite en page 2: Déconstruction sélective à Lannion / 10 étapes pour intégrer l'économie circulaire dans ses achats / Loi anti-gaspillage : des mesures en faveur d'une commande publique exemplaire

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande