Recherche
Magazine Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

DossierConcilier mobilité low cost et multiconnectée

Publié par Manon Marc le

3 - Cap sur le nomadisme ultra-connecté

Les nouvelles technologies permettent aujourd'hui l'immédiateté des services proposés aux voyageurs. Au-delà de l'interactivité améliorée, on tend vers la personnalisation effective des voyages d'affaires.

  • Imprimer

Les équipements connectés gagneront en intelligence en matière de réalité augmentée (géolocalisation, scannage de données) et de transmission de services en temps réel (comme proposer le taxi au lieu du train s'il y a une grève).

" Voilà de quoi booster la personnalisation du voyage d'affaires, avec des services à la demande, dans une logique forte d'immédiateté ", poursuit Laurent Queige, délégué général du Welcome City Lab.

Une interactivité améliorée

Certaines start-up surfent sur ce créneau, à l'instant de LoungeUp, incubée par le Welcome City Lab et spécialisée dans la conception d'applications mobiles pour hôtels. " Nous vendons une technologie qui étend l'interactivité des hôteliers avec leurs clients. Notre objectif est d'améliorer la relation avec les voyageurs. Notre application leur donne accès aux services de conciergerie (taxi, restaurant, etc.) de l'établissement via leur mobile", détaille Mathieu Pollet, dirigeant de LoungeUp.

Plus encore, cette dernière personnalise le service selon le profil du collaborateur et les "droits de voyage" accordés par son entreprise, dans le respect de la politique de voyage.

Là encore, on voit cette volonté de traiter le voyageur selon ses spécificités, en lui offrant " le choix de ne pas faire la queue à la réception de l'hôtel ", poursuit le patron de la start-up, qui équipe déjà une centaine d'hôtels et vient de signer avec la chaîne Best Western.

Le nomadisme connecté

Le service en temps réel, tel est aussi le credo d'Interactive Mobility, autre start-up incubée par le Welcome City Lab. Elle propose des solutions de diffusion de contenus digitaux de divertissement, presse, jeux, films, musique, à destination des avions, trains, et voitures avec chauffeur.

" Nous ciblons, en premier lieux, les moyen et court-courriers dépourvus, a contrario des vols long-courriers, d'offres d'infotainment ", indique Tanguy Morel, dirigeant de la start-up. Ce dernier, déjà prestataire d'une compagnie de taxi et d'une société de VTC, est en pourparlers pour déployer sa solution dans l'aérien. Une première.

Son modèle économique s'appuie sur le nomadisme connecté, c'est-à-dire cette tendance des transporteurs à s'équiper en wi-fi. Parmi les plus avancés sur ce créneau, les compagnies américaines, à l'instar de Delta et de Virgin America, désormais suivies par Emirates, Turkish Airlines, Lufthansa ou encore Air France. En effet, la compagnie nationale a lancé ses deux premiers vols équipés de wi-fi courant 2013.

" Nous offrons plusieurs formules selon le niveau d'équipement de la compagnie aérienne. Quand la connexion est de qualité suffisante à bord, via l'installation de serveurs adaptés, nous proposons du contenu sur les devices des voyageurs. A contrario, nous pouvons aussi fournir un service de location de tablettes avec un bouquet de services préchargés ", détaille Tanguy Morel. La compagnie choisit ensuite de mettre à disposition, gracieusement ou pas, ce service.


NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet