Recherche
Mag Décision Achats
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Travel: l'hébergement collaboratif tente de trouver sa place

Publié par MATHIEU NEU le | Mis à jour le
Travel: l'hébergement collaboratif tente de trouver sa place

Annoncée comme l'un des grands bouleversements dans le monde tourisme d'affaires, l'arrivée de l'hébergement collaboratif pour concurrencer l'hôtellerie tarde à se produire. Mais l'adaptation des offres pourrait changer la donne rapidement.

Je m'abonne
  • Imprimer

Airbnb a annoncé récemment avoir franchi la barre des 250 000 entreprises dans le monde qui utilisent ses hébergements au cours de voyages d'affaires. "L'année 2016 a marqué un tournant important. Elle a tout simplement vu le nombre de séjours professionnels tripler", se réjouit Teoman Colakoglu, responsable Business Travel chez Airbnb. Avec le phénomène du bleisure qui consiste à prolonger un voyage d'affaires par une période d'agrément et qui favorise le recours à ce type d'hébergement, les acteurs de l'économie collaborative espèrent que les prochaines années concrétisent le potentiel décrit par certains observateurs de cette filière.

L'arrivée de nouveaux acteurs sur le marché du tourisme d'affaires laisse entrevoir des objectifs de diminution des coûts relatifs aux voyages des collaborateurs. Un enthousiasme que ne partagent pas tous les professionnels au sein des entreprises. 42% des travel managers interrogés par le spécialiste CWT confient que les risques liés à l'économie collaborative sont plus élevés. La responsabilité engagée de la société en cas d'accident ainsi que la difficulté de vérification d'applicabilité des consignes de sécurité pour un acteur de l'hébergement collaboratif sont fréquemment citées comme des éléments problématiques. Certains manquements relatifs aux services proposés figuraient également dans les conclusions des études menées sur les raisons des réticences, les offres de pressing à proximité, l'accès Wifi, le check-in et check-out rapides étant par exemple des aspects indispensables. De simples questions d'image à l'égard de leur donneur d'ordre conduisent également certaines entreprises à éviter le recours à certaines offres de l'économie collaborative.

Des acteurs qui veulent changer d'image

Faire peau neuve semble être un préalable pour que les sociétés innovantes de ce type trouvent leur place aux côtés des voyageurs d'affaires. Airbnb a récemment noué des partenariats avec des entreprises leaders du secteur du travel management comme American Express Global Business Travel (GBT), l'agence BCD Travel et Carlson Wagonlit Travel. L'objectif de ces rapprochements est de marquer une nouvelle étape dans la vie du géant américain, soucieux de développer son ensemble de solutions pour les entreprises. Une fonctionnalité permettant de réserver un voyage d'affaires pour des collaborateurs fait partie des nouveautés de la marque. "Nous disposons aujourd'hui de nombreuses garanties de sécurité qui s'appliquent bien évidemment également aux voyages d'affaires. Pour les travel managers, notre programme spécifiquement conçu pour les entreprises offre une meilleure transparence et des rapports plus détaillés, plus précis sur les activités. Ils disposent par ailleurs d'un tableau de bord disponible sur notre site Internet", indique Teoman Colakoglu.

Airbnb a par ailleurs lancé il y a quelques semaines une nouvelle fonctionnalité de filtre de recherche de logements "Business Travel Ready" (BTR), disponible aussi bien sur le site web que sur mobile, pour faciliter la recherche et la réservation d'un logement Airbnb adapté pour le travail. "Désormais, les voyageurs d'affaires peuvent filtrer les résultats de recherche pour afficher uniquement les offres adéquates, c'est à dire qui comportent des commodités comme le Wifi, un nécessaire de toilette, un espace de travail, un fer à repasser, ou encore des cintres. Il y a d'ores et déjà plus de 150 000 logements "business travel ready" à travers le monde", poursuit le responsable.

Lire la suite en page 2: L'essor du collaboratif pro

L'importance du bleisure semble soutenir cette nouvelle dynamique. "Environ 60% des voyages d'affaires via Airbnb, au cours de la dernière année, comprenaient un samedi ou dimanche soir car les voyageurs d'affaires cherchent des occasions de lier un déplacement professionnel avec la possibilité d'explorer une ville." Faciliter les déplacements professionnels sans pour autant sacrifier le confort de la maison figure au coeur des développements. "En conséquence, plus de 10% des déplacements effectués sur Airbnb sont des voyages d'affaires", se targue Teoman Colakoglu.

L'essor du collaboratif pro

En réponse à la double attente existante dans les entreprises qui revient à conjuguer innovation et garanties professionnelles, des offres collaboratives se répandent avec l'objectif de séduire aussi bien les voyageurs que les travel managers. Onefinestay propose ainsi des hébergements collaboratifs en s'efforçant de représenter une formule idéale pour les collaborateurs en déplacement. "L'offre de résidences privées dans ce domaine est hétérogène par nature. Nous ajoutons une couche de services, dans le but d'adresser une clientèle Affaires. Nous sommes l'interlocuteur unique du propriétaire, il n'y a donc pas de risque de double booking, contrairement à d'autres offres analogues de l'économie collaborative. Nous nous distinguons par ailleurs par forte sélectivité. Seul 1 appartement parisien sur 10 est retenu parmi tous les propriétaires qui nous contactent. La localisation centrale, la proximité des grands centres d'affaires et des moyens de transport, l'accès Wifi, la présence d'un espace de travail sont quelques uns des critères essentiels à nos yeux", décrit Clara Audry, Vice President Growth & Expansion de Onefinestay.

Un autre élément rassurant pour les entreprises est la disponibilité d'une équipe locale de cet acteur atypique dans chacune de ses destinations. Celle-ci est joignable 24 heures sur 24. A l'heure actuelle, 10 000 demeures exclusives Onefinestay sont disponibles dans près de 200 destinations parmi lesquelles San Francisco, Boston ou Milan. "Nous avons été racheté par Accorhotels en avril 2016 et sommes passés sous le contrat cadre du groupe. Un contexte qui change le regard porté sur l'hébergement collaboratif, qui a rassuré un certain nombre de grands comptes, et qui nous a permis d'ouvrir des portes précieuses", souligne Clara Audry.

À lire aussi:

"Les voyages d'affaires représentent plus de 10% des voyages effectués avec Airbnb"

[Infographie] L'hébergement alternatif, un atout pour les voyageurs d'affaires?

Le futur du travel management, c'est maintenant


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page